Anticipant les «vaccinations de masse», le Canada commande des millions de seringues

0
160


OTTAWA –
Le gouvernement fédéral a commencé à se procurer les fournitures qui seront essentielles pour les «vaccinations de masse» au cas où un vaccin serait trouvé pour COVID-19, en commençant par la signature d’un contrat pour 37 millions de seringues.

Le Premier ministre Justin Trudeau a d’abord annoncé que le gouvernement ajoutait des seringues à la liste des fournitures essentielles de COVID-19 qui sont achetées, et plus tard la ministre des Approvisionnements Anita Anand a déclaré que le contrat avait été signé avec la société canadienne Becton Dickinson Canada pour fournir l’essentiel. outil de livraison des vaccins.

«Nous continuons également à travailler pour obtenir les autres fournitures nécessaires pour d’éventuelles vaccinations de masse au niveau systémique. Nous nous assurons que lorsqu’un vaccin viable sera découvert, le Canada sera prêt pour son administration », a déclaré Anand.

Anand n’a pas proposé de calendrier sur le moment où les seringues seront livrées, notant que le besoin pour le moment n’est pas aussi pressant.

«Nous devons planifier à l’avance pour cette éventualité», a déclaré la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique, ajoutant que des travaux sont également en cours sur la façon dont l’administration d’un vaccin éventuel serait prioritaire pour certains segments de la population.

«Nous représentons le nombre maximal de Canadiens qui pourraient souhaiter se faire vacciner», a déclaré Tam.

À la mi-mai, Santé Canada a annoncé qu’il avait donné son feu vert à un essai clinique pour un vaccin potentiel COVID-19 dans ce pays, et le Canada participe également à des essais en cours partout dans le monde.

Il pourrait s’écouler encore un certain temps avant qu’un traitement éventuel ne soit jugé suffisamment sûr et stable pour la vaccination de masse, bien que le gouvernement fédéral finance la recherche et le développement pour diverses options. Cela est fait dans le but de compenser ce que Trudeau a signalé comme un domaine où il y aura probablement aussi une lutte entre l’offre et la demande.

L’expert en maladies infectieuses, le Dr Abdu Sharkawy, a déclaré à CTV News Channel que, bien qu’il ne soit pas aussi pressant qu’un besoin, «si COVID-19 nous a appris quelque chose, c’est que la préparation est bien meilleure que les réponses réactionnaires à une situation donnée».

« Mais si nous voulons aller au-delà, il n’y a certainement aucun mal », a-t-il déclaré.

LES DÉFIS D’APPROVISIONNEMENT DE PREMIÈRE LIGNE PERSISTENT

Au cours de son allocution à Rideau Cottage sur les efforts d’intervention fédéraux du COVID-19, Trudeau a fait le point sur les efforts en cours pour se procurer de l’équipement de protection individuelle.

Tout au long de la pandémie, les efforts du Canada pour se procurer des fournitures essentielles ont été difficiles, le traqueur national de Services publics et Approvisionnement Canada continuant de montrer qu’une fraction seulement de ce qui a été commandé est effectivement arrivée.

Trudeau a noté que le Canada a reçu plus de 100 millions de masques chirurgicaux, bien que ce ne soit qu’un tiers de ce que le gouvernement a ordonné. Il a également noté que près de 40 millions de gants avaient été achetés, mais que le gouvernement en avait commandé plus d’un milliard.

Au cours des deux derniers mois, le gouvernement fédéral a fourni des mises à jour progressives sur l’approvisionnement en cours et la signature de contrats avec des fabricants canadiens qui se sont réorganisés pour produire en masse des fournitures médicales vitales.

Le Premier ministre a déclaré mardi que le gouvernement fédéral finançait également une poignée d’entreprises canadiennes qui travaillent actuellement sur des «solutions révolutionnaires» potentielles pour des tests COVID-19 rapides.

«Travailler avec des fournisseurs du monde entier est essentiel pour assurer la sécurité des Canadiens, mais en fin de compte, l’un des meilleurs moyens de nous assurer d’avoir ce dont nous avons besoin, c’est de le faire ici même chez nous», a déclaré Trudeau. , notant que la demande de matériel de protection ne fera qu’augmenter à mesure que davantage d’entreprises et de secteurs rouvriront.

Mardi après-midi, il y avait plus de 92 000 cas confirmés de COVID-19 à l’échelle du Canada, bien qu’un peu plus du tiers de ces cas soient actifs. Plus de 7 300 personnes au Canada sont décédées des suites du virus.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here