Les législateurs français approuvent le «  laissez-passer santé  » du COVID à la deuxième tentative

0
7
Les législateurs français approuvent le `` laissez-passer santé '' du COVID à la deuxième tentative


L’Assemblée nationale française a approuvé mercredi la création d’un «laissez-passer santé» COVID-19 que les gens peuvent utiliser pour assister à des événements sportifs, des festivals et des parcs à thème avec de grandes foules, une mesure gouvernementale très contestée pour aider à réouvrir l’économie en toute sécurité.

Le laissez-passer santé, qui entrera en vigueur le 9 juin, fournira la preuve qu’une personne a été vaccinée contre le coronavirus, détient un test PCR négatif récent ou se remet du COVID-19 et possède donc des anticorps naturels.

La proposition a été initialement rejetée à la chambre basse mardi soir par crainte qu’elle n’empiète sur les libertés civiles, une défaite rare pour le parti au pouvoir du président Emmanuel Macron, après la révolte des alliés centristes du MoDem.

Les législateurs du MoDem ont accusé le gouvernement d’être sourd aux lignes rouges du parti.

Le laissez-passer santé a été approuvé lors d’un deuxième vote dans les premières heures de mercredi après que le gouvernement ait raccourci la période de transition au cours de laquelle il sera en mesure de réimposer des restrictions telles qu’un couvre-feu sans l’autorisation du Parlement une fois l’état d’urgence en France levé. 2 juin.

La France a commencé à dénouer lentement un troisième verrouillage national malgré l’enregistrement de près de 20 000 nouveaux cas chaque jour et les services de soins intensifs toujours saturés.

Le 19 mai, les restaurants, cafés et bars seront autorisés à rouvrir pour le service extérieur et les magasins, musées et cinémas rouvriront. Trois semaines plus tard, les lieux de culte et les stades sportifs pourront accueillir jusqu’à 5 000 personnes et les touristes étrangers pourront visiter le pays.

Macron a déclaré que le laissez-passer santé, qui peut être numérique ou papier, limiterait la propagation du virus lors d’événements rassemblant plus de 1000 personnes. Il ne sera pas utilisé pour les lieux de tous les jours tels que les restaurants et les cinémas ou pour l’accès aux transports en commun.

Le projet de loi passe maintenant au Sénat.

Nos normes: les principes de confiance de Thomson Reuters.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here