Quebec offers 3rd dose of COVID mRNA vaccine to AstraZeneca beneficiaries who must travel – .

0
27
Quebec offers 3rd dose of COVID mRNA vaccine to AstraZeneca beneficiaries who must travel – .


div id= » »>

The Quebec government says fully vaccinated residents who have received the Oxford-AstraZeneca COVID-19 vaccine can receive a third dose of an mRNA vaccine before traveling to meet the vaccination requirements of some foreign countries.

Quebec is offering the extra bite because some countries do not recognize the version of the AstraZeneca vaccine made at the Serum Institute of India – known as COVISHIELD – and Canadians who received it could be barred from entry.

Many European countries, for example, do not recognize this vaccine. The new European Union vaccine passport only counts those approved by the European Medicines Agency, which does not list COVISHIELD.

There are also reports that various cruise lines only accept certain vaccines or vaccine combinations, including Princess Cruise Lines, which does not consider passengers who received an AstraZeneca vaccine version followed by an mRNA vaccine to be “Fully vaccinated”. However, the company allows two different doses of the same type of vaccine, even though they are made by different brands.

On Monday, Quebec officials said in a statement that the third doses will only be available to people who must travel imminently and for an essential reason. The statement also said at least four weeks must have passed since vaccination before a third dose can be administered.

The province said it would also pressure Ottawa to try to convince other jurisdictions to accept the COVISHIELD and AstraZeneca vaccines.

Quebec health officials warn that it is up to the recipient to seek advice and weigh the risks before receiving a third dose of Pfizer-BioNTech or Moderna mRNA-based vaccines.

<p>Un porte-parole du département de la santé de la province a déclaré qu'une troisième dose n'offrait pas nécessairement plus de protection par rapport à deux doses, et que la sécurité de recevoir deux injections d'AstraZeneca mélangé à un vaccin à ARNm n'était pas claire.</p>  <p><em><strong>REGARDER |  Ce que nous savons sur le mélange des vaccins COVID-19 :</strong></em></p>  <div><span><span class="mediaEmbed"><div class="player-placeholder-ui-container  "><div class="player-placeholder-video-ui" title="COVID-19: What we know about mixing vaccines" role="button" tabindex="0"><div class="player-placeholder-ui  "><div class="video-item video-card-overlay" aria-labelledby="1921323587838-metadata-" title="COVID-19: What we know about mixing vaccines"><div class="thumbnail-wrapper"><div class="thumbnail-container"><img   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/07/Quebec-offre-une-3e-dose-de-vaccin-COVID-contre-lARNm.777xh:h;*,*&downsize=510px:* 510w".jpeg" alt="" class="thumbnail" loading="lazy"/></div></div></div></div></div></div><span class="media-caption">Le spécialiste des maladies infectieuses, le Dr Isaac Bogoch, explique les commentaires de l'Organisation mondiale de la santé sur les vaccins COVID-19 sortis de leur contexte et ce que les experts de la santé savent sur le mélange de vaccins.<!-- --> <!-- -->2:25</span></span></span></div>  <h2>Aucune étude évaluant l'impact</h2>  <p>Robert Maranda, du ministère de la Santé, affirme qu'il n'existe aucune étude évaluant l'impact de la réception de trois doses de deux vaccins distincts.</p>    <p>"La personne doit être correctement conseillée pour être informée des risques potentiels associés à cette dose ajoutée par rapport aux bénéfices du voyage prévu", a-t-il déclaré dans un e-mail.</p>  <p>"C'est à chacun de peser la balance des risques et des bénéfices."</p>  <p>Ces commentaires contrastent avec les conseils des responsables de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui ont récemment souligné que les citoyens individuels ne devraient pas être ceux qui appellent pour savoir s'ils doivent recevoir des injections supplémentaires.</p>    <p>"Les individus ne devraient pas décider par eux-mêmes, les agences de santé publique peuvent, sur la base des données disponibles", a récemment tweeté le Dr Soumya Swaminathan, scientifique en chef de l'OMS, pour clarifier les commentaires plus larges qu'elle avait faits sur le mélange des vaccins lors d'un briefing.</p>  <p><em><strong>REGARDER |  Le CCNI recommande aux provinces de cesser d'administrer AstraZeneca dans la plupart des cas :</strong></em></p>  <div><span><span class="mediaEmbed"><div class="player-placeholder-ui-container  "><div class="player-placeholder-video-ui" title="AstraZeneca no longer recommended by NACI in most cases over mRNA vaccines" role="button" tabindex="0"><div class="player-placeholder-ui  "><div class="video-item video-card-overlay" aria-labelledby="1910466115772-metadata-" title="AstraZeneca no longer recommended by NACI in most cases over mRNA vaccines"><div class="thumbnail-wrapper"><div class="thumbnail-container"><img   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/07/1627343872_148_Quebec-offre-une-3e-dose-de-vaccin-COVID-contre-lARNm.777xh:h;*,*&downsize=510px:* 510w".jpeg" alt="" class="thumbnail" loading="lazy"/></div></div></div></div></div></div><span class="media-caption">Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) recommande aux provinces de cesser d'administrer le vaccin AstraZeneca dans la plupart des cas, même sous forme de rappels pour les personnes qui ont déjà reçu les premières doses du produit.  Le comité cite de meilleures réponses immunitaires par les vaccins à ARNm et une plus grande offre comme raisons des nouvelles directives.<!-- --> <!-- -->1:59</span></span></span></div>  <h2>Aucune preuve de la nécessité d'une troisième dose, selon le CCNI </h2>  <p>Actuellement au Canada, les recommandations directrices du Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) du pays indiquent qu'il n'y a « actuellement aucune preuve sur la nécessité de doses de rappel du vaccin COVID-19 une fois la série vaccinale terminée ».</p>  <p>Le CCNI recommande toutefois d'échanger différents vaccins contre différentes doses dans certaines situations. </p>    <p>L'organisme consultatif demande que les mêmes vaccins à ARNm soient utilisés pour une deuxième dose si possible, mais qu'un autre vaccin à ARNm « puisse être considéré comme interchangeable » si le premier type n'est pas disponible.</p>  <p>Le CCNI recommande également qu'un vaccin AstraZeneca ou COVISHIELD, ou un vaccin à ARNm, puisse être offert comme deuxième dose aux personnes qui ont reçu une première injection d'AstraZeneca ou de COVISHIELD.  Il note que les options d'ARNm sont en fait préférées en tant que deuxième dose, grâce aux nouvelles preuves de sécurité et à la possibilité d'une meilleure réponse immunitaire.</p>  <p>À l'heure actuelle, les vaccins approuvés pour utilisation au Canada comprennent les deux versions du vaccin AstraZeneca et ceux fabriqués par Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson.</p>  <p> </p></div>

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here