Pourquoi le Big Bounce d’Aurora Cannabis pourrait ne pas durer très longtemps

0
68


Cela fait longtemps que personne n’a pu montrer Aurora Cannabis (NYSE: ACB) comme bouillon chaud. Mais c’est une description appropriée pour le producteur de cannabis canadien après avoir annoncé jeudi des résultats étonnamment positifs pour le troisième trimestre de l’exercice 2020. Le cours de l’action d’Aurora a grimpé en flèche de plus de 160% depuis sa mise à jour du troisième trimestre.

Est-ce que cette poussée est un signe qu’Aurora a tourné le coin? Pas si vite. Il y a au moins deux raisons de penser que le grand rebond du stock de marijuana pourrait ne pas durer très longtemps.

Jauge mesurant le risque avec une flèche pointant vers la section rouge

Source de l’image: Getty Images.

Un court rebond

Il n’est pas rare que les actions bondissent après qu’une entreprise ait battu les estimations des revenus des analystes comme l’a fait Aurora. Mais lorsque les actions montent en flèche autant que celles d’Aurora, l’histoire est généralement plus compliquée.

Avant mai, près de 17% des actions en circulation d’Aurora ont été vendues à découvert. Cela se traduit par beaucoup de pessimisme quant aux perspectives de l’entreprise. Cela signifie également que les vendeurs à découvert s’inquiètent lorsque leurs perspectives résolument négatives semblent exagérées. C’est ce qui s’est produit avec les résultats d’Aurora meilleurs que prévu au troisième trimestre.

Le solide battement des revenus du producteur de cannabis a presque certainement conduit certains vendeurs à découvert à acheter le stock pour couvrir leurs positions courtes. Et c’est un assez bon pari que cet achat paniqué a entraîné encore plus de vendeurs à découvert sur la touche. Le phénomène est appelé une pression courte. Comme les vendeurs à découvert sont évincés de leurs positions, les actions peuvent exploser énormément en quelques jours seulement. Comme Aurora Cannabis.

Mais si les pressions courtes peuvent être des choses spectaculaires à voir, elles ne durent généralement pas très longtemps. Lorsque tous les vendeurs à découvert qui se sentent obligés de couvrir leurs positions l’ont fait, les stocks peuvent chuter presque aussi rapidement qu’ils ont augmenté. Ne soyez pas surpris si cela se produit avec Aurora.

Plus de dilution en route?

Il y a aussi une autre raison de soupçonner que le rebond d’Aurora pourrait être bref. La société pourrait être contrainte d’émettre davantage d’actions pour lever des fonds à court terme, entraînant une baisse de la valeur des actions existantes.

Bien que les investisseurs se soient principalement concentrés sur le rythme des ventes d’Aurora au troisième trimestre, la société a continué de perdre beaucoup d’argent – 137,4 millions de dollars canadiens pour être exact. Aurora a terminé le troisième trimestre avec un stock de trésorerie de 230,2 millions $ CA. Le directeur financier Glenn Ibbott a déclaré lors de la conférence téléphonique d’Aurora au troisième trimestre que ce montant devrait être suffisant pour financer les opérations jusqu’à ce que la société puisse générer des flux de trésorerie positifs.

Mais même le président exécutif et PDG par intérim d’Aurora Cannabis, Michael Singer, a reconnu qu’il y avait beaucoup d’incertitude dans l’environnement actuel du marché. Il a déclaré qu’Aurora pourrait devoir exploiter à nouveau ses installations sur le marché pour lever plus de liquidités.

Qu’en est-il des perspectives d’un partenaire intervenant pour fournir de l’argent? Cela semble être hors de propos pour l’instant. Cela fait plus d’un an qu’Aurora a recruté l’investisseur milliardaire Nelson Peltz en tant que conseiller pour aligner un ou plusieurs partenaires extérieurs à l’industrie du cannabis. Il n’y a eu aucune mention d’efforts pour trouver un partenaire extérieur lors de l’appel d’Aurora au troisième trimestre.

La bonne direction, mais toujours risquée

Certes, Aurora a pris des mesures importantes pour aller dans la bonne direction. Les initiatives de réduction des coûts de l’entreprise et la réduction des dépenses en capital étaient indispensables. Aurora sera peut-être en mesure d’atteindre son objectif de générer un EBITDA ajusté positif d’ici la fin du trimestre se terminant le 30 septembre 2020. Ce ne sera pas une véritable rentabilité, mais ce serait une étape importante.

Cependant, beaucoup reste à faire pour qu’Aurora continue sur sa lancée depuis sa mise à jour Q3. Et quelle que soit la façon dont la société exécute sa stratégie commerciale, la fin d’un court resserrement entraînera probablement une nouvelle baisse du titre.

J’ai dit dans le passé que je ne compterais pas Aurora comme un gagnant à long terme sur le marché du cannabis. Mais je pense que ce stock de marijuana n’est pas encore sorti du bois.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here