OMS : Vacciner les enfants « n’est pas une priorité » en période de pénurie

0
20
OMS : Vacciner les enfants « n'est pas une priorité » en période de pénurie


GENÈVE — Le principal expert en vaccins de l’Organisation mondiale de la santé a déclaré jeudi que la vaccination des enfants contre le COVID-19 n’était pas une priorité élevée du point de vue de l’OMS, étant donné l’approvisionnement mondial extrêmement limité de doses.

Lors d’une session sur les réseaux sociaux, le Dr Kate O’Brien a déclaré que les enfants ne devraient pas être au centre des programmes de vaccination contre le COVID-19, même si un nombre croissant de pays riches autorisent leurs vaccins contre le coronavirus pour les adolescents et les enfants.

« Les enfants courent (a) un risque très, très faible de contracter la maladie COVID », a déclaré O’Brien, pédiatre et directeur du département des vaccins de l’OMS. Elle a déclaré que la justification de la vaccination des enfants était d’arrêter la transmission plutôt que de les protéger contre la maladie ou la mort.

« Quand nous sommes dans cet endroit vraiment difficile, comme nous le sommes actuellement, où l’approvisionnement en vaccins est insuffisant pour tout le monde dans le monde, vacciner les enfants n’est pas une priorité pour le moment. »

O’Brien a déclaré qu’il était essentiel de veiller à ce que les agents de santé et les personnes âgées, ou celles souffrant de maladies sous-jacentes, soient vaccinés avant les adolescents et les enfants.

Le Canada, les États-Unis et l’Union européenne ont tous récemment donné leur feu vert à certains vaccins COVID-19 pour les enfants âgés de 12 à 15 ans alors qu’ils approchent de leurs objectifs de vaccination pour les adultes.

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a exhorté les pays riches à faire don de vaccins aux pays pauvres plutôt que de vacciner leurs adolescents et leurs enfants. Moins de 1% des vaccins COVID-19 administrés dans le monde ont été utilisés dans des pays pauvres.

O’Brien a déclaré qu’il pourrait être approprié de vacciner les enfants contre le coronavirus « en temps voulu, lorsque l’offre augmentera beaucoup plus substantiellement ». Elle a ajouté qu’il n’était pas nécessaire de vacciner les enfants avant de les renvoyer à l’école, tant que les adultes en contact avec eux étaient vaccinés.

« La vaccination des enfants afin de les renvoyer à l’école n’est pas l’exigence prédominante pour qu’ils retournent à l’école en toute sécurité », a-t-elle déclaré. « Ils peuvent retourner à l’école en toute sécurité si ce que nous faisons est de vacciner ceux qui sont à risque autour d’eux. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here