Air France abandonne immédiatement tous les Airbus A380

0
59


L’Airbus A380 est devenu la dernière victime de la pandémie mondiale. Air France a annoncé aujourd’hui qu’elle allait supprimer progressivement toute sa flotte de double-étages avec la «fin définitive» prenant effet immédiatement plutôt que d’ici la fin de 2022, comme prévu précédemment. Air France compte actuellement neuf Airbus A380 dans sa flotte – cinq appartiennent à Air France ou sont en location financée, et quatre sont en location simple. Cette décision devrait entraîner une dépréciation de 500 millions d’euros (environ 549 millions de dollars), la compagnie aérienne cherchant à économiser de l’argent de toutes les manières possibles.

Bien qu’Air France soit la première compagnie aérienne à retirer l’intégralité de son radeau d’A380, elle n’est pas la seule à indiquer qu’elle quittera le jumbo jet autrefois prometteur dans son sillage. En avril, le transporteur allemand Lufthansa a annoncé qu’il retirerait six de ses 14 A380 plus tôt que prévu, et Emirates, le plus grand exploitant mondial d’appareils avec plus de 100 dans sa flotte, envisagerait de retirer prématurément près de la moitié d’entre eux en raison de la pressions qui pèsent actuellement sur l’industrie aéronautique.

Airbus a initialement conçu l’A380, avec deux ponts complets, en réponse à l’emblématique 747 de Boeing. Même alors que Boeing s’orientait vers une conception plus allégée avec les avions à un étage 777 et 787, Airbus a continué de développer l’A380 à la fin des années 1990 et au début des années 2000. . Avec des sièges pour environ 500 passagers dans une configuration typique, Airbus a présenté l’avion aux compagnies aériennes comme une option riche en capacité pour transporter un grand nombre de passagers de leurs hubs vers les principales destinations sur des routes à fort trafic.

L’A380 a fait ses débuts en 2005 et a été présenté comme l’avenir de l’aviation, avec des sociétés comme Singapore Airlines, Emirates, British Airways et Qantas qui parient toutes sur l’oiseau. Air France a l’énorme avion dans sa flotte depuis 2009, l’utilisant pour exploiter des routes de son hub à Paris Charles De Gaulle à Los Angeles, New York JFK et Shanghai Pudong, entre autres. Mais, comme d’autres transporteurs, il a toujours eu du mal à faire du jet un élément rentable de sa flotte en raison des coûts d’exploitation et de maintenance élevés.

Pour remplacer les jumbos, Air France maintiendra ses commandes de Boeing 787 Dreamliners et d’Airbus A350 de nouvelle génération, tous deux plus économes en carburant que le plus gros A380. Les biréacteurs long-courriers bimoteurs et bimoteurs peuvent également exploiter des itinéraires dits «plus minces» – des itinéraires saisonniers avec un trafic et une capacité moins réguliers – vers des destinations secondaires plus rentables que l’A380. Cela n’a probablement pas aidé non plus que les A380 d’Air France aient des intérieurs obsolètes avec les anciennes options de sièges de la compagnie aérienne qui auraient coûté plus de 50 millions de dollars par avion à rénover. Au lieu de cela, la société semble avoir décidé qu’il serait préférable de prendre une dépréciation plutôt que de consacrer plus d’argent à la mise à jour de la flotte et d’espérer que le nombre de passagers rebondisse à court terme.

Bien que ce ne soit pas exactement une surprise, et en fait probablement seulement la première des nombreuses annonces similaires des compagnies aériennes concernant leurs A380, c’est toujours un triste jour pour les passionnés d’aviation qui ont été particulièrement séduits par les intérieurs spacieux du jumbo jet, la douceur de roulement et les fonctionnalités de l’âge d’or de l’aviation comme des escaliers entre les ponts et même des espaces lounge nichés dans certaines des cabines premium.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here