Classement des 19 hommes de la Premier League Van du pire au meilleur

0
174


DVDB deviendra le 20e joueur de Premier League avec le préfixe «van» dans son nom de famille. Donc, évidemment, nous avons rassemblé et classé les anciens titulaires et utilisé uniquement leurs initiales et leurs clubs pour le rendre amusant.

19) JVD (Southampton et les loups)
«C’est un personnage dur et un bon joueur», a déclaré le président Évaluation de Rupert Lowe d’un joueur de 6 pieds 4 pouces 20 ans avec une expérience en Ligue des champions, signant avec Southampton de l’Ajax pour 2,5 millions de livres sterling. Il s’est avéré que c’était Jelle, en fait, qui n’était pas prête, en perdant trois et en retirant trois de ses six matchs de Premier League alors que les Saints terminaient 20e. Il a rejoint le Werder Bremen en prêt au lieu de le déblayer dans le championnat, revenant plus tard dans l’élite de l’Angleterre avec les Wolves. Six autres matches au moins ont apporté une victoire, un but et une 17e place. Mieux mais toujours pas génial.

18) MVG (Chelsea et Stoke)
Il reste en effet sous contrat avec Chelsea, signant une prolongation de contrat d’un an en juin alors qu’il a joué quatre fois pour le club en sept ans. Stoke lui a donné un peu plus de chance lors de l’un de ses 427 prêts, mais même alors, il a rapidement perdu sa place à Ibrahim Afellay et a été renvoyé à Stamford Bridge sur le pareillement malheureux arrivée record du club de Giannelli Imbula.

17) RVW (Norwich)
Norwich était si confiant dans sa capacité à s’établir en Premier League que Chris Hughton a facilement rejeté les affirmations du Sporting Lisbonne selon lesquelles leur signature de record du club de 8,5 millions de livres sterling comportait une clause de relégation insérée dans son contrat. L’accord pour l’attaquant néerlandais a été annoncé dès mars, permettant aux attentes et à l’excitation de se développer dans la nouvelle saison. Un premier but le jour de l’ouverture de la campagne était en quelque sorte une fausse aube, alors que 24 matchs sans perturber la feuille de match, ainsi que cette chute au championnat, ont suivi.

16) AVDM (Everton)
C’est une semaine après avoir été éliminé de la Ligue des champions par une combinaison de Villarreal et Pierluigi Collina qu’Everton a peut-être obtenu sa signature la plus excitante d’un été qui a vu Simon Davies, Per Kroldrup, Phil Neville et Matteo Ferrari passer la porte. Alors que David Moyes espérait peut-être que son nouvel ailier verrait le reste de sa carrière à Goodison Park, les circonstances entourant sa retraite à 29 ans et après 24 matchs en quatre ans étaient regrettables.

15) PVDH (Tottenham)
Le Gallois d’origine belge a presque entièrement manqué le bateau de la Premier League, arrivant en Angleterre avec Birmingham en 1978 avant de prospérer à Everton à partir de 1984 et de déménager à Tottenham en 1989, où il remporterait la FA Cup 1991 et jouerait 18 matchs dans le premier vol du haut vol. saison d’échappée. Il a participé à une défaite 6-0 contre Sheffield United, une défaite 6-2 à Liverpool et une victoire 3-1 contre Arsenal. C’est amusant.

14) DVB (Manchester City)
Seul Van man de l’histoire de la Premier League à ne pas atteindre le double des apparitions dans la compétition, ses cinq matchs en prêt pour Manchester City en 2004 ont entraîné des défaites à Liverpool, Chelsea et Leeds, un match nul vierge avec Birmingham et une seule victoire: 4- 1 contre Manchester United. Mais Kevin Keegan était amoureux du demi-centre «formidable», excluant un déménagement permanent car «je sens qu’il ira dans un grand club». Hambourg est venu appeler cet été.

