Regard intérieur sur les Rangers de New York

0
24


NHL.com fournit une analyse approfondie de la liste, des perspectives et des fantasmes pour chacune de ses 31 équipes du 16 novembre au 16 décembre. 16. Aujourd’hui, les Rangers de New York.

Les Rangers de New York sont convaincus qu’ils entrent au camp d’entraînement avec le plan directeur pour ce à quoi ils doivent ressembler et jouer pour être un prétendant aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

« Nous avons trouvé cet équilibre vers la fin de la saison dernière, les deux derniers mois, en jouant avec une conscience défensive et en étant productifs offensivement », a déclaré Quinn. « C’est ce que nous devons être. Nous avons trouvé une certaine continuité avec les lignes et [defenseman] appariements, et c’était vraiment la première fois que cela se produisait ces deux dernières années. Je pense que pour la première fois au camp d’entraînement, nous avons une idée un peu plus claire de ce à quoi nous allons ressembler.  »

[Rangers 31 IN 31: 3 Questions | Top prospects | Behind the Numbers | Fantasy breakdown]

La déception de la sortie rapide des Rangers des qualifications de la Coupe Stanley la saison dernière – ils étaient la première équipe éliminée, balayée par les Hurricanes de la Caroline en trois matchs – n’a pas volé leur conviction qu’ils sont devenus un prétendant à atteindre les séries éliminatoires de la coupe Stanley.

Cela commence par la familiarité avec les personnes qui reviennent, une liste qui n’inclut pas Henrik Lundqvist. Ils ont racheté la dernière année du contrat de sept ans du gardien de but, faisant du leader des Rangers (459) un joueur autonome sans restriction pour résoudre le problème des trois gardiens qu’ils ont traité la saison dernière et ouvrir la voie à Igor Shesterkin être leur nouveau n ° 1.

Shesterkin avait une fiche de 10-2-0 avec une moyenne de buts alloués de 2,52 et un pourcentage d’arrêts de, 932 en 12 départs la saison dernière après avoir été rappelé de Hartford de la Ligue américaine de hockey le 6 janvier. New York a également renoué le gardien de but Alexandar Georgiev à un contrat de deux ans le 15 octobre.

«J’adore son comportement», a déclaré Quinn à propos de Shesterkin. «J’adore sa confiance en lui.

Artemi Panarin a prouvé la saison dernière, lorsque l’ailier gauche avait récolté 95 points (32 buts, 63 passes) en 69 matchs (1,38 point par match), qu’il était à l’aise sous les projecteurs de New York, résolvant l’une des questions auxquelles les Rangers s’étaient lancés la saison dernière.

Vidéo: Top 10 Artemi Panarin joue de 2019-20

Panarin, qui entame la deuxième année de son contrat de sept ans, devrait commencer le camp en jouant avec le centre Ryan Strome, qui a re-signé avec un contrat de deux ans le 5 novembre.

Quinn regarde un jeune de 19 ans Kaapo Kakko être l’aile droite avec Panarin et Strome, remplaçant Jesper Fast, qui a signé avec les Hurricanes de la Caroline en tant qu’agent libre. Kakko, le deuxième choix du repêchage 2019 de la LNH, a marqué 23 points (10 buts, 13 passes) en 66 matchs la saison dernière.

Mika Zibanejad livré en tant que centre n ° 1 la saison dernière, marquant 41 buts en 57 matchs, dont un record de la LNH 23 en 22 matchs du 30 janvier à la fin de la saison régulière. On s’attend à nouveau à ce qu’il ait Chris Kreider et Pavel Buchnevich sur sa ligne, donnant aux Rangers une continuité dans leurs six premiers attaquants.

« Aucune décision finale n’a été prise, mais vous voulez certainement commencer de cette façon et vous lancer », a déclaré Quinn.

Vidéo: WSH @ NYR: Zibanejad marque cinq buts, vainqueur de l’OT

Les Rangers s’attendent à ce qu’Alexis Lafreniere, le premier choix du repêchage 2020 de la LNH, soit un joueur d’impact dans sa saison recrue. Lafrenière est désigné comme l’ailier gauche sur la troisième ligne, jouant probablement avec le centre de 21 ans Filip Chytil.

Lafrenière est arrivé dans la région de New York depuis son domicile de Saint-Eustache, au Québec, en novembre et s’entraîne et vit dans une famille de cantonnement dans le Connecticut.

«Il a tout le paquet», a déclaré Chris Drury, directeur général adjoint des Rangers. « Son patinage, son sens, son tir, sa passe, vous l’appelez, tout cela est très élite. Son dynamisme interne est exceptionnel. »

Les Rangers sont à l’aise avec leurs défenseurs de retour, même s’il y a des problèmes à régler, à savoir combler une ouverture sur le côté gauche qu’ils ont créée en échangeant. Marc Staal aux Red Wings de Detroit.

Quinn a déclaré que les Rangers pourraient déplacer un défenseur droitier (Jacob Trouba, Tony DeAngelo ou Adam Fox) sur le côté gauche.

DeAngelo, qui a mené les défenseurs de New York avec 53 points (15 buts, 38 passes) la saison dernière, est le candidat le plus probable, mais Quinn a déclaré qu’il savait que Fox serait également à l’aise. Il est peu probable qu’ils demandent à Trouba de changer.

K’Andre Miller et / ou Tarmo Reunanen, deux des meilleurs espoirs du défenseur de New York et chacun un tir du gaucher, pourraient jouer assez bien au camp d’entraînement pour gagner un emploi et supprimer le besoin de déplacer un droitier vers le côté gauche.

« C’est probablement la seule position que nous allons devoir vraiment laisser jouer », a déclaré Quinn.

Les Rangers ont beaucoup moins d’incertitudes qu’ils n’en ont eu au cours des deux dernières saisons, ce qui alimente leur optimisme.

« Nous nous sentons vraiment bien là où nous sommes », a déclaré le président de New York, John Davidson. « Nous avons parcouru un long chemin. Il y a eu des décisions très difficiles, mais pour arriver à cette fin, au championnat, c’est ce que vous devez faire. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here