Coronavirus: le Québec retarde la réouverture des écoles, garderies et magasins de Montréal au 25 mai

0
74


Le Québec a une fois de plus révisé son plan de rétablissement et repousse la réouverture des écoles élémentaires, des garderies et des entreprises de la grande région de Montréal à mesure que la crise des coronavirus s’aggrave.

Le premier ministre François Legault a déclaré jeudi que les écoles et les garderies de la ville et des environs ouvriront leurs portes le 25 mai, une semaine plus tard qu’annoncé précédemment. Les entreprises ouvriront également ce jour-là.

Le retard survient alors que Montréal, qui reste durement touchée par le virus, fait face à des taux d’infection au COVID-19 élevés, selon Legault. Il a également cité une pénurie de travailleurs de la santé dans la région.

« Nous constatons que les conditions pour maintenir notre calendrier de réouverture initial à Montréal ne sont pas réunies pour le moment », a-t-il déclaré.

LIRE LA SUITE: Dans les écoles, les garderies sont sécuritaires pour les moins de 70 ans, selon le vice-premier ministre du Québec

Les dates reportées ne sont pas finalisées, a-t-il souligné. Legault a déclaré que les secteurs de l’éducation et des affaires n’ouvriront leurs portes dans la grande région de Montréal que si les bonnes conditions sont réunies.

L’histoire continue sous la publicité

« Si et seulement si la situation s’améliore », a-t-il dit.

Le Québec a signalé 121 décès supplémentaires jeudi, ce qui porte le nombre de morts à 2631 dans la province.

[ Sign up for our Health IQ newsletter for the latest coronavirus updates ]
Le nombre total de cas dans la province est maintenant de 35 238, soit une augmentation de 911 infections par rapport à la veille. Montréal compte plus de 17 000 cas.

LIRE PLUS: À l’intérieur de la «zone rouge» de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas de Montréal

Alors que le nombre de décès et de cas au Québec continue d’augmenter quotidiennement, le gouvernement provincial a commencé à assouplir les restrictions liées au coronavirus et les responsables affirment que la pandémie n’affecte pas les autres régions dans la même mesure.

«Le reste du Québec est le paradis», a déclaré Horacio Arruda, directeur de la santé publique du Québec. « Nous vivons deux mondes différents. »

La relance échelonnée des écoles élémentaires, des garderies et des entreprises est toujours en cours dans d’autres parties de la province.

Le Québec augmente ses primes pour les travailleurs de la santé

Les employés de la santé en première ligne de la crise verront leurs salaires temporairement dépassés par la province.

La prime s’applique aux employés des foyers de soins de longue durée, des résidences privées pour personnes âgées et des «zones chaudes» des hôpitaux.

L’histoire continue sous la publicité

Legault a déclaré que le système de santé manquait à environ 11 600 travailleurs qui sont absents parce qu’ils sont malades ou qu’ils ne veulent pas retourner au travail. Il a déclaré que le coup de pouce devrait aider à motiver les professionnels de la santé à reprendre leur travail.

Selon le plan, une personne qui travaille à temps plein, soit 36,5 heures par semaine, recevrait une prime d’environ 1 000 $ par mois.

Le président du Conseil du Trésor, Christian Dubé, a déclaré que la prime s’appliquerait à environ 100 000 travailleurs.

Le Québec offre également 2 000 $ par mois aux travailleurs régionaux de la santé qui acceptent de travailler dans les régions les plus touchées de Montréal, Laval et Montérégie.

Il existe également une autre prime monétaire pour les travailleurs des foyers de soins de longue durée, où la majorité des décès de la province sont originaires.

Dubé a déclaré que les travailleurs des établissements où il y a des cas de COVID-19 recevront 400 $ de plus par mois s’ils travaillent à temps plein.

– Avec des fichiers de la Presse Canadienne

L’histoire continue sous la publicité

© 2020 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here