13) RVLP (Huddersfield)
Ses trois buts en Premier League se sont tous soldés par des victoires, ce qui n’est pas un mince exploit étant donné que Huddersfield a remporté 12 matchs en deux saisons, dont le deuxième a été prêté à l’ailier à mi-parcours. Il a beaucoup dribblé. Comme, un montant inutile. Et bien que cela n’ait jamais vraiment été son niveau naturel, il s’en est assez bien sorti.

12) MVDH (Swansea)
Agent libre à sa sortie de Swansea cet été même, le défenseur de 27 ans trouvera sûrement un foyer respectable en temps voulu. Il a déménagé au sud du Pays de Galles depuis l’Ajax au mauvais moment, rejoignant non pas le club progressiste et avant-gardiste axé sur le football attrayant, mais le bouillon confus gâté par Francesco Guidolin, Bob Bradley, Paul Clement et Carlos Carvahal. Swansea a concédé 52 buts lors de ses 31 départs, ce qui équivaut à peu près à l’équivalent de 2019/20 Watford au cours d’une saison complète.

11) UVG (Southampton)
En seulement 27 apparitions en Premier League, il a joué son rôle dans certains des moments les plus durables de la compétition. Du 26 octobre au 23 novembre de la saison 1996/97, le défenseur de Southampton a participé à une victoire 6-3 contre Manchester United, une défaite 7-1 à Everton et une défaite 2-0 contre Leeds, entrant dans l’histoire comme l’un des seulement 11 coéquipiers de haut vol Cousin de George Weah.

10) PVH (forêt de Nottingham)
Deux saisons, deux finitions de 20e et une carrière en Premier League se souviennent plus des querelles que du succès. L’attaquant a marqué un but en sept matchs pour Nottingham Forest après avoir rejoint le Celtic en mars 1997, a simultanément renvoyé Dave Bassett du deuxième niveau tout en envie de partir, a ensuite fait un travail tout aussi misérable de garder Forest dans l’élite après avoir remis à contrecœur ses jouets dans le landau et avoir fait sa première apparition de la campagne 1998/99 en novembre. Les choses ont tourné si mal que sa frappe pour assurer un match nul 2-2 avec Derby ce mois-là a vu ses coéquipiers célébrer non pas avec le buteur, mais avec l’homme qui a fourni le centre à Scot Gemmill.

9) RVDL (Derby)
L’actuel patron de Newcastle (Town) a garanti sa place dans les cœurs de Derby aux côtés de Steve Bloomer et de la saison 2007/08 en marquant le but qui confirmait la promotion en Premier League en avril 1996. L’ancien capitaine du club figurait un peu moins régulièrement par la suite mais était toujours un membre estimé d’une équipe qui a terminé 12e et neuvième avant de partir pour Barnsley en 1998. Ses deux frappes de haut niveau ont remporté des victoires: contre Tottenham en mars 1997 et Aston Villa le mois suivant.

8) PVA (Chelsea, Wigan, Sunderland, Crystal Palace)
Le ciment qui a uni de nombreuses ailes gauche est toujours aussi fort à Selhurst Park et pourrait être à jamais bon pour une poignée de buts à chaque campagne tout en maintenant une réputation d’arrière latéral offensif solide. Le buteur du premier vainqueur à l’extérieur de dernière minute à Old Trafford en Premier League a récemment montré son aptitude à la défense en tête-à-tête en annulant complètement la dangereuse ailier droite Katie Hopkins.

7) GVB (Arsenal)
Sol Campbell était vraiment une île brillante dans une mer de médiocrité en ce qui concerne la fenêtre de transfert d’été 2001 d’Arsenal. Francis Jeffers, Richard Wright, Junichi Inamoto, Stathis Tavlaridis et l’inimitable Juan allaient d’une erreur coûteuse à deux apparitions en carrière dans le nord de Londres, mais leur achat de 8,5 millions de livres sterling auprès des Rangers aurait pu être le plus décevant du lot. Il est parti deux ans plus tard avec un double sur son CV, mais le remplacement d’Emmanuel Petit en tant que partenaire de milieu de terrain de Patrick Vieira est rapidement devenu l’arrière gauche adjoint d’Ashley Cole. Les blessures ont fait des ravages.

