TransLink coupe le service et arrête l’augmentation des tarifs alors que l’achalandage chute sur COVID-19 – BC

0
48


TransLink affirme qu’elle réduit le service d’autobus dans la région métropolitaine de Vancouver, ainsi que les horaires de SeaBus et de West Coast Express, alors que l’achalandage s’effondre au milieu de la pandémie de coronavirus.

L’autorité de transport a également annoncé samedi qu’une augmentation prévue des tarifs qui devait entrer en vigueur le 1er juillet serait reportée à une date ultérieure.

À partir de lundi, le service d’autobus sera réduit « en mettant l’accent sur les itinéraires à très faible achalandage », a déclaré TransLink dans un communiqué envoyé par courriel. La priorité sera donnée aux itinéraires qui continuent de voir des bus pleins aux heures de pointe.

LIRE LA SUITE:
Un conducteur d’autobus de la région métropolitaine de Vancouver et un travailleur du transport en commun testent positif pour COVID-19

L’horaire SeaBus sera également réduit à des intervalles de 30 minutes tout au long de la journée.

Les voyages West Coast Express quittant Mission à 6 h 55 et à partir de Waterfront au centre-ville de Vancouver à 17 h 30 seront également annulés.

L’histoire continue sous la publicité










TransLink suspend la collecte des tarifs d’autobus


TransLink suspend la collecte des tarifs d’autobus

TransLink affirme que depuis la mi-mars, les embarquements sur l’ensemble du réseau de transport en commun de Metro Vancouver ont diminué de 83%, tandis que les embarquements d’autobus ont diminué de 82%. Le nombre d’usagers de SeaBus a chuté de 90% au cours de la même période, tandis que le West Coast Express a connu une baisse de 95%.

Les baisses, associées à la suspension des tarifs des bus pour permettre l’embarquement à l’arrière, ont vu les revenus de TransLink baisser « de façon spectaculaire », a déclaré l’autorité.

[ Sign up for our Health IQ newsletter for the latest coronavirus updates ]
Une baisse de 60% des recettes tirées de la taxe sur les carburants en raison de la diminution du nombre de personnes conduisant a également contribué au déficit.

LIRE LA SUITE:
TransLink limitera les places assises dans les autobus pour freiner la propagation du coronavirus

«Les niveaux de service actuels ne sont peut-être pas viables sur le plan budgétaire et de nouvelles réductions pourraient devenir nécessaires dans un proche avenir», a ajouté TransLink.

Aucune date n’a été fixée pour l’augmentation tarifaire prévue, qui devait être mise en œuvre dans le cadre du plan d’investissement de la phase deux de TransLink.

Les tarifs à usage unique devaient augmenter de 20 à 25 cents, tandis que les DayPass augmenteraient de 25 cents et les laissez-passer mensuels augmenteraient de 3 $ à 5 $.










TransLink apporte des changements majeurs aux opérations d’autobus du métro de Vancouver en raison de la pandémie de coronavirus


TransLink apporte des changements majeurs aux opérations d’autobus du métro de Vancouver en raison de la pandémie de coronavirus

TransLink a déjà amélioré le nettoyage de ses autobus, réduit le nombre de sièges pour permettre une distance physique, accéléré l’installation de barrières pour les conducteurs et dirigé les passagers à bord uniquement par les portes arrière des autobus.

L’histoire continue sous la publicité

Trois employés de TransLink – un employé du Burnaby Transit Centre, un chauffeur de bus de Port Coquitlam et un chauffeur de Richmond HandyDART – ont été testés positifs pour COVID-19. Les trois sont auto-isolants et les itinéraires, véhicules et espaces de travail concernés ont été désinfectés.

© 2020 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here