Les EAU reportent leur mission sur Mars en raison des conditions météorologiques sur le site de lancement au Japon | Monde | Nouvelles

0
30


Par Lisa Barrington

DUBAI (Reuters) – Les Émirats arabes unis ont reporté au 17 juillet le lancement de leur mission sur Mars en raison des conditions météorologiques sur le site de lancement au Japon, a annoncé mardi le bureau des communications du gouvernement des EAU.

L’espoir des Emirats Arabes Unis devait décoller du centre spatial japonais de Tanegashima à 12 h 51, heure des Emirats Arabes Unis (2051 GMT mardi) pour un voyage de sept mois sur la planète rouge où il devait orbiter et renvoyer des données sur l’atmosphère. .

« La mission spatiale des Émirats arabes unis, la première mission interplanétaire du monde arabe, sera lancée le vendredi 17 juillet 2020 à 12 h 43, heure des Émirats arabes unis (16 juillet 2020 à 20 h 43 GMT) depuis le centre spatial de Tanegashima », a tweeté le bureau des communications du gouvernement.

Il y a actuellement huit missions actives explorant Mars; certains en orbite autour de la planète et certains atterrissent à sa surface. La Chine et les États-Unis en enverront deux autres cette année.

Les EAU, un pays exportateur de pétrole, ont annoncé pour la première fois des plans pour la mission en 2014 dans le cadre des efforts visant à se diversifier loin des hydrocarbures et à développer une économie de la connaissance, visant à atteindre la planète d’ici 2021.

Avec une population de 9,4 millions d’habitants, dont la plupart sont des travailleurs étrangers, les Émirats arabes unis n’ont pas la base scientifique et industrielle des grandes nations spatiales. Il a lancé un programme spatial national en 2017 pour développer l’expertise en sciences spatiales chez les émiratis.

Hazza al-Mansouri est devenue la première émiratie de l’espace en septembre 2019 lors d’un vol vers la Station spatiale internationale.

Pour développer et construire la sonde Hope, Emiratis et le centre spatial Mohammed Bin Rashid de Dubaï (MBRSC) ont travaillé avec des établissements d’enseignement américains dotés d’une expertise en sciences spatiales.

Le gouvernement des EAU a annoncé un objectif ambitieux de règlement de Mars d’ici 2117.

(Cette histoire corrige le paragraphe 7 pour montrer que Hazza al-Mansouri était le premier émirati dans l’espace, pas le premier arabe)

(Reportage de Lisa Barrington; Édité par Andrew Heavens et Ed Osmond)



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here