Élections Canada signale des perturbations dans certains bureaux de vote

0
14
Élections Canada signale des perturbations dans certains bureaux de vote


EDMONTON — L’élection fédérale de lundi a connu un début difficile avec certains électeurs incapables de localiser leurs bureaux de vote, un problème encore exacerbé par un problème technique avec une application sur le site Web d’Élections Canada.

Ceux qui ont tenté d’accéder à la page du service d’information des électeurs d’Élections Canada – qui permet aux électeurs de trouver leur bureau de scrutin en entrant leur code postal et leur adresse – ont été accueillis avec un message d’erreur tôt lundi.

« Nous n’avons pas pu trouver votre lieu de vote. Veuillez appeler le bureau du directeur du scrutin pour obtenir de l’aide », lit-on dans le message, selon des dizaines de rapports d’utilisateurs sur les réseaux sociaux.

Bien que le service à l’application ait été rétabli en milieu d’après-midi et que des excuses aient été publiées sur le compte Twitter d’Élections Canada, la confusion parmi les électeurs s’est poursuivie, Élections Canada ayant envoyé des dizaines de tweets d’électeurs incapables de trouver les bureaux de vote indiqués sur leur carte d’inscription d’électeur. .

Selon la porte-parole d’Élections Canada, Diane Benson, les lieux de scrutin peuvent changer après la confirmation du scrutin pour des raisons logistiques comme la disponibilité. S’il reste du temps, Élections Canada enverra une carte d’information de l’électeur de « remplacement » avec l’emplacement mis à jour.

« Très rarement, nous perdons un emplacement à la dernière minute, voire le jour du scrutin… Nous parvenons à trouver un emplacement le plus près possible à proximité et essayons d’avoir un agent d’information sur le site, qui oriente les gens vers le nouvel emplacement », a déclaré Benson. a déclaré à propos des informations faisant état de personnes incapables de trouver leur bureau de vote.

«Nous avons demandé aux gens de vérifier leur carte d’électeur avant de sortir ou d’entrer leur code postal sur le site Web, juste pour vérifier qu’ils vont au bon endroit avant de quitter la maison. Aujourd’hui, le volume était très élevé pour ce service et il y a eu quelques interruptions de service qui ont été rapidement corrigées.

En plus des longues files d’attente et des temps d’attente plus longs que d’habitude dans les bureaux de vote, dont certains ont été attribués aux mesures COVID-19 en cours, Élections Canada a également signalé une poignée de perturbations dans les bureaux de vote à travers le pays.

Alors que la majorité des bureaux de vote ont ouvert à l’heure et sans incident, Élections Canada affirme que des problèmes ont été signalés dans plusieurs sites de l’Ontario et de l’Ouest canadien, entraînant l’ouverture tardive de certains bureaux ou la nécessité de déménager. Il s’agit notamment d’un bureau de vote dans la circonscription de Brantford-Brant, au sud-ouest de Toronto, qui a dû être déplacé à la suite d’une manifestation dirigée par des Autochtones.

Les préposés au scrutin ne se sont pas présentés à deux bureaux de vote dans la circonscription ontarienne de Kenora, près de la frontière avec le Manitoba, retardant le vote. Deux bureaux de vote dans les communautés des Premières Nations de la circonscription albertaine de Grand Prairie-Mackenzie ont également ouvert tardivement en raison de l’impossibilité pour le personnel d’entrer dans les bâtiments verrouillés. Les bureaux de vote ont depuis ouvert.

Selon la Presse canadienne, des dispositions particulières ont également été prises avec l’approbation de campagnes locales pour plusieurs bureaux de vote dans les circonscriptions torontoises d’Eglinton-Lawrence et de University-Rosedale afin de gérer le flux des électeurs tout en respectant les mesures de sécurité en place.

La police d’Edmonton a également répondu à une perturbation dans un bureau de vote où un homme et une femme ont refusé de porter un masque à l’intérieur d’une école publique locale alors qu’ils tentaient de voter. La police a déclaré que l’homme aurait bénéficié d’une exemption médicale et aurait coopéré lorsqu’on lui a demandé de partir.

Élections Canada avait précédemment averti que la pandémie pourrait entraîner des attentes plus longues pour les électeurs par rapport aux élections précédentes grâce à des protocoles de santé publique comme la distanciation et la collecte d’informations supplémentaires à des fins de recherche des contacts.

Les bureaux de vote eux-mêmes sont également susceptibles d’être plus éloignés, car de nombreuses écoles et propriétaires ont choisi de ne pas accueillir des foules d’électeurs pendant la quatrième vague de la pandémie.

Élections Canada a encouragé les électeurs à porter des masques, mais ne les a exigés que dans les endroits où ils étaient mandatés par les règles provinciales. Les règlements sur les preuves de vaccination ne s’appliquent pas aux bureaux de vote dans les provinces où ils existent actuellement.

Malgré les appels de certains utilisateurs de médias sociaux, Benson dit qu’il est très peu probable que les heures de scrutin soient prolongées. Au lieu de cela, toute personne faisant la queue à la clôture des bureaux de vote sera traitée et autorisée à voter.

Avec des fichiers de La Presse Canadienne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here