Des détenus organisent une grève de la faim et demandent la démission du ministre des Services correctionnels de la Saskatchewan

0
16


Les détenus et l’opposition officielle affirment que la ministre des Services correctionnels et de la Police de la Saskatchewan, Christine Tell, doit démissionner après avoir échoué à prévenir les éclosions de COVID-19 dans les prisons.

Les personnes incarcérées au centre correctionnel de Saskatoon et au centre correctionnel de Pine Grove à Prince Albert ont entamé une grève de la faim lundi pour protester contre la position de Tell au cabinet.

Lire la suite:

Épidémie de COVID-19 à la prison de Saskatoon signalée comme un échec systémique potentiellement mortel

«#Elle aurait dû remplir son mandat en protégeant ceux qui étaient sous son autorité de protéger», a déclaré Cory Cardinal, qui a organisé la grève de la faim.

«#Elle doit s’excuser auprès du personnel, des détenus et du grand public pour son refus, sa négligence, son attitude dédaigneuse, qui ont exacerbé l’épidémie en ne prenant pas de mesures proactives.

L’histoire continue sous la publicité

L’avocate des droits des prisonniers, Sherri Maier, a déclaré que Cardinal avait été expulsé de son unité peu avant midi lundi, probablement à titre de mesure punitive pour avoir lancé la manifestation.

Maier estime qu’environ 90 personnes participent à la grève de la faim. Elle a envoyé une lettre à Tell lundi, demandant sa démission.

«#Elle n’a manifestement pas réussi à faire son travail», a déclaré Maier à Global News.

Lire la suite:

Les manifestants demandent la libération des détenus de la prison de Saskatoon au milieu de l’épidémie de COVID-19

Le conseil exécutif de la Saskatchewan n’a pas répondu à une demande de commentaires de Global News.

Soixante-dix-huit détenus et 15 membres du personnel correctionnel de la province sont malades, selon le Saskatchewan Government EmployeesUnion. Lundi après-midi, 203 détenus et 87 membres du personnel se sont remis du COVID-19.

Il y a 68 cas actifs au centre correctionnel de Regina – une éclosion qui a commencé à augmenter le mois dernier.

Le ministère avait installé des roulottes portatives dans les prisons de Regina et de Saskatoon pour loger les détenus malades. À la fin novembre, seules les unités de Regina étaient opérationnelles, selon le ministère.

Dana Blackie, qui est en détention provisoire au centre correctionnel de Saskatoon, a déclaré avoir été testé négatif au COVID-19 à trois reprises.

L’histoire continue sous la publicité

Malgré les résultats négatifs, Blackie a déclaré qu’il avait été hébergé avec des détenus infectés.

«#Je n’ai pas l’impression que (Tell) a vraiment pris son travail au sérieux», a-t-il déclaré à Global News au téléphone.

«#Si nous voulons faire quoi que ce soit pour modifier les politiques ici… le moment est venu de le faire.»

Le NPD renouvelle son appel à la démission

Nicole Sarauer, porte-parole du NPD en matière de services correctionnels de la Saskatchewan, a déclaré que la vie des gens était en danger en raison de l’inaction ministérielle.

Sarauer a demandé la démission de Tell le mois dernier, après que Tell eut déclaré qu’elle n’essaierait pas de déterminer la source d’une épidémie de grande ampleur au centre correctionnel de Saskatoon.

«#Depuis, nous l’avons vue faire peu pour résoudre les problèmes liés au COVID dans les prisons et, par conséquent, l’appel à la démission tient toujours», a déclaré Sarauer dans une interview lundi.

«#La province mérite une ministre qui prend son rôle au sérieux et elle n’a pas réussi à le faire.

Les défenseurs ont à plusieurs reprises signalé des préoccupations concernant la surpopulation et ont appelé à la libération des personnes en détention provisoire et non violentes. Le ministère a déclaré qu’il ne libérerait personne plus tôt.

Les services correctionnels ont imposé des masques dans les prisons et continuent de tester les détenus et le personnel dans tous les établissements.

L’histoire continue sous la publicité


Cliquez pour lire la vidéo `` Les manifestants demandent la libération des détenus de la prison de Saskatoon au milieu de l'épidémie de COVID-19 ''







Les manifestants demandent la libération des détenus de la prison de Saskatoon au milieu de l’épidémie de COVID-19


Les manifestants appellent à la libération des détenus de la prison de Saskatoon au milieu de l’épidémie de COVID-19 – 1 décembre 2020

© 2021 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here