Un étudiant britannique qui a fui pour rejoindre Isis décède en prison en Syrie | État islamique

0
36


Un étudiant britannique qui s’est enfui pour rejoindre le groupe État islamique en Syrie est décédé alors qu’il était détenu dans le pays, selon des informations.

Ishak Mostefaoui, 27 ans, qui s’est rendu en Syrie en 2014 et a vu sa nationalité britannique révoquée, serait décédé soit en tentant d’échapper à sa garde à vue, soit au milieu de troubles graves dans une prison d’Hassakeh, qui détient des prisonniers d’Isis du monde entier.

Après avoir été capturé l’année dernière, Mostefaoui a été détenu dans la prison du nord-est de la Syrie contrôlée par les Forces démocratiques syriennes dirigées par les Kurdes et soutenues par les États-Unis. Il est le premier partisan britannique d’Isis à mourir sous leur garde, selon la BBC. Des sources ont indiqué qu’il faisait partie des 10 Britanniques et 30 Britanniques détenus par la milice.

Mostefaoui comptait jusqu’à neuf étudiants de l’Université de Westminster pour se battre pour Isis. Son père, Abderrahmane, a déclaré que sa famille était venue d’Algérie à Londres lorsque son fils avait cinq ans et que, tout en s’opposant à l’extrémisme, il avait été radicalisé par les gens de l’université.

Il aurait été un jeune homme populaire et épris de football avant d’annoncer en 2014 qu’il se rendrait à Amsterdam pour quelques jours. Sa famille n’a rien entendu pendant un mois avant de sonner de Syrie pour leur dire où il se trouvait. En apprenant la nouvelle, son père s’est effondré.

En janvier 2019, la femme et le jeune fils de Mostefaoui sont morts et il a été gravement blessé lorsque sa maison a été bombardée.

Le ministère des Affaires étrangères a déconseillé tout voyage en Syrie. Un porte-parole du gouvernement a déclaré à la BBC: «Ceux qui ont choisi de quitter le Royaume-Uni et de se battre pour Daesh ou de le soutenir. [Isis] potentiellement un risque très grave pour la sécurité nationale. »

Les ministres ont déclaré que, sur les quelque 900 personnes qui ont quitté le Royaume-Uni pour la Syrie pour rejoindre des groupes islamistes violents, 20% sont décédées, 40% sont rentrées au Royaume-Uni et 40% sont toujours dans la région.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here