Home Breaking News Political opponents call Erdogan’s threat to expel ambassadors a distraction from economic...

Political opponents call Erdogan’s threat to expel ambassadors a distraction from economic hardship – .

0
14
Political opponents call Erdogan’s threat to expel ambassadors a distraction from economic hardship – .


Home Latest news Political opponents characterize Erdogan’s threat to expel ambassadors as hijacking …

div id= » »>

Political opponents of Turkish President Recep Tayyip Erdogan said his call to expel ambassadors from 10 Western countries was an attempt to distract from Turkey’s economic woes, while diplomats hoped the expulsions could still be avoided.

On Saturday Erdogan said he had ordered emissaries – including those from Canada – to be declared persona non grata for asking for the release of philanthropist Osman Kavala from prison. The Foreign Ministry has yet to carry out the president’s instruction, which would open the deepest rift with the West in Erdogan’s 19 years in power.

The diplomatic crisis coincides with investor concerns about the Turkish lira falling to an all-time high after the central bank, under pressure from Erdogan to stimulate the economy, unexpectedly cut interest rates by 200 points last week.

Kemal Kilicdaroglu, leader of the main opposition CHP party, said Erdogan “was quickly dragging the country over a precipice”.

WATCH | What is behind Erdogan’s order to declare the envoys persona non grata:

div>

div class= »player-placeholder-ui-container « >

div class= »player-placeholder-video-ui » title= »Turkey takes issue with 10 ambassadors, including Canada’s, over support for jailed philanthropist » role= »button » tabindex= »0″>

div class= »player-placeholder-ui « >

div class= »video-item video-card-overlay  » aria-labelledby= »1966516803648-metadata- » title= »Turkey takes issue with 10 ambassadors, including Canada’s, over support for jailed philanthropist »>

div class= »thumbnail-wrapper »>

Turkey challenges support of 10 ambassadors, including Canada, for jailed philanthropist

Turkish President Recep Tayyip Erdogan has called for 10 foreign ambassadors to be declared persona non grata in his country, including representatives from Canada, the United States and France. The news follows a statement by the ambassadors calling for the release of an imprisoned Turkish activist and philanthropist. 1:44

“The reason for these measures is not to protect national interests but to create artificial reasons to ruin the economy,” he said on Twitter.

Kavala, a contributor to many civil society groups, is accused of funding nationwide protests in 2013 and participating in a failed coup in 2016. He denies the charges and has remained in office. detention while his trial continues.

