L’émir vieillissant du Koweït à l’hôpital et le prince héritier prend certaines fonctions

0
86


PHOTO DE FICHIER: L’émir du Koweït, Sheikh Sabah al-Ahmad al-Jaber al-Sabah, est vu lors du sommet arabe à La Mecque, en Arabie saoudite, le 31 mai 2019. REUTERS / Hamad l Mohammed / File Photo

KOWEÏT (Reuters) – Le dirigeant koweïtien de 91 ans, l’émir Sheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah, a été admis à l’hôpital samedi pour des contrôles médicaux, et le prince héritier du pays exercera temporairement certaines de ses fonctions, l’agence de presse officielle KUNA signalé.

Il a déclaré que Cheikh Sabah, qui dirige le producteur de pétrole de l’OPEP et allié des États-Unis depuis 2006, subirait un certain nombre de contrôles médicaux, mais il n’a donné aucun autre détail.

Un ordre royal a été émis pour assigner au prince héritier Cheikh Nawaf al-Ahmed al-Sabah, le successeur désigné de l’émir, «de reprendre temporairement certaines juridictions constitutionnelles de Son Altesse l’Emir», a déclaré KUNA dans un communiqué séparé.

L’année dernière, Sheikh Sabah a été hospitalisé aux États-Unis lors d’une visite officielle là-bas, après avoir subi ce que son bureau a décrit comme un problème de santé au Koweït en août. Il est retourné dans l’État arabe du Golfe en octobre.

Le gouverneur de la banque centrale du Koweït a publié samedi une déclaration après l’annonce de l’hospitalisation de l’émir, soulignant la force et la stabilité de la monnaie dinar, qui est indexée sur un panier pondéré des grands partenaires commerciaux du pays.

Vendredi, S&P Global Ratings a révisé les perspectives du Koweït de «  négatives  » à «  stables  », estimant que le principal tampon de liquidité du pays, le Fonds de réserve général, serait insuffisant pour couvrir le déficit budgétaire de l’État.

Le gouvernement a essayé de renforcer ses finances, qui ont été touchées par les bas prix du pétrole et la pandémie de coronavirus, et a rapidement épuisé le Fonds de réserve général.

Reportage d’Aziz El Yaakoubi à Dubaï, Samar Hassan au Caire et Ahmed Hagagy au Koweït; écrit par Aziz El Yaakoubi et Nafisa Eltahir; Édité par Angus MacSwan et Hugh Lawson

Nos normes:Les principes de confiance de Thomson Reuters.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here