La Chine avertit la France de ne pas vendre d’armes à Taiwan | Monde | Nouvelles

0
79


BEIJING (Reuters) – La Chine a averti mercredi la France de ne pas vendre d’armes à Taiwan, un pays autonome voisin qui envisage d’acheter des armes dans le cadre d’une mise à niveau d’une flotte de navires de guerre de fabrication française achetée il y a 30 ans.

La Chine dit que Taiwan fait partie d’une « Chine unique » et que ce principe doit être accepté par tout pays avec lequel il a des relations diplomatiques. Les ventes d’armes à Taiwan sont toujours très sensibles et provoquent régulièrement une forte réaction de Pékin.

Taïwan est principalement équipé d’armes de fabrication américaine, mais en 1991, la France a vendu à Taïwan six frégates Lafayette, à la colère de la Chine. La France a également vendu 60 avions de combat Mirage à Taïwan en 1992.

Le mois dernier, Taiwan a déclaré qu’il cherchait à acheter de l’équipement à la France pour améliorer le système d’interférence des missiles des navires.

S’exprimant à Pékin, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a déclaré que la Chine était résolument opposée à toute vente d’armes à Taiwan.

« Nous avons déjà exprimé notre grave inquiétude à la France », a-t-il déclaré lors d’un point de presse quotidien.

« Nous exhortons à nouveau la partie française à respecter le principe de la Chine unique et à retirer le plan de vente d’armes à Taiwan pour éviter de nuire aux relations sino-françaises ».

Le ministère taïwanais de la Défense a déclaré mercredi que la marine avait déclaré qu’elle suivait les réglementations relatives aux achats pour l’achat d’armes pour répondre à ses « besoins en matière de combat ». Il a refusé tout commentaire.

Taïwan a déclaré qu’il devait moderniser ses forces armées pour faire face à la menace croissante de la Chine, qui a intensifié ces derniers mois ses exercices militaires près de l’île démocratique.

La Chine décrit Taiwan comme sa question territoriale la plus sensible et la plus importante, et n’a jamais renoncé au recours à la force pour mettre l’île sous son contrôle. Taiwan n’a montré aucun intérêt à être gouverné par la Chine autocratique.

(Reportage par Gabriel Crossley; Reportage supplémentaire par Yimou Lee à Taipei; Écriture par Ben Blanchard; Édition par Nick Macfie)



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here