Average cost for COVID-19 ICU patients estimated at over $ 50,000: report – .

0
19
Average cost for COVID-19 ICU patients estimated at over $ 50,000: report – .


div id= » »>

The average cost of treating a COVID-19 patient who needs intensive care in Canada is estimated to be over $ 50,000, compared to $ 8,400 for someone who has had a heart attack, according to a new report.

Data from the Canadian Institute for Health Information (CIHI) shows that the average cost for patients treated for the virus is over $ 23,000, which is four times that of a patient with the virus. flu.

Ann Chapman, acting director of health spending and primary care at CIHI, said the report reinforces the economic consequences of serious illness, although it does not include the cost to physicians.

The report released Thursday says people with COVID-19 stay in hospital for about 15 days, twice as long as the typical pneumonia patient, whose treatment cost is around $ 8,000, and more people with COVID-19 are admitted to intensive care and ventilated. . One in five of them dies in intensive care.

The agency estimated the cost of hospitalizations related to COVID-19 in Canada, outside Quebec, at nearly $ 1 billion between January 2020 and March 2021, the period covered by the report. He said the cost tripled between November 2020 and March this year.

Chapman said data on the costs of the fourth wave of the pandemic, through September, is expected to be released in December.

<h2>Les patients restent en soins intensifs « longtemps »</h2>  <p>Chapman a déclaré que le patient COVID-19 moyen dans les soins intensifs reste à l'hôpital pendant 21 jours et est beaucoup plus malade que la plupart des autres patients.</p>  <p>Le Dr Donald Redelmeier, professeur à la faculté de médecine de l'Université de Toronto, a déclaré que les coûts augmentent rapidement pour tout patient recevant des soins intensifs.</p>  <p>"La seule distinction majeure à propos des patients COVID dans les soins intensifs est qu'ils restent longtemps. Ils mettent beaucoup de temps à récupérer, s'ils se rétablissent du tout", a-t-il déclaré.</p>  <p>Il n'est pas inhabituel que des patients qui ont contracté le virus restent en soins intensifs sous respirateur pendant plus d'un mois car ils sont traités par plusieurs membres du personnel, y compris des physiothérapeutes et des inhalothérapeutes, a-t-il déclaré.</p>  <p>Les coûts indirects sont une autre conséquence économique de la pandémie, car certains patients hésitent à se faire soigner dans les salles d'urgence et d'autres, y compris les patients cancéreux, ont vu leur traitement retardé en raison d'arriérés, a noté Redelmeier, qui est également médecin à l'hôpital Sunnybrook.</p>    <p>Walter Wodchis, économiste de la santé à la Dalla Lana School of Public Health de l'Université de Toronto, a déclaré que le traitement des patients COVID-19 n'est qu'un aspect du coût global de la pandémie pour la société.</p>  <p>« Il y a plus d'hospitalisations chez les jeunes pour des raisons liées à la santé mentale que les années précédentes. Et nous avons perdu beaucoup d'années de vie de personnes qui se sont retrouvées sous opioïdes. Je ne pense pas que l'augmentation des opioïdes était indépendante de la crise du COVID."</p>  <p>En Colombie-Britannique seulement, 1 011 personnes sont décédées de surdoses illicites présumées entre janvier et juin, le nombre de décès le plus élevé jamais enregistré dans la province pour les six premiers mois de l'année.</p>  <h2>Le problème de l'isolement</h2>  <p>Wodchis a déclaré que l'isolement pendant la pandémie a poussé d'autres personnes à quitter le marché du travail, et des couches de coûts sont associées à ces décisions.</p>    <p>Les frais hospitaliers pour les personnes atteintes de COVID-19 qui se rétablissent plus tard pourraient être inférieurs à la fin, a-t-il déclaré, citant l'exemple des soins estimés à 80 000 $ sur une décennie pour les patients atteints de maladies cardiovasculaires sur la base d'années de mauvaises habitudes alimentaires.</p>  <p>Wodchis a également noté que le rapport était basé sur des données jusqu'en mars 2021, lorsque les vaccins étaient moins facilement disponibles.</p>  <p>"Je pense que nous devons avoir une discussion plus générale et plus générale sur la façon dont nous allouons les ressources de soins de santé rares, par opposition à une seule population."</p>  <div><em><strong>REGARDER |  Aux États-Unis, la poussée de COVID-19 remplit les unités de soins intensifs : </strong></em><span><span class="mediaEmbed"><div class="player-placeholder-ui-container  "><div class="player-placeholder-video-ui" title="COVID-19 surge filling ICUs in the U.S." role="button" tabindex="0"><div class="player-placeholder-ui  "><div class="video-item video-card-overlay " aria-labelledby="1942839875946-metadata-" title="COVID-19 surge filling ICUs in the U.S."><div class="thumbnail-wrapper"><div class="thumbnail-container"><img   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/09/Cout-moyen-pour-les-patients-en-USI-COVID-19-estime-a.777xh:h;*,*&downsize=510px:* 510w".jpeg" alt="" class="thumbnail" loading="lazy"/></div></div><div class="video-card-overlay-container"><div class="video-info-container"><h3 class="video-item-title">La poussée de COVID-19 remplit les unités de soins intensifs aux États-Unis</h3></div></div></div></div></div></div><span class="media-caption">La dernière augmentation des cas de COVID-19 pousse les unités de soins intensifs au bord du gouffre aux États-Unis et tue 1 500 personnes par jour alors que l'été tire à sa fin et que les autorités prévoient de déployer des vaccinations de rappel plus tard en septembre.<!-- --> <!-- -->1:50</span></span></span></div></div>

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here