Le Pentagone qualifie le COVID-19 de menace pour la sécurité nationale et estime que les vaccinations sont obligatoires

0
11
Le Pentagone qualifie le COVID-19 de menace pour la sécurité nationale et estime que les vaccinations sont obligatoires


La pandémie de coronavirus est une menace pour la sécurité nationale et le Pentagone envisage d’ajouter les vaccins COVID-19 à « la liste complète des exigences pour le personnel militaire », selon un communiqué jeudi soir.

L’administration Biden n’a pas dit qu’elle exigerait des vaccins COVID-19 pour les travailleurs fédéraux et l’armée, mais obligerait ceux qui ne sont pas vaccinés à subir des tests fréquents et à prendre des mesures supplémentaires pour prévenir l’infection.

CLIQUEZ ICI POUR LES DERNIÈRES INFORMATIONS SUR LE CORONAVIRUS

Les vaccins sont toujours administrés en vertu d’une autorisation d’utilisation d’urgence et n’ont pas été entièrement approuvés par la Food and Drug Administration, ce qui soulève des problèmes juridiques potentiels pour que l’administration impose les jabs. Mais le président, confronté à un ralentissement du nombre de vaccinations et raté son objectif de faire vacciner au moins partiellement 70% du pays d’ici le 4 juillet, s’est récemment montré plus énergique pour que les Américains prennent le jab.

Le Pentagone a déclaré que le ministère de la Défense s’efforçait de « respecter l’engagement du président Biden à vaincre le COVID-19, et cela inclut de pouvoir garantir que chaque membre de nos civils et de nos effectifs militaires est protégé ».

TUCKER CARLSON : COVID-19 A ÉTÉ BON POUR LES DÉMOCRATES, IL LES FAIT INTÉGRER LE WH

Le personnel militaire et civil du département qui ne prend pas le vaccin devra « porter des masques, se distancer physiquement, se conformer à une exigence de test régulière et être soumis à des restrictions de voyage officielles ».

Le secrétaire à la Défense Lloyd Austin consultera les responsables de la santé et les chefs d’état-major interarmées pour « déterminer comment et quand faire des recommandations au président concernant l’ajout des vaccins COVID-19 à la liste complète des exigences pour le personnel militaire », indique le communiqué.

OBTENEZ L’APPLICATION FOX NEWS

ABC News a rapporté plus tôt ce mois-ci qu’environ 70% de tout le personnel militaire avait reçu au moins une dose du vaccin. Le rapport a souligné que le représentant Thomas Massie, R-Ky., a tweeté à l’époque que des membres de l’armée lui avaient dit qu’ils arrêteraient si le vaccin devenait un jour obligatoire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here