<p>Le Canadien Jamal Khokhar fait partie des ambassadeurs qui, selon Erdogan, devraient quitter le pays, les accusant d'"indécence".</p>  <p>Les émissaires, comprenant également des représentants des États-Unis, de la France et de l'Allemagne à Ankara, ont publié une déclaration plus tôt cette semaine appelant à une résolution du cas de Kavala, un homme d'affaires et philanthrope qui est en prison depuis 2017 bien qu'il n'ait pas été reconnu coupable d'un crime. .</p>  <p>« Les retards persistants dans [Kavala's] procès, y compris en fusionnant différentes affaires et en en créant de nouvelles après un acquittement précédent, a jeté une ombre sur le respect de la démocratie, de l'état de droit et de la transparence dans le système judiciaire turc", indique la déclaration conjointe du Canada, de la France, de la Finlande et du Danemark. , Allemagne, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Suède et États-Unis.</p>  <h2>Mesure sans précédent pour un allié de l'OTAN</h2>  <p>"Nous avons déjà vu ce film. Revenons immédiatement à notre véritable agenda et au problème fondamental de ce pays, la crise économique", a déclaré le chef adjoint du parti d'opposition IYI, Yavuz Agiralioglu.</p>  <p>Erdogan a déclaré que les envoyés étaient impudents et n'avaient pas le droit d'exiger la libération de Kavala, soulignant que la justice turque était indépendante.</p>  <p>Sinan Ulgen, président du groupe de réflexion Edam basé à Istanbul et ancien diplomate turc, a déclaré que le timing d'Erdogan était incongru alors que la Turquie cherchait à recalibrer sa politique étrangère loin des épisodes de tension de ces dernières années.</p>  <div><span><figure class="imageMedia image full"><div class="placeholder"><img loading="lazy" alt=""   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/10/1635015382_892_La-Turquie-conteste-lambassadeur-du-Canada-et-9-autres-apres.jpg"/></div><figcaption class="image-caption">Osman Kavala, photographié ici en 2015, est un philanthrope, homme d'affaires et défenseur des droits humains turc.  Kavala est détenu en prison en Turquie depuis 2017 bien qu'il n'ait pas été reconnu coupable d'un crime.<!-- --> <!-- -->(The Associated Press)</figcaption></figure></span></div>  <p>"J'espère toujours qu'Ankara n'ira pas jusqu'au bout", a-t-il écrit sur Twitter, le décrivant comme une mesure sans précédent parmi les alliés de l'OTAN.  "L'establishment de la politique étrangère travaille dur pour trouver une formule plus acceptable. Mais le temps presse."</p>  <p>Erdogan n'a pas toujours donné suite aux menaces.</p>  <p>En 2018, Erdogan a déclaré que la Turquie boycotterait les produits électroniques américains dans un différend avec Washington ;  les ventes des marchandises n'ont pas été affectées.  L'année dernière, il a appelé les Turcs à boycotter les produits français en raison de ce qu'il a qualifié de programme "anti-islam" du président Emmanuel Macron, mais n'a pas donné suite.</p>  <h2>La décision pourrait être prise lundi</h2>  <p>Une source diplomatique a déclaré qu'une décision sur les envoyés pourrait être prise lors de la réunion du cabinet de lundi et qu'une désescalade était possible compte tenu des inquiétudes concernant les retombées diplomatiques potentielles.  Erdogan a déclaré qu'il rencontrerait le président américain Joe Biden lors du sommet du G20 le week-end prochain à Rome.</p>  <p>Selon la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques, un État peut notifier à la mission diplomatique d'un pays qu'un membre du personnel n'est pas le bienvenu.  Le pays peut rappeler cette personne ou mettre fin à ses fonctions.</p>  <p>Erdogan a dominé la politique turque pendant deux décennies, mais le soutien à son alliance au pouvoir s'est considérablement érodé avant les élections prévues pour 2023, en partie à cause de la forte augmentation du coût de la vie.</p>    <blockquote class="pullquote"><span class="text-items"><span class="pullquote-quotation"><svg class="pullquote-quotation-open" version="1.1" focusable="false" x="0px" y="0px" width="30px" height="25px" viewbox="0 0 52.157 39.117" enable-background="new 0 0 52.157 39.117" space="preserve"><g><g><path fill="000000" d="M22.692,10.113c-5.199,1.4-8.398,4.4-8.398,8.801c0,2.4,2,3,3.6,4.199c2.2,1.602,3.4,3.4,3.4,6.602   c0,3.799-3.4,6.799-7.4,6.799c-4.6,0-8.8-3.199-8.8-10.6c0-13.6,7-20,17.599-21.799V10.113z M45.692,10.113   c-5.199,1.4-8.399,4.4-8.399,8.801c0,2.4,2,3,3.601,4.199c2.2,1.602,3.399,3.4,3.399,6.602c0,3.799-3.399,6.799-7.399,6.799   c-4.601,0-8.8-3.199-8.8-10.6c0-13.6,7-20,17.599-21.799V10.113z"/></g></g><g display="none"><g display="inline"> <path fill="000000" d="M6.648,29.759c5.199-1.4,8.398-4.4,8.398-8.801c0-2.398-2-3-3.599-4.199c-2.2-1.6-3.399-3.4-3.399-6.6   c0-3.801,3.399-6.801,7.399-6.801c4.599,0,8.8,3.201,8.8,10.6c0,13.6-7,20-17.6,21.801V29.759z M29.648,29.759   c5.199-1.4,8.398-4.4,8.398-8.801c0-2.398-2-3-3.599-4.199c-2.2-1.6-3.401-3.4-3.401-6.6c0-3.801,3.401-6.801,7.401-6.801   c4.599,0,8.8,3.201,8.8,10.6c0,13.6-7,20-17.6,21.801V29.759z"/></g></g></svg>Erdogan doit projeter le pouvoir pour des raisons de politique intérieure.<svg class="pullquote-quotation-close" focusable="false" x="0px" y="0px" width="23px" height="22px" viewbox="0 0 52.157 39.117" enable-background="new 0 0 52.157 39.117" space="preserve"><g display="none"><g display="inline"><path fill="000000" d="M22.692,10.113c-5.199,1.4-8.398,4.4-8.398,8.801c0,2.4,2,3,3.6,4.199c2.2,1.602,3.4,3.4,3.4,6.602   c0,3.799-3.4,6.799-7.4,6.799c-4.6,0-8.8-3.199-8.8-10.6c0-13.6,7-20,17.599-21.799V10.113z M45.692,10.113   c-5.199,1.4-8.399,4.4-8.399,8.801c0,2.4,2,3,3.601,4.199c2.2,1.602,3.399,3.4,3.399,6.602c0,3.799-3.399,6.799-7.399,6.799   c-4.601,0-8.8-3.199-8.8-10.6c0-13.6,7-20,17.599-21.799V10.113z"/></g></g><g><g><path fill="000000" d="M6.648,29.759c5.199-1.4,8.398-4.4,8.398-8.801c0-2.398-2-3-3.599-4.199c-2.2-1.6-3.399-3.4-3.399-6.6   c0-3.801,3.399-6.801,7.399-6.801c4.599,0,8.8,3.201,8.8,10.6c0,13.6-7,20-17.6,21.801V29.759z M29.648,29.759   c5.199-1.4,8.398-4.4,8.398-8.801c0-2.398-2-3-3.599-4.199c-2.2-1.6-3.401-3.4-3.401-6.6c0-3.801,3.401-6.801,7.401-6.801   c4.599,0,8.8,3.201,8.8,10.6c0,13.6-7,20-17.6,21.801V29.759z"/></g></g></svg></span><cite class="pullquote-source">- Emre Peker, Groupe Eurasie</cite></span></blockquote>    <p>Alors que le Fonds monétaire international prévoit une croissance économique de 9% cette année, l'inflation est plus du double et la lire a chuté de 50% par rapport au dollar américain depuis la dernière victoire électorale d'Erdogan en 2018.</p>  <p>Emre Peker, du cabinet de conseil londonien Eurasia Group, a déclaré que les expulsions menacées à un moment où l'économie est confrontée à "des défis énormes, sont au mieux inconsidérées et au pire un pari insensé pour renforcer la popularité en chute libre d'Erdogan".</p>  <p>"Erdogan doit projeter le pouvoir pour des raisons de politique intérieure", a-t-il déclaré, ajoutant que généralement les pays dont les envoyés ont été expulsés ripostent par des expulsions du tac au tac.  "Cela va rendre les relations de plus en plus difficiles avec Washington et l'UE."</p></div>

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here