Home Breaking News Why some impacts of climate change are “irreversible” – and how to...

Why some impacts of climate change are “irreversible” – and how to deal with them – .

0
19
Why some impacts of climate change are “irreversible” – and how to deal with them – .


div id= » »>

The latest UN climate report this week sounded the alarm on the “irreversible” impacts of climate change, such as rising sea levels and coastal flooding that we will continue to experience for centuries or more – even though we stop emitting greenhouse gases and stop global warming now.

“We are now engaged in certain aspects of climate change, some of which are irreversible for hundreds to thousands of years,” said Tamsin Edwards, climatologist at King’s College London and co-author of the Intergovernmental Panel on l climate change (IPCC). report released Monday.

The good news is that some impacts, such as the warming of the Earth’s surface, can be reversed by removing carbon from the atmosphere, at least in theory.

WATCH | The UN is sounding the alarm on “irreversible” climate change:

The UN sounds the alarm on major “irreversible” climate change

The Intergovernmental Panel on Climate Change says the world is dangerously close to uncontrollable warming – and that humans are “unequivocally” to blame. 3:48

What makes some impacts irreversible compared to others? What does this mean for the impact of reducing emissions and eliminating carbon? And what does this ultimately mean for the future? Here’s a closer look.

What kinds of long-term irreversible damage does the report talk about?

The report speaks of a number of changes that are already happening – and that will continue to happen for centuries, “even if CO2 emissions were immediately stopped.” These include:

  • A loss of carbon stored in permafrost into the atmosphere.
  • An increase in ocean temperatures.
  • An increase in global sea level, which is linked to coastal flooding.

Some changes that should be irreversible over an even longer time scale – up to thousands of years – include:

  • The melting of the Greenland ice cap.
  • The melting of the West Antarctic ice sheet.
  • Acidification and loss of oxygen in the deepest parts of the ocean.

WATCH | Melting ice and glaciers could lead to a water crisis:

div>

div class= »player-placeholder-ui-container « >

div class= »player-placeholder-video-ui » title= »Melting ice and glaciers could lead to water crisis » role= »button » tabindex= »0″>

div class= »player-placeholder-ui « >

div class= »video-item video-card-overlay  » aria-labelledby= »1849913411823-metadata- » title= »Melting ice and glaciers could lead to water crisis »>

div class= »thumbnail-wrapper »>

div class = “thumbnail-container”>

Melting ice and glaciers could lead to a water crisis

A new study finds that ice is disappearing around the world at an alarming rate and that glaciers account for a significant amount of ice loss. Canadian researchers say retreating glaciers will have major impacts on water security in Canada. 2:51

Wait, does this mean that some impacts of climate change are reversible?

Yes, in theory.

Many of the scenarios for achieving the Paris Agreement target of less than 1.5 ° C of warming by 2100 involve a concept called “overshoot”.

Overshoot recognizes that the average global temperature will temporarily exceed 1.5 ° C, due to our inability to reduce emissions quickly enough. Once we finally stop emitting CO2, it will stabilize at a temperature above 1.5 ° C, said Damon Matthews, professor and research chair in climatology and sustainability at Concordia University.

“And then, as a result, if we are able to extract CO2 from the atmosphere, it has the potential to lower temperatures from that peak level. “

The IPCC report says there is great confidence that human intervention has the potential to remove CO2 from the atmosphere and store it in long-term reservoirs, a technology known as capture and carbon storage.

