Merkel défend les restrictions contre les coronavirus en Allemagne

0
64


Dernières nouvelles sur la pandémie de coronavirus. Le nouveau coronavirus provoque des symptômes légers ou modérés pour la plupart des gens. Pour certains, en particulier les personnes âgées et les personnes ayant des problèmes de santé existants, cela peut entraîner une maladie plus grave ou la mort.

HAUT DE L’HEURE:

– La chancelière Angela Merkel défend les restrictions allemandes contre les coronavirus.

– La France autorise la reprise des services religieux après une contestation judiciaire de l’interdiction du gouvernement.

– Sept restaurateurs semblent avoir été infectés dans le nord-ouest de l’Allemagne.

– L’ONU met en garde contre la cybercriminalité en augmentation pendant la pandémie.

___

BERLIN – La chancelière allemande Angela Merkel défend les restrictions du coronavirus dans son pays et appelle ses compatriotes à continuer de respecter les règles de distanciation sociale.

L’Allemagne a commencé à assouplir ses restrictions de verrouillage le 20 avril et depuis lors, a au moins en partie rouvert de nombreux secteurs. Dans le même temps, le pays a connu de fréquentes manifestations contre les mesures de verrouillage.

Merkel a déclaré samedi dans son message vidéo hebdomadaire que les mesures étaient nécessaires et que les responsables doivent continuer de justifier pourquoi certaines restrictions ne peuvent pas être levées tout en veillant à ce qu’elles soient proportionnées.

Mme Merkel a déclaré que l’Allemagne « avait jusqu’à présent réussi à atteindre l’objectif d’empêcher notre système de santé d’être submergé ».

___

PARIS – La France autorise la reprise des services religieux à partir de samedi après une contestation judiciaire de l’interdiction par le gouvernement de tels rassemblements.

Les chefs religieux se sont félicités de la décision mais ont déclaré qu’il faudrait du temps pour mettre en place les mesures de sécurité nécessaires.

Pour empêcher la propagation du virus, les visiteurs des lieux de culte français doivent porter des masques, se laver les mains en entrant et se tenir à une distance d’au moins un mètre (trois pieds) des autres personnes.

Le gouvernement français avait interdit les services religieux jusqu’au 2 juin, même si les magasins et autres entreprises ont commencé à rouvrir la semaine dernière. Le Conseil d’État, la plus haute instance administrative du pays, a annulé l’interdiction et le gouvernement a publié samedi un décret autorisant la reprise des services.

La Conférence des évêques français a déclaré qu’elle travaillerait avec les dirigeants de l’église pour préparer la réouverture, notamment pour les services du dimanche de la Pentecôte le 31 mai.

Le recteur de la Grande Mosquée de Paris a déclaré qu’il ne serait pas prêt à rouvrir dimanche pour les célébrations de l’Aïd al-Fitr, la fin du mois sacré du Ramadan.

___

BERLIN – Les autorités affirment que sept personnes semblent avoir été infectées par le coronavirus dans un restaurant du nord-ouest de l’Allemagne, dans ce qui serait le premier cas connu depuis la réouverture des restaurants dans le pays il y a deux semaines.

Le gouvernement local du comté de Leer a déclaré vendredi soir que les cas, signalés entre mardi et vendredi, avaient conduit à la mise en quarantaine d’au moins 50 personnes.

Auparavant, aucun nouveau cas n’avait été confirmé dans la région depuis plus d’une semaine.

L’Allemagne a commencé à assouplir ses restrictions sur les coronavirus le 20 avril et ce processus s’est accéléré récemment. L’état de Basse-Saxe, où se trouve Leer, a permis aux restaurants de rouvrir le 11 mai avec des précautions d’hygiène.

Ceux-ci incluent actuellement une distance de 2 mètres (6 ½ pieds) entre les tables, des masques pour les serveurs et une obligation de prendre le nom, l’adresse et le numéro de téléphone des invités afin de détecter d’éventuelles infections.

___

NATIONS UNIES – Le chef du désarmement des Nations Unies a déclaré que la pandémie de COVID-19 faisait avancer le monde vers une innovation technologique et une collaboration en ligne accrues, mais «la cybercriminalité est également en augmentation, avec une augmentation de 600% des courriels malveillants pendant la crise actuelle».

Vendredi, Izumi Nakamitsu a déclaré lors d’une réunion informelle du Conseil de sécurité des Nations Unies que « des informations inquiétantes ont également fait état d’attaques contre des organisations de soins de santé et des centres de recherche médicale dans le monde ».

Elle a déclaré que la dépendance numérique croissante a accru la vulnérabilité aux cyberattaques et « on estime qu’une telle attaque a lieu toutes les 39 secondes ».

Selon l’Union internationale des télécommunications, «près de 90 pays n’en sont encore qu’aux premiers stades de leur engagement en matière de cybersécurité», a déclaré Nakamitsu.

Le haut représentant pour les affaires de désarmement a déclaré que la menace d’une mauvaise utilisation des technologies de l’information et des communications « était urgente ». Mais elle a dit qu’il y avait aussi de bonnes nouvelles, soulignant certains progrès mondiaux aux Nations Unies pour faire face aux menaces résultant de l’élaboration de normes pour l’utilisation de ces technologies.

Le Premier ministre estonien, Juri Ratas, dont le pays assure la présidence du Conseil de sécurité et a organisé la réunion de vendredi sur la cyber-stabilité et la promotion d’un comportement gouvernemental responsable dans le cyberespace, a déclaré: « La crise COVID-19 a mis une pression supplémentaire sur nos services essentiels en termes de cybersécurité ».

Il a déclaré que la nécessité d’un «cyberespace sûr et fonctionnel» est donc plus urgente que jamais et il a condamné les cyberattaques ciblant les hôpitaux, les centres de recherche médicale et d’autres infrastructures, en particulier pendant la pandémie.

« Ces attaques sont inacceptables », a déclaré Ratas. «Il sera important de tenir les délinquants responsables de leur comportement.»

___

Suivez la couverture des actualités AP sur la pandémie de coronavirus sur https://apnews.com/VirusOutbreak et https://apnews.com/UnderstandingtheOutbreak

Copyright 2020 The Associated Press. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut être publié, diffusé, réécrit ou redistribué sans autorisation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here