La Bibliothèque publique d’Ottawa offrira un ramassage en bordure de rue et des retours

0
63


La Bibliothèque publique d’Ottawa (BPO) entamera une reprise partielle des services en offrant un ramassage et un retour des livres en bordure de rue à partir de six emplacements à partir de juin.

La première phase du plan de réouverture de la BPO est détaillée dans un rapport présenté au Conseil de la bibliothèque publique d’Ottawa jeudi, et doit encore être approuvé par le conseil d’administration.

« La planification de la reprise des opérations pendant COVID est complexe », indique le rapport. « Ce n’est pas la même chose que la reprise des opérations normales. C’est sans précédent pour la BPO et nécessite la refonte de nombreux services, sinon tous, pour répondre aux nouvelles exigences de sécurité, par exemple par le biais d’une distance physique. »

Selon le plan, les bibliothèques commenceront à accepter les livres retournés et à planifier des rendez-vous pour que les gens ramassent les articles retenus à partir du 8 juin. Le 15 juin, les gens pourront commencer à ramasser leurs articles.

La collecte en bordure de rue sera disponible dans les six succursales suivantes: Beaverbrook, Cumberland, Greenboro, Main, Nepean Centrepointe et Ruth E. Dickinson.

La bibliothèque relancera également son service de livraison à domicile vers des résidences privées.

Les bibliothèques fermées depuis la mi-mars

Toutes les succursales de bibliothèques ont été fermées depuis le 16 mars, bien que certains services virtuels se soient poursuivis. Le gouvernement provincial a déclaré le 14 mai que les services de bibliothèque pourraient reprendre à partir du 19 mai, pour autant que les services soient limités à la collecte en bordure de rue.

Selon le rapport, 500 000 articles sont actuellement retirés aux clients de la BPO.

« Les sorties de caisse actuelles et les retours prévus représentent un volume important de matériel », indique le rapport. « La planification des retours comprend également une nouvelle considération: l’exigence que le matériel soit mis en quarantaine, en toute sécurité, pendant 72 heures, et l’espace requis pour stocker le matériel pendant cette période. »

Il y a environ 14 000 articles en attente dans les succursales de la bibliothèque de la ville. (Danny Globerman / CBC)

14 000 autres documents sont en attente sur les étagères des bibliothèques pour environ 8 000 clients. Le personnel estime qu’il faudra au moins deux semaines pour éliminer l’arriéré.

Les clients qui commandent des articles qui ne sont pas sur les étagères dans l’un des six emplacements désignés pourront choisir lequel des six emplacements ils veulent les retirer.

Les six succursales ont été choisies parce que ce sont toutes des installations plus grandes pouvant accueillir un grand nombre de retours, en raison de leur répartition géographique dans la ville et parce qu’elles disposent d’un parking adéquat et d’un accès aux transports en commun, indique le rapport.

À compter du 15 juin, les heures d’ouverture aux six emplacements seront les suivantes:

  • Les lundis de 10 h à 18 h
  • Les mardis à partir de 13 h à 20 h
  • Les mercredis de 10h à 18h
  • Les jeudis à partir de 13 h à 20 h
  • Les vendredis de 10 h à 16 h
  • Les samedis de 10 h à 16 h

Le personnel estime que le nouveau modèle de collecte en bordure de rue, ainsi que des mesures améliorées pour assurer la santé et la sécurité du personnel, coûteront environ 100 000 $.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here