Canadian and U.S. truckers warn vaccine warrants will further disrupt supply chains – .

0
12
Canadian and U.S. truckers warn vaccine warrants will further disrupt supply chains – .


                    <br/>Steve Scherer et David Shepardson, Reuters     



            <br/><span class="date">

              Publié le vendredi 3 décembre 2021 à 15 h 18 HNE
            </span>

            <br/></p><div>
             <p>

OTTAWA/WASHINGTON, 3 décembre (Reuters) - Le principal<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> un camion</span>des lobbies dans<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> Canada </span>et les États-Unis avertissent que les exigences en matière de vaccins et de tests pour les travailleurs perturberont davantage les chaînes d'approvisionnement car il y a déjà une grave pénurie de chauffeurs.


<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text">Canada </span>nécessitera des vaccins pour<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> un camion </span>conducteurs à partir de janvier, tandis que l'administration Biden a émis des règles exigeant<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> un camion </span>les chauffeurs des entreprises de 100 salariés ou plus doivent se faire vacciner ou se soumettre à des tests hebdomadaires.



Plus des deux tiers des biens échangés entre<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> Canada </span>et les États-Unis se déplacent sur les routes et les autoroutes.  Pendant la majeure partie de la pandémie,<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> un camion</span>Les travailleurs traversaient régulièrement la frontière car ils étaient considérés comme des travailleurs essentiels pour assurer le bon fonctionnement des chaînes d'approvisionnement.



« Nous savons qu'il y a déjà des perturbations dans la chaîne d'approvisionnement; cela va l'intensifier », a déclaré Stephen Laskowski, président et chef de la direction de la Canadian<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> Camion</span>ing Alliance (CTA), qui représente quelque 4 500 transporteurs.



Il estime que 10 à 20 %, ou entre 12 000 et 22 000 des Canadiens<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> un camion </span>conducteurs, et 40 %, soit quelque 16 000 des États-Unis<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> un camion </span>les conducteurs voyageant dans<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> Canada </span>serait mis à l'écart si l'exigence commence.



"Ceci n'est pas un<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> un camion</span>problème.  C'est un<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> Canada</span>-Problème économique américain", a déclaré Laskowski à Reuters, ajoutant environ 70% de ces 650 milliards de dollars canadiens (507 milliards de dollars)<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text">Canada </span>le commerce se déplace par<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> un camion</span>.



L'Américain<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> Camion</span>ing Associations (ATA), avec d'autres, cherche à bloquer le mandat de vaccin du président américain Joe Biden devant les tribunaux.



Une cour d'appel américaine a émis le mois dernier une suspension temporaire bloquant les exigences.  Le tribunal a jugé « toutes choses égales par ailleurs, un jeune de 28 ans<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> un camion</span>Euh, passer la majeure partie de sa journée de travail dans la solitude de son taxi est tout simplement moins vulnérable au COVID-19 qu'un concierge de prison de 62 ans."



Le ministère de la Justice a demandé à un autre tribunal d'annuler la suspension temporaire, et une décision pourrait être rendue dès la mi-décembre.



Les problèmes de chaîne d'approvisionnement causés par la pandémie ont contribué à l'inflation dans les deux pays atteignant des décennies.



"Compte tenu de la nature de notre industrie et de la composition de notre main-d'œuvre, (cela) pourrait avoir des effets dévastateurs sur la chaîne d'approvisionnement et l'économie", a déclaré le président et chef de la direction d'ATA, Chris Spear, dans un communiqué.



Dans des commentaires écrits déposés auprès du ministère du Travail, l'ATA a déclaré que les transporteurs routiers du pays pourraient perdre jusqu'à 37% de leurs conducteurs à cause de « retraites, attrition au profit de petits transporteurs et/ou conversion en entrepreneurs propriétaires-exploitants indépendants ».



Les transporteurs routiers transportent 70 % de tout le tonnage de fret américain.



Laskowski a déclaré qu'il y avait déjà 18 000 offres d'emploi pour<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> un camion </span>les conducteurs dans<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> Canada </span>et il fait pression pour retarder la date limite du 15 janvier pour donner aux entreprises plus de temps pour faire face à la situation.


<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text">Canada</span>Les ministères des Transports, de la Santé et du Commerce n'ont fait aucun commentaire lorsqu'on leur a demandé si<span class="highlight" data-qa-component="highlight-text"> un camion</span>ers auraient plus de temps.



Un porte-parole du ministère des Transports a déclaré qu'il encourageait « toutes les industries canadiennes à développer des exigences de vaccination COVID-19 pour leurs employés ».



Malgré les perturbations potentielles, quelque 70 % des Canadiens soutiennent les mandats stricts du premier ministre Justin Trudeau, selon un sondage EKOS Research.



"Nous assisterons à des pénuries de marchandises dans les magasins" si la date limite d'exigence des vaccins n'est pas retardée, a déclaré Perrin Beatty, président de la Chambre de commerce du Canada.
          </div><script type="text/javascript">

var addthis_config = {services_exclude: « facebook,facebook_like,twitter,google_plusone »};
jQuery(document).ready(
function(){
window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({
appId : ‘117341078420651’, // App ID
channelUrl : ‘https://static.ctvnews.ca/bellmedia/common/channel.html’, // Channel File
status : true, // check login status
cookie : true, // enable cookies to allow the server to access the session
xfbml : true // parse XFBML
});
FB.Event.subscribe(« edge.create », function (response) {
Tracking.trackSocial(‘facebook_like_btn_click’);
});

  // BEGIN: Facebook clicks on unlike button
  FB.Event.subscribe("edge.remove", function (response) {
    Tracking.trackSocial('facebook_unlike_btn_click');
  });
      };
          requiresDependency('https://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js#async=1', function(){ addthis.init(); });
            var plusoneOmnitureTrack = function () {
  $(function () {
    Tracking.trackSocial('google_plus_one_btn');
  })
}
    var facebookCallback = null;
    requiresDependency('https://connect.facebook.net/en_US/all.js#xfbml=1&appId=117341078420651', facebookCallback, 'facebook-jssdk');

});

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here