<p>"L'idée de l'élimination du dioxyde de carbone est maintenant beaucoup plus acceptée qu'elle ne l'était auparavant comme quelque chose qui pourrait être possible à réaliser", a déclaré Matthews.</p>  <p>Les changements de température mondiale ne sont pas naturellement réversibles, a-t-il déclaré, ce qui explique peut-être pourquoi beaucoup d'entre nous ont peut-être déjà eu l'impression que, généralement, le changement climatique était irréversible.</p>  <h2>Alors quels changements sont réversibles ?  Et comment est-ce possible ?</h2>  <p>La température de surface et l'acidification de la surface de l'océan (mais pas de l'océan profond) devraient être réversibles, selon le rapport du GIEC, notant que "d'autres changements climatiques se poursuivraient dans leur direction actuelle pendant des décennies, voire des millénaires".</p>  <p>Les changements réversibles sont directement liés à la quantité de CO2 dans l'atmosphère et répondent "relativement rapidement" aux changements de cette quantité, a déclaré Matthews.</p>  <p>Une partie du réchauffement actuel est due au méthane, un gaz à effet de serre qui a une durée de vie beaucoup plus courte que le CO2, bien que plus puissant en termes de piégeage de la chaleur.  Sa durée de vie n'est que de 12 ans, contre des centaines d'années pour le CO2.</p>  <p>"Ainsi, la quantité de réchauffement causée par le méthane, par exemple, est beaucoup plus réversible que la quantité de réchauffement causée par le CO2", a déclaré Matthews.  "Et si nous sommes en mesure de réduire les émissions de méthane de manière très spectaculaire, cela a également le potentiel d'inverser en fin de compte une partie du réchauffement qui… a été causé auparavant par les émissions de méthane."</p>  <p><strong><em>REGARDER |  La première étape pour réduire les émissions de méthane :</em></strong></p>  <div><span><span class="mediaEmbed"><div class="player-placeholder-ui-container  "><div class="player-placeholder-video-ui" title="The first step in reducing methane emissions are better ways of measuring them, researchers say" role="button" tabindex="0"><div class="player-placeholder-ui  "><div class="video-item video-card-overlay " aria-labelledby="1885023811651-metadata-" title="The first step in reducing methane emissions are better ways of measuring them, researchers say"><div class="thumbnail-wrapper"><div class="thumbnail-container"><img   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/08/1628764817_406_Pourquoi-certains-impacts-du-changement-climatique-sont-irreversibles.777xh:h;,&downsize=510px:* 510w".jpeg" alt="" class="thumbnail" loading="lazy"/></div></div><div class="video-card-overlay-container"><div class="video-info-container"><h3 class="video-item-title">La première étape de la réduction des émissions de méthane consiste à mieux les mesurer, selon les chercheurs</h3></div></div></div></div></div></div><span class="media-caption">Le gouvernement fédéral a fait d'importants investissements dans la réduction des émissions de méthane provenant des opérations pétrolières et gazières, mais les chercheurs disent que vous ne pouvez pas réduire ce que vous ne pouvez pas mesurer et qu'il existe de meilleures façons de mesurer le méthane.<!-- --> <!-- -->1:57</span></span></span></div>  <p>Mais ne soyez pas trop excité pour le moment.</p>  <p>La température mondiale se stabilisera lorsque nous cesserons d'ajouter du CO2 dans l'atmosphère - un point appelé "émissions nettes zéro", où toutes les émissions restantes sont "annulées" par la capture ou l'élimination du carbone.</p>  <p>Mais Matthews a déclaré qu'il faudrait beaucoup plus de temps pour éliminer le CO2 déjà présent dans l'atmosphère, suffisamment pour abaisser la température mondiale.</p>  <p>"Cela profitera aux générations futures, potentiellement", a-t-il déclaré.  "Presque rien n'est réversible à l'échelle de quelques décennies."</p>    <h2>Pourquoi certains impacts climatiques sont-ils moins réversibles ?</h2>  <p>"Tous les processus impliquant l'océan, les glaciers ou le pergélisol sont des processus qui ont une échelle de temps beaucoup plus longue qui leur est associée - beaucoup plus d'inertie", a expliqué Matthews.