Roger Stone affirme que la vaccination contre le COVID a «blessé ou tué des millions d’Américains»

0
10
Roger Stone


Roger Stone a faussement affirmé que le vaccin COVID-19 avait blessé ou tué des millions d’Américains alors qu’il s’exprimait lors d’un grand rassemblement pour les défenseurs des anti-vaccins samedi.

Alors qu’il s’exprimait lors de la conférence « Truth About Cancer » à Nashville, Tennessee, Stone, un allié de premier plan de l’ancien président Donald Trump, a accusé le Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, d’avoir menti sur les origines de le virus COVID-19.

Il a également demandé quand « 29 agents du FBI » prendront d’assaut la maison de Fauci.

« Quand sera-t-il arrêté et poursuivi pour avoir menti au Congrès ? dit Pierre. « Il a menti sur la création et le développement d’un virus, dont la vaccination a clairement blessé ou tué des millions d’Américains. »

S’exprimant lors d’une conférence sur la santé à Nashville aujourd’hui intitulée « La vérité sur le cancer », Roger Stone affirme que le vaccin contre le covid a tué ou blessé des millions d’Américains. pic.twitter.com/zBdn7XyLal

– Ron Filipkowski (@RonFilipkowski) 23 octobre 2021

On ne sait pas exactement combien de personnes sont mortes du vaccin. Cependant, les rapports de personnes décédées après avoir été vaccinées sont rares, selon les Centers for Disease Control and Prevention.

Du 14 décembre 2020 au 18 octobre 2021, plus de 408 millions de doses ont été administrées aux États-Unis. Au cours de la même période, le Vaccine Adverse Event Reporting System a reçu 8 878 rapports de décès parmi les personnes ayant reçu un vaccin.

Cependant, le nombre de décès liés au vaccin est probablement beaucoup plus faible, car tous les décès signalés au VAERS ne sont pas attribuables au vaccin, selon le CDC. Il y a également eu de rares cas de caillots sanguins dus au vaccin Johnson & Johnson.

« Les rapports d’événements indésirables au VAERS après la vaccination, y compris les décès, ne signifient pas nécessairement qu’un vaccin a causé un problème de santé », lit-on sur le site Web du CDC.

Pendant ce temps, COVID-19 a fait au moins 736 000 morts aux États-Unis, selon les données de Le New York Times. Le CDC exhorte vivement toute personne éligible à se faire vacciner.

Stone a auparavant été conseiller de Trump.

Il aurait des liens avec des groupes d’extrême droite, notamment les Oath Keepers et les Proud Boys. En 2019, il a été reconnu coupable de subornation de témoins, d’entrave à une enquête du Congrès et de mensonge au gouvernement américain en lien avec les relations avec la Russie lors des élections de 2016. Sa peine a été commuée par l’ancien président avant qu’il ne quitte ses fonctions.

Stone a déjà approuvé des complots sans fondement, y compris QAnon, et a nié les résultats des élections de 2020.

Il s’est également déjà prononcé contre les mandats de vaccination.

Lors d’un événement à Lakeland, en Floride, en septembre, Stone a déclaré à une foule : « Nous nous engageons aujourd’hui à travailler ensemble, à prier ensemble, à lutter ensemble, pour sauver ce pays de la cabale maléfique des médias, du gouvernement et des grandes sociétés pharmaceutiques qui chercherait à nous détruire », selon LkldNow, un média local.

Roger Stone a faussement affirmé que le vaccin COVID-19 avait blessé ou tué des millions d’Américains. Ici, il est vu après une audience de détermination de la peine à Washington DC en février 2020.es
BRENDAN SMIALOWSKI/AFP via Getty Imag



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here