L’Ontario signale 959 nouveaux cas de coronavirus, 8 décès supplémentaires

0
7
L'Ontario signale 959 nouveaux cas de coronavirus, 8 décès supplémentaires


L’Ontario a signalé plus de 900 nouvelles infections au COVID-19 et huit autres décès liés au virus jeudi alors que la province s’apprête à étendre l’admissibilité aux injections de rappel pour davantage d’Ontariens aujourd’hui.

Les responsables provinciaux de la santé ont enregistré 959 nouveaux cas, contre 780 mercredi et 748 il y a une semaine.

Plus tôt cette semaine, 964 nouveaux cas ont été signalés dimanche, 788 lundi et 687 mardi.

La moyenne mobile sur sept jours continue d’augmenter au milieu de la quatrième vague de la pandémie et a atteint 851 jeudi, une augmentation significative par rapport à 692 il y a une semaine.

Parmi les derniers cas, 446 des individus ne sont pas vaccinés, 23 ont reçu une dose d’un vaccin, 429 sont complètement vaccinés et 61 ont un statut vaccinal inconnu.

Les personnes non vaccinées représentent 23,5 pour cent de la population totale de l’Ontario et 47 pour cent des cas enregistrés aujourd’hui.

Au 1er décembre, 90 pour cent des personnes de 12 ans et plus en Ontario avaient reçu une dose d’un vaccin COVID-19 et plus de 87 pour cent avaient reçu deux doses et sont considérées comme entièrement vaccinées, selon le ministère de la Santé.

Les enfants de cinq à 11 ans en Ontario ont commencé à recevoir le vaccin de Pfizer la semaine dernière, mais les données provinciales sur le statut vaccinal de ce groupe d’âge ne sont pas encore disponibles.

770 autres personnes se sont rétablies du virus au cours des dernières 24 heures, ce qui a entraîné 6 932 cas actifs dans toute la province.

Tous les décès signalés aujourd’hui sont survenus au cours du mois dernier et un décès a été retiré du nombre total de morts aujourd’hui en raison du nettoyage des données, a indiqué le ministère.

Le nombre de décès liés au virus dans la province s’élève à 10 012.

Les laboratoires de l’Ontario ont traité plus de 38 400 tests au cours des dernières 24 heures, produisant un taux de positivité de 2,9 %, contre 2,6 % il y a une semaine, a indiqué le ministère.

Les bureaux de santé publique qui ont enregistré le plus de nouveaux cas aujourd’hui sont Toronto (118), Windsor-Essex (91), la région de Peel (75) et Simcoe Muskoka (75).

Il y a 291 personnes dans les hôpitaux de l’Ontario avec le virus et 155 dans les unités de soins intensifs, selon le ministère. Quatre des patients des soins intensifs de l’Ontario sont transférés de la Saskatchewan.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a tweeté jeudi que 129 patients en soins intensifs ne sont pas entièrement vaccinés ou ont un statut vaccinal inconnu et que 26 sont entièrement vaccinés.

Plus tôt cette semaine, la Table consultative scientifique COVID-19 de l’Ontario a publié un rapport selon lequel le système de santé de la province ne serait pas en mesure de faire face à l’afflux de patients gravement malades qu’il a vus lors de la troisième vague en raison de « l’aggravation des pénuries de personnel » et « l’épuisement professionnel des travailleurs.

« Je pense que l’essentiel est, vous savez, que nous ne sommes pas des robots. Nous sommes des personnes, ce qui signifie que même si nous avons suffisamment de lits de soins intensifs, nous avons besoin d’infirmières et de médecins pour soigner les patients dans ces lits et les gens sont épuisés », a déclaré le Dr Peter Jüni, directeur scientifique de la table, au CP24 jeudi matin.

« Si nous revenions à ce que nous avions juste dans la troisième vague, nous ne serions probablement pas en mesure d’y faire face », a-t-il ajouté.

Au cours de la troisième vague du printemps dernier, le taux d’occupation des unités de soins intensifs a atteint plus de 900 lits en Ontario.

Jüni a déclaré que pour éviter que le système de santé ne soit à nouveau submergé, les Ontariens éligibles doivent se faire vacciner dès que possible.

« Faites-vous vacciner, recevez la troisième dose maintenant. Ceci doit être considéré comme un vaccin à trois doses. Nous avons également besoin de cette protection au niveau de la population de chaque personne, car nous ne voulons pas que vous vous retrouviez dans nos unités de soins intensifs », a-t-il déclaré.

Les derniers chiffres arrivent alors que le meilleur médecin de la province s’apprête à annoncer jeudi une extension de l’admissibilité aux injections de rappel.

Actuellement, les troisièmes doses sont disponibles pour les personnes âgées de 70 ans et plus, les travailleurs de la santé, les personnes qui ont reçu deux doses du vaccin AstraZeneca COVID-19 ou d’autres vaccins à vecteur viral, certaines personnes immunodéprimées et tous les peuples autochtones de la province.

Les chiffres utilisés dans cette histoire se trouvent dans le résumé épidémiologique quotidien COVID-19 du ministère de la Santé de l’Ontario. Le nombre de cas pour une ville ou une région peut différer légèrement de ce qui est signalé par la province, car les unités locales déclarent les chiffres à des moments différents.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here