Completely vaxxed U.S. citizens can enter Canada on August 9, and the rest of the world on September 7 – .

0
10
Completely vaxxed U.S. citizens can enter Canada on August 9, and the rest of the world on September 7 – .


                    <br/>James McCarten, La Presse Canadienne       



            <br/><span class="date">

              Publié le lundi 19 juillet 2021 à 13h43 HAE
            </span>

            <br/><span class="date">

                Dernière mise à jour le lundi 19 juillet 2021 à 16 h 53 HAE
              </span>
                                          </p><div>
             <p>

WASHINGTON – Les citoyens américains et les résidents permanents entièrement vaccinés seront autorisés à entrer au Canada à partir du 9 août, rejoints par le reste du monde le 7 septembre, ont annoncé lundi des responsables fédéraux alors que le pays se prépare à baisser <span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span>frontière</span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span>  barrières qui ont été érigées pour limiter la propagation du COVID-19.



Cependant, les États-Unis n'envisagent pas actuellement de rendre la pareille en assouplissant les restrictions de voyage imposées aux visiteurs canadiens potentiels qui espèrent se rendre au sud de la <span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span>frontière</span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span>.



Le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, a déclaré qu'il avait informé la Section de la sécurité intérieure.  Alejandro Mayorkas au sujet des mesures que le Canada avait l'intention de prendre, mais n'a obtenu aucune indication que les États-Unis emboîteraient le pas avant que les restrictions existantes ne soient renouvelées mercredi.



« Il m'a indiqué à ce moment-là qu'ils n'avaient pas encore pris de décision ;  ils prévoient que leurs mesures seraient probablement (prolongées) le 21 juillet », a déclaré Blair lors d'une conférence de presse annonçant les changements.



«Ils envisagent évidemment des mesures et des données supplémentaires, mais à l'heure actuelle, ils n'ont indