Facture ’empreinte numérique’ pas assez, SNCF pas de plastique

0
18
Facture 'empreinte numérique' pas assez, SNCF pas de plastique


Le projet de loi ne va pas assez loin, dit le syndicat

Dans une démarche pionnière, le Parlement français a approuvé un projet de loi visant à réduire l’empreinte environnementale du numérique, notamment le recyclage et la réutilisation des appareils numériques tels que smartphones, ordinateurs, tablettes.

Le projet de loi a été soumis au vote par le député des Républicains Patrick Chaize.

Selon une étude d’un groupe d’information du Sénat, si rien n’est fait, le numérique sera responsable d’ici 2040 de 24 millions de tonnes équivalent carbone, soit environ 7 % des émissions de gaz à effet de serre de la France, contre 2 % aujourd’hui.

Malgré l’adoption du projet de loi, certains ont protesté contre la suppression d’une clause permettant aux ventes d’occasion de tels articles d’être exemptes de certains allégements fiscaux. « Quel gâchis! » a déclaré M. Chaize, estimant que la décision est contraire à l’objectif même du projet de loi. « Quel mauvais message de vouloir taxer ce qu’on veut encourager », a ajouté Didier Mandelli (LR).

Le secteur du reconditionnement représente 15 % des ventes de téléphones en France.

L’approbation du projet de loi a également été accueillie avec consternation par le syndicat de l’industrie du recyclage. « L’absence d’actions concrètes de la part du gouvernement est perçue comme une véritable trahison par les 5.000 salariés du secteur », ont déclaré conjointement la Fédération de la Réutilisation et le syndicat SIRRMIET dans un communiqué.

Le projet de loi propose également la création d’un « observatoire des impacts environnementaux du numérique » afin d’établir des données plus précises, sur ce qui est perçu comme une question complexe.

Une usine de peinture dangereuse s’est opposée

Environ 500 habitants en colère, dont des élus, ont manifesté contre un projet de nouvelle usine de peinture à Marignane, Provence-Alpes-Côte d’Azur.

L’usine Satys entend produire des peintures à l’aide de produits chimiques comme le chrome 6 et l’acide chlorhydrique, deux agents cancérigènes, rapporte France Bleu.

« Il est inadmissible qu’une telle usine s’installe à proximité de nos écoles, nos collèges, nos lycées, un Ehpad, à moins de 300 mètres des habitations », a déclaré Justine Giordano, présidente du groupe contestataire Respire 13.

Le maire de la ville s’oppose également à l’usine et a déclaré qu’il ne signerait pas de permis de construire. Eric Le Dissès a annoncé lors d’une réunion publique : « Il y a des questions, des soupçons, et en tant que maire je suis prudent et demande que la centrale ne soit pas installée. »

Fini les bouteilles en plastique dans les trains SNCF

La SNCF a arrêté de vendre des bouteilles en plastique sur ses trains TGV et Intercités, optant plutôt pour des emballages recyclables.

« C’était un vrai paradoxe qu’on ait mis des millions (d’euros) pour avoir des TGV recyclables à 97% et que l’on vende des bouteilles en plastique », a expliqué le directeur de Voyages SNCF, Alain Krakovitch. AFP.

L’Eau Neuve’s water source is at an altitude of 1,332metres in the Pyrenees | Photo: La Compagnie des Pyrénée

Les bouteilles en plastique sont remplacées par des emballages en carton pour l’eau plate et des canettes en aluminium pour l’eau gazeuse, toutes deux commercialisées sous l’appellation « L’Eau Neuve » et fournies par la société ariégeoise La Compagnie des Pyrénées. Sa source d’eau se situe à 1 332 mètres d’altitude dans les Pyrénées, à Mérens-les-Vals.

La SNCF vend deux millions de canettes et de bouteilles par an dans ses bars de train, l’eau étant le deuxième produit le plus populaire après le café.

Essai d’impact environnemental pour les campings

Le département de l’Hérault en Occitanie expérimente l’affichage environnemental, à afficher dans ses campings.

Le département compte 248 campings, soit trois fois la moyenne des autres départements français, et l’éco-accréditation d’un camping influenceraient trois visiteurs potentiels sur quatre.

« Dans cinq ans, cette labellisation sera obligatoire, nous avons donc intérêt à avoir une longueur d’avance », a déclaré Mathieu Maurel, gérant d’un camping à Marseillan Plage. « Il est important de s’impliquer plutôt que d’y être soumis.

Histoires liées

Actualité verte France : Le parc éolien met les pêcheurs en colère, l’engagement de 8 M€ pour la réutilisation de l’eau

Service français innovant proposant le recyclage et le stockage des compagnies aériennes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here