</p>  <p>De nombreux processus lents interdépendants y contribuent, en plus du fait que l'eau se dilate à des températures plus élevées, a déclaré Greg Flato, chercheur principal à Environnement et Changement climatique Canada et vice-président du groupe du GIEC qui a rédigé le rapport.</p>  <p>"Le niveau de la mer va continuer à monter parce que les grandes calottes glaciaires, en particulier, mettent beaucoup de temps à s'équilibrer avec une nouvelle température", a-t-il déclaré.  "Et l'océan profond met beaucoup de temps à se réchauffer à un niveau cohérent avec la surface."</p>  <p><em><strong>REGARDER |  L'impact mondial de la fonte des icebergs au Canada :</strong></em></p>  <div><span><span class="mediaEmbed"><div class="player-placeholder-ui-container  "><div class="player-placeholder-video-ui" title="The global impact of Canada's melting icebergs" role="button" tabindex="0"><div class="player-placeholder-ui  "><div class="video-item video-card-overlay " aria-labelledby="1559379011943-metadata-" title="The global impact of Canada's melting icebergs"><div class="thumbnail-wrapper"><div class="thumbnail-container"><img   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/08/1628764818_850_Pourquoi-certains-impacts-du-changement-climatique-sont-irreversibles.777xh:h;,&downsize=510px:* 510w".jpeg" alt="" class="thumbnail" loading="lazy"/></div></div><div class="video-card-overlay-container"><div class="video-info-container"><h3 class="video-item-title">L'impact mondial de la fonte des icebergs au Canada</h3></div></div></div></div></div></div><span class="media-caption">Les scientifiques tentent d'établir un calendrier sur la vitesse à laquelle les icebergs du Canada diminuent et ce qu'il adviendra de l'eau qui reste.  Leurs conclusions pourraient avoir des ramifications mondiales pour les communautés côtières.<!-- --> <!-- -->2:21</span></span></span></div>  <p>La température de l'océan "réagit toujours au CO2 que nous avons émis dans l'atmosphère il y a des décennies", a déclaré Matthews, et n'a pas encore eu le temps de réagir aux émissions plus récentes, ce qu'elle fera progressivement dans les décennies ou les siècles à venir.</p>  <h2>Quel sera l'impact ultime de ces changements irréversibles ?</h2>  <p>Patricia Manuel, professeure à la School of Planning de l'Université Dalhousie à Halifax, y pense depuis longtemps.  Elle étudie comment les communautés côtières doivent se préparer au changement climatique et à ses impacts, en particulier l'élévation du niveau de la mer combinée à des conditions météorologiques plus extrêmes et aux inondations qui en découleront.</p>  <p>"Les émissions de gaz à effet de serre nous ont plus ou moins engagés dans une élévation du niveau de la mer à très long terme", a-t-elle déclaré.  "Nous devons planifier pour cela."</p>  <p>Cela signifie également accepter la permanence et l'irréversibilité de celle-ci, a-t-elle déclaré.  Les terres sur lesquelles les gens comptent depuis des siècles ou plus et qui sont liées à leur histoire disparaîtront.</p>  <p>"C'est un véritable changement mental … ces rivages n'existeront plus à cet endroit très longtemps", a déclaré Manuel.  "C'est une chose dérangeante à laquelle penser, de savoir que vous laissez potentiellement derrière vous des choses qui vous sont très chères culturellement et économiquement."</p>  <p><em><strong>REGARDER |  Rencontrez les chercheurs qui travaillent pour sauver la Péninsule acadienne des changements climatiques :</strong></em></p>  <div><span><span class="mediaEmbed"><div class="player-placeholder-ui-container  "><div class="player-placeholder-video-ui" title="Meet the researchers working to save the Acadian Peninsula from climate change" role="button" tabindex="0"><div class="player-placeholder-ui  "><div class="video-item video-card-overlay " aria-labelledby="1900174915730-metadata-" title="Meet the researchers working to save the Acadian Peninsula from climate change"><div class="thumbnail-wrapper"><div class="thumbnail-container"><img   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/08/1628764818_366_Pourquoi-certains-impacts-du-changement-climatique-sont-irreversibles.777xh:h;,&downsize=510px:* 510w".jpeg" alt="" class="thumbnail" loading="lazy"/></div></div><div class="video-card-overlay-container"><div class="video-info-container"><h3 class="video-item-title">Rencontrez les chercheurs qui travaillent pour sauver la Péninsule acadienne des changements climatiques</h3></div></div></div></div></div></div><span class="media-caption">Les phénomènes météorologiques extrêmes causés par les changements climatiques rongent le littoral de la Péninsule acadienne du Nouveau-Brunswick.  