Rockets fired at Kabul airport as deadline for US withdrawal from Afghanistan approaches – .

0
14
Rockets fired at Kabul airport as deadline for US withdrawal from Afghanistan approaches – .


div id= » »>

Rocket fire apparently targeting Kabul International Airport struck a nearby neighborhood on Monday, on the eve of the deadline for the withdrawal of US troops from the country’s longest war following the takeover of Afghanistan by the Taliban. It was not immediately clear if anyone had been injured.

The rockets did not stop the steady stream of US military C-17 cargo planes taking off and landing at Hamid Karzai International Airport in the Afghan capital. No group immediately claimed responsibility for the attack. Last week, ISIS launched a devastating suicide bombing attack on one of the airport gates that killed at least 169 Afghans and 13 US servicemen.

The airport has repeatedly been a scene of chaos in the two weeks following the Taliban blitz across Afghanistan that took control of the country, nearly 20 years after the initial US invasion that followed. the terrorist attacks of September 11. But since the suicide bombing, the Taliban have tightened their security cordon around the airfield, their fighters being seen until the last fence separating them from the runway.

In the capital’s Chahr-e-Shaheed neighborhood, a crowd quickly gathered around the remains of a four-door sedan used by the attackers, which had what appeared to be six homemade rocket tubes mounted there. where the back seat should be. ISIS and other militants routinely mount such tubes in vehicles and discreetly transport them undetected near a target.

<p>"J'étais à l'intérieur de la maison avec mes enfants et d'autres membres de la famille. Soudain, il y a eu des explosions", a déclaré Jaiuddin Khan, qui vit à proximité.  "Nous avons sauté dans l'enceinte de la maison et nous nous sommes allongés par terre."</p>  <p>Les roquettes ont atterri à travers la ville dans le quartier Salim Karwan de Kaboul, frappant des immeubles résidentiels, ont déclaré des témoins.  Ce quartier est à environ trois kilomètres de l'aéroport.  Aucun blessé n'a été signalé dans l'immédiat.</p>  <div><span><figure class="imageMedia image full"><div class="placeholder"><img loading="lazy" alt=""   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/08/1630322494_283_Des-roquettes-ont-ete-tirees-sur-laeroport-de-Kaboul-alors.jpg"/></div><figcaption class="image-caption">Un C-17 Globemaster décolle alors que des combattants talibans sécurisent le périmètre extérieur aux côtés du côté américain de l'aéroport international Hamid Karzai de Kaboul, en Afghanistan, dimanche. <!-- --> <!-- -->(Marcus Yam/Los Angeles Times/Getty Images)</figcaption></figure></span></div>  <p>À Washington, la Maison Blanche a publié un communiqué indiquant que des responsables avaient informé le président Joe Biden de "l'attaque à la roquette à l'aéroport international Hamid Karzai" à Kaboul, faisant apparemment référence au lancement de roquettes à partir d'un véhicule ce matin-là.</p>  <p>"Le président a été informé que les opérations se poursuivent sans interruption à HKIA et a reconfirmé son ordre que les commandants redoublent d'efforts pour faire tout ce qui est nécessaire pour protéger nos forces sur le terrain", indique le communiqué, utilisant un acronyme pour l'aéroport de Kaboul.</p>  <h2>Les vols continuent malgré les roquettes</h2>  <p>L'armée américaine n'a pas répondu aux demandes de commentaires.  Après les tirs de roquettes, les avions ont continué d'atterrir et de rouler jusqu'au côté militaire nord de l'aéroport.  Les avions ont décollé environ toutes les 20 minutes à un moment donné lundi matin.</p>  <p>L'aéroport avait été l'une des rares issues pour les étrangers et les Afghans fuyant la prise de contrôle des talibans.  Cependant, les pays de la coalition ont interrompu leurs évacuations ces derniers jours, laissant l'armée américaine en grande partie seule à la base avec quelques forces afghanes alliées restantes assurant la sécurité.</p>  <p>Le département d'État américain a publié dimanche un communiqué signé par une centaine de pays, ainsi que par l'OTAN et l'Union européenne, affirmant avoir reçu des "assurances" des talibans que les personnes munies de documents de voyage pourraient toujours quitter le pays.</p>  <p>Les talibans ont déclaré qu'ils autoriseraient les voyages normaux après la fin du retrait américain mardi et qu'ils prendraient le contrôle de l'aéroport.  Cependant, on ne sait toujours pas comment les militants géreront l'aéroport et quels transporteurs commerciaux commenceront à voler sur le terrain étant donné les problèmes de sécurité qui y règnent.</p>  <div><em><strong>REGARDER |  Des réfugiés afghans envahissent la frontière pakistanaise alors que les sauvetages à l'aéroport se terminent : </strong></em><span><span class="mediaEmbed"><div class="player-placeholder-ui-container  "><div class="player-placeholder-video-ui" title="Afghan refugees crowd border with Pakistan" role="button" tabindex="0"><div class="player-placeholder-ui  "><div class="video-item video-card-overlay " aria-labelledby="1939692611575-metadata-" title="Afghan refugees crowd border with Pakistan"><div class="thumbnail-wrapper"><div class="thumbnail-container"><img   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/08/Des-roquettes-ont-ete-tirees-sur-laeroport-de-Kaboul-alors.777xh:h;*,*&downsize=510px:* 510w".jpeg" alt="" class="thumbnail" loading="lazy"/></div></div><div class="video-card-overlay-container"><div class="video-info-container"><h3 class="video-item-title">Des réfugiés afghans envahissent la frontière avec le Pakistan</h3></div></div></div></div></div></div><span class="media-caption">Des groupes de réfugiés afghans envahissent les postes frontaliers avec le Pakistan, alors que les vols d'évacuation américains sont réduits.  D'autres pays voisins comme la Turquie et l'Iran se préparent également à un afflux de réfugiés traversant la terre ferme.<!-- --> <!-- -->2:01</span></span></span></div>  <p>Alors que les talibans ont honoré leur promesse de ne pas attaquer les forces occidentales tant qu'elles évacuent d'ici mardi, la menace de la filiale locale de l'État islamique reste un danger.  Le groupe, connu sous le nom d'ISIS-K d'après le nom historique de la région, a vu certains de ses membres libérés lorsque les talibans ont libéré des prisonniers à travers le pays lors de leur prise de contrôle.</p>  <p>Dimanche, une frappe de drone américain a fait exploser un véhicule transportant des kamikazes de l'État islamique avant qu'ils ne puissent attaquer l'évacuation militaire en cours à l'aéroport de Kaboul, ont déclaré des responsables américains.  Un responsable afghan a déclaré que trois enfants avaient été tués dans la frappe.</p>  <p>Le capitaine de vaisseau américain Bill Urban, porte-parole du commandement central de l'armée américaine, a reconnu les informations faisant état de victimes civiles.</p>    <p>"Nous serions profondément attristés par toute perte potentielle de vies innocentes", a-t-il déclaré dans un communiqué.</p>  <p>Les États-Unis ont mené samedi une autre frappe de drone ailleurs dans le pays qui, selon eux, a tué deux membres de l'État islamique.</p>  <p>D'ici mardi, les États-Unis devraient conclure un pont aérien massif de deux semaines de plus de 114 000 Afghans et étrangers et retirer le dernier de leurs troupes, mettant ainsi fin à la plus longue guerre des États-Unis avec le retour des talibans au pouvoir.</p>  <p>Cependant, les Afghans craignent toujours le retour des talibans au régime oppressif pour lequel ils étaient autrefois connus.  Il y a eu des rapports sporadiques de meurtres et d'autres abus dans le balayage à travers le pays.</p></div>

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here