Trudeau dit qu’il est bon d’avoir à nouveau un partenaire sur le changement climatique alors que la réunion avec Biden commence

0
14
Trudeau dit qu'il est bon d'avoir à nouveau un partenaire sur le changement climatique alors que la réunion avec Biden commence


Le premier ministre Justin Trudeau a ouvert sa rencontre avec le président américain Joe Biden aujourd’hui en disant qu’il était bon de travailler à nouveau avec une administration qui prend au sérieux la lutte contre le changement climatique.

«Merci encore d’avoir intensifié vos efforts pour lutter contre les changements climatiques», a déclaré M. Trudeau aujourd’hui avant de participer à la réunion virtuelle.

« Le leadership américain a été cruellement manqué au cours des dernières années, et je dois dire que, alors que nous préparons le déploiement conjoint et le communiqué de celui-ci, c’est bien que les Américains ne retirent pas toutes les références au changement climatique et les ajoutent à la place. . Nous sommes donc très heureux de travailler avec vous à ce sujet. « 

Trudeau a déclaré qu’il avait hâte de s’asseoir avec Biden pour discuter du renouvellement de la relation diplomatique canado-américaine et de permettre aux deux pays de traverser la pandémie.

Biden, qui a pris la parole en premier lors de la brève comparution préalable à la réunion, a déclaré qu’il était impatient de travailler avec le Canada pour lutter contre la pandémie et la reprise économique. Le président a également déclaré qu’il attendait avec intérêt de discuter des approches des deux pays pour lutter contre le changement climatique, les réfugiés et la migration, et de défendre les valeurs démocratiques au pays et sur la scène mondiale.

« En tant que dirigeants des grandes démocraties, nous avons la responsabilité de prouver que la démocratie peut encore être bénéfique pour notre peuple. Il y a beaucoup de dirigeants dans le monde qui essaient de faire valoir que l’autocratie fonctionne mieux », a déclaré Biden.

« L’équité pour tous, en veillant à ce que les bénéfices de la croissance soient largement partagés, c’est ainsi que nous allons gagner la bataille pour l’avenir. »

Biden a déclaré à Trudeau que les deux pays devaient maîtriser la pandémie dès que possible et qu’il avait hâte de voir Trudeau en personne à l’avenir.

« Les États-Unis n’ont pas d’ami plus proche, pas d’ami plus proche que le Canada. C’est pourquoi vous avez été mon premier appel en tant que président, ma première réunion bilatérale et bien sûr mon vice-président a passé quelque temps à Montréal pour le lycée », a déclaré Biden, ajoutant que les canaux de communication entre le Canada et les États-Unis sont «grands ouverts».

Regardez: Biden, Trudeau, Harris et Freeland prononcent un discours d’ouverture lors d’une réunion virtuelle:

Le président américain Joe Biden, la vice-présidente Kamala Harris, le premier ministre Justin Trudeau et la vice-première ministre Chrystia Freeland partagent une allocution d’ouverture avant leur réunion virtuelle. 9:23

Trudeau a déclaré que la réunion abordera les façons dont les alliés peuvent travailler ensemble pour assurer une reprise économique post-pandémie.

«Nous allons également creuser dans la reprise, comment nous allons de l’avant pour créer de bons emplois pour les Canadiens et les Américains, renforcer la classe moyenne, aider ceux qui travaillent fort pour en faire partie. À mesure que nous avançons, il y a beaucoup à reconstruire,» A dit Trudeau.

La feuille de route américaine

La Maison Blanche a publié une fiche d’information avant la réunion virtuelle d’aujourd’hui entre Trudeau et Biden.

Il s’agit de la première réunion bilatérale de Biden en tant que président.

La fiche d’information décrit les plans d’une «feuille de route» pour progresser dans des domaines d’intérêt mutuel, notamment le COVID-19, le changement climatique, la défense et la justice sociale. Il ne fait aucune mention de certaines priorités canadiennes, telles que l’achat de plus de doses de vaccin, la libération de Michael Spavor et Michael Kovrig de l’emprisonnement en Chine ou l’obtention d’une exemption au plan Buy American de Biden.

Les experts veulent qu’Ottawa fasse pression pour obtenir une exemption afin que le Canada ne soit pas lésé par le plan de Biden de donner la priorité aux entreprises américaines pour l’infrastructure et les achats fédéraux.

La fiche d’information présente six domaines prioritaires, notamment la lutte contre la pandémie, la reconstruction de l’économie des deux côtés de la frontière et des plans pour une réunion ministérielle de haut niveau sur le climat pour aligner les efforts pour atteindre des émissions nettes nulles d’ici 2050.

Parmi les autres domaines d’intérêt, citons l’amélioration de la diversité et de l’inclusion sociales, l’expansion de la coopération en matière de défense continentale et un NORAD modernisé, et le rétablissement d’un engagement collectif envers les institutions mondiales comme l’OTAN et l’OMC.

La fiche d’information indique également des plans pour ressusciter le Sommet des leaders nord-américains – une réunion trilatérale du Canada, des États-Unis et du Mexique, qui n’a pas eu lieu depuis 2016.


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here