Une petite équipe de chercheurs tente de retenir les vagues.<!-- --> <!-- -->5:40</span></span></span></div>  <p>Parce que ces changements sont plus lents, en théorie, ils devraient être plus faciles à planifier et à s'adapter, en déplaçant les infrastructures telles que les routes et les digues de la côte, en stabilisant les dunes et en ajoutant des zones humides et des récifs d'huîtres pour la protection.</p>  <p>Mais dans la pratique, a-t-elle dit, ce genre de planification est difficile.  "Nous avons déjà vu à quel point c'est difficile – parce que nous ne le faisons toujours pas."</p>  <p>Pendant ce temps, le taux d'élévation du niveau de la mer s'accélère.</p>    <h2>La réduction des émissions aura-t-elle un impact sur les dommages irréversibles et à long terme, comme l'élévation du niveau de la mer ?</h2>  <p>Oui absolument.</p>  <p>Alors qu'une certaine quantité de changement est déjà verrouillée pour le long terme, tout changement se produira plus rapidement avec l'augmentation des émissions.</p>  <p>"Le taux d'élévation du niveau de la mer dépendra des émissions futures", a déclaré Flato.</p>  <p>Au cours des 2 000 prochaines années, le niveau moyen mondial de la mer augmentera d'environ deux à trois mètres si le réchauffement est limité à 1,5 C, de deux à six mètres s'il est limité à 2 C et de 19 à 22 mètres avec un réchauffement de 5 C, selon le GIEC. dit.  Et il continuera d'augmenter au cours des millénaires suivants.</p>  <p>De même, les changements irréversibles des calottes glaciaires, des glaciers, du pergélisol et de l'océan profond seront plus rapides et plus extrêmes avec des émissions plus élevées.</p>  <p>C'est également le cas des changements climatiques théoriquement réversibles liés aux températures, tels que la chaleur extrême, la sécheresse et les incendies de forêt.</p>  <p><em><strong>REGARDER |  Le Canada pourrait voir plus d'incendies et d'inondations dus au changement climatique :</strong></em></p>  <div><span><span class="mediaEmbed"><div class="player-placeholder-ui-container  "><div class="player-placeholder-video-ui" title="Canada could see more fires, floods from climate change" role="button" tabindex="0"><div class="player-placeholder-ui  "><div class="video-item video-card-overlay " aria-labelledby="1931352131778-metadata-" title="Canada could see more fires, floods from climate change"><div class="thumbnail-wrapper"><div class="thumbnail-container"><img   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/08/1628764819_31_Pourquoi-certains-impacts-du-changement-climatique-sont-irreversibles.777xh:h;,&downsize=510px:* 510w".jpeg" alt="" class="thumbnail" loading="lazy"/></div></div><div class="video-card-overlay-container"><div class="video-info-container"><h3 class="video-item-title">Le Canada pourrait voir plus d'incendies et d'inondations dus au changement climatique</h3></div></div></div></div></div></div><span class="media-caption">Alors que le nouveau rapport climatique de l'ONU sonne l'alarme sur le réchauffement climatique, les scientifiques affirment que le Canada pourrait voir des conditions météorologiques plus extrêmes, notamment des sécheresses, des incendies et des inondations à mesure que la température mondiale augmente.<!-- --> <!-- -->4:38</span></span></span></div>  <p>« Si nous ne parvenons pas à stabiliser les températures, cela n'aura pas d'importance si [climate changes] étaient réversibles ou non », a déclaré Matthews. « Parce que nous serons dans un nouveau régime climatique et que nous devrons faire face à des impacts climatiques très dramatiques et potentiellement catastrophiques. » </p>  <p>Atteindre zéro émission nette pour stabiliser la température est essentiel, a-t-il déclaré.</p>  <p>"Ce sera la première chose qui déterminera le niveau d'impacts que nous connaîtrons au cours des prochaines décennies."</p></div>
Previous articleGCSE results: Pupils achieve record number of top grades in England | GCSE
Next articleUS FDA to Approve Third Injection of COVID for Immunocompromised People | Coronavirus pandemic News

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here