6) RVDG (Manchester United)
Sir Alex Ferguson a rendu hommage à «un modèle de professionnalisme» lorsque son gant de renfort éternel a finalement décidé que 61 matchs en six ans n’étaient pas assez stimulants. Le Néerlandais ne considère peut-être pas ses cinq matchs comme si cruciaux pour la saison des triples de Manchester United, mais il a joué 24 fois au cours des deux campagnes suivantes pour remporter une paire de médailles de vainqueur de la Premier League. L’entraîneur a tellement apprécié son talent et sa patience qu’il lui a offert un caméo de remplacement de 13 minutes pour le dernier match de la saison 2001/02, sa précédente apparition en championnat lors du dernier match de la campagne précédente.

5) RVDV (Tottenham)
Certains joueurs ne jamais atteindre le double des chiffres donc marquer dix buts ou plus au cours de vos deux saisons complètes de Premier League est un effort solide. Peut-être le plus grand contrat Harry Redknapp de tous, intervenant le jour de la date limite après la chute du prix du Néerlandais à la suite de l’effondrement d’un transfert de 16 millions de livres sterling au Bayern Munich, Le meilleur compagnon de Harry Maguire a vraiment été si merveilleux pendant quelques années passionnantes à Tottenham.

4) EVDS (Fulham et Manchester United)
L’un des plus grands gardiens de but de tous les temps a subi une transition sans heurt de champion d’Europe à coup remarquable pour le promu Fulham, puis le remplaçant de Peter Schmeichel, Sir Alex Ferguson avait rêvé pendant plus d’une demi-décennie. Quatre titres, une Ligue des champions et le fait qu’il soit passé près de 22 heures sans encaisser de but en Premier League entre le 8 novembre 2008 et le 4 mars de l’année suivante le définissent comme une véritable légende. Seuls Pepe Reina (45,79%) et Petr Cech (45,6%) ont un meilleur pourcentage de clean-sheet de haut vol que ses 42,17%.

3) RVP (Arsenal et Manchester United)
Sa décision de finalement «écouter le petit garçon à l’intérieur de moi» a assuré qu’un formidable retour de 144 buts en 280 matchs a finalement été récompensé par cette médaille de titre qu’il méritait tant. Alan Shearer est le seul autre joueur à remporter consécutivement des Golden Boots de Premier League avec différents clubs, alors que personne depuis que le Néerlandais n’a remporté la ligue en tant que meilleur buteur. Jusqu’en juin, l’un des grands attaquants modernes a également revendiqué le dernier triplé de l’histoire de Manchester United.

2) VVD (Southampton et Liverpool)
Le gars qui a organisé un match nul 0-0 avec West Brom et une défaite 3-2 contre Manchester United en tant que partenaire de Jose Fonte lors de ses deux premières apparitions en Premier League a parcouru un long chemin. Remarquez, il a perdu ses débuts en championnat pour Liverpool contre Swansea et a fait match nul avec Tottenham lors du prochain match, alors peut-être qu’il est juste un peu lent. La demie centrale a affronté 29 équipes différentes dans l’élite de l’Angleterre et n’a pas réussi à en battre une seule: Hull City de Mike Phelan.

1) RVN (Manchester United)
Aucun joueur n’a marqué plus de buts en Ligue des champions sans jamais remporter le trophée. Peu de gens peuvent égaler son succès en remportant le Soulier d’Or dans trois divisions européennes différentes. Seuls Sergio Aguero (six) et ennemi éternel Thierry Henry (cinq ans) a marqué au moins 20 buts en plusieurs saisons, un exploit rendu plus ridicule par le fait qu’il n’est resté à Manchester United que cinq et a été blessé pendant plus de la moitié de l’un d’entre eux. Qu’il ne soit plus considéré comme une légende de la Premier League.

SP



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here