Randal Grichuk Blue Jays de Toronto Orioles de Baltimore

0
6
Randal Grichuk Blue Jays de Toronto Orioles de Baltimore


TORONTO — Les Blue Jays ont surmonté leurs récentes difficultés offensives en fin de match avec une importante victoire contre les modestes Orioles de Baltimore mercredi.

Une volée sacrificielle de Randal Grichuk à la huitième manche a suffi à produire une victoire de 5-4 et à éviter aux Blue Jays de se faire rougir pour la deuxième sortie consécutive contre les Orioles.

Le rallye de fin de match a permis à Toronto de suivre le rythme des Red Sox de Boston dans la bataille pour la deuxième place de wild card dans la Ligue américaine. Les Red Sox ont marqué une victoire de 3-2 à Tampa Bay contre les Rays pour garder les Blue Jays à 4,5 matchs de Boston.

« Chaque match compte », a déclaré le joueur de deuxième but de Toronto Marcus Semien, qui a marqué son 33e circuit en première manche pour égaliser son sommet en carrière, établi en 2019 en tant que membre des Oakland Athletics.

« Peu importe comment nous le faisons. »

Les Blue Jays se sont améliorés à 12-15 dans les matchs d’un point et à 8-12 lorsqu’ils sont à égalité après sept manches. Toronto menait 4-2, seulement pour voir les Orioles picorer avec des points en sixième et septième manches pour égaliser le pointage.

Les Orioles (41-91) ont le pire bilan de la Ligue majeure de baseball, mais ont réussi à renverser Toronto (70-62) 4-2 mardi.

Le ballon au centre de Grichuk a marqué Bo Bichette avant 14 262 au Centre Rogers.

Bichette a débuté la huitième manche avec un coup sûr dans le champ intérieur qui a été obtenu par le releveur des Orioles Dillon Tate (0-5). Teoscar Hernandez a ensuite été touché par un lancer et les deux coureurs ont remonté une base sur le long ballon d’Alejandro Kirk au centre.

Le gardien de Toronto Jordan Romano a réussi une neuvième manche sans stress 1-2-3 pour son 15e arrêt. Il n’a pas accordé de point lors de ses 11 dernières apparitions. Tim Mayza (5-2) a enregistré la victoire.

Le partant des Blue Jays Steven Matz a eu des problèmes de contrôle avec sa balle rapide en deuxième manche. Après que Ramon Urias et Anthony Santander aient chacun choisi, Matz a marché Jahmal Jones puis, avec les bases chargées, a délivré des laissez-passer gratuits consécutifs à Cedric Mullins et à la recrue Ryan Mountcastle.

« Je devais juste trouver un moyen aujourd’hui », a déclaré Matz.

Matz a lancé 65 lancers en trois manches, mais s’est accroché pour terminer cinq manches avec 100 lancers. Il a accordé deux points sur cinq coups sûrs, en retirant cinq sur des prises et en marchant quatre.

«C’était l’un de ces jours de broyage. C’est certainement revenu un peu, mais je ne me sentais pas aussi vif que je l’ai été », a déclaré Matz, qui visait sa 11e victoire de la saison, égalant sa carrière.

« Il a trouvé un moyen », a déclaré le manager des Blue Jays Charlie Montoyo. « Pour moi, c’est le joueur du match. Il ne manquait pas de beaucoup.

Les Blue Jays ont donné à Matz une avance de 4-2 avec une quatrième manche de trois points, mettant fin à la soirée pour le partant de Baltimore Matt Harvey. Hernandez célibataire à Bichette. Corey Dickerson a placé Hernandez au troisième rang avec un simple à droite, puis a volé le deuxième. Les deux voltigeurs ont marqué après le doublé de Lourdes Gurriel Jr. à gauche.

George Springer était de retour dans l’alignement des Blue Jays en tant que frappeur désigné à sa place habituelle en tête. Il est revenu lundi après une mise à pied de deux semaines en raison d’une entorse au genou gauche. Mais il a été retiré en septième manche par mesure de précaution après avoir maladroitement contourné la deuxième base mardi.

Un single à un seul retrait de Springer a maintenu un rallye de septième manche en vie pour Toronto. Mais avec Gurriel au troisième rang et Springer au premier rang, le releveur des Orioles Jorge Lopez a retiré Semien au bâton et a cajolé Vladimir Guerrero Jr. dans un ballon à droite.

Avec des alignements passant du 26 au 28 le 1er septembre, les Blue Jays ont promu mercredi les lanceurs droitiers Nate Pearson et Bryan Baker de Triple-A Buffalo.

Pearson, 25 ans, est l’un des meilleurs espoirs du système torontois. Mais il a fait face à des problèmes d’aine tenaces toute la saison.

Sa dernière sortie pour les Blue Jays était en tant que partant le 9 mai à Houston.

Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois le 1er septembre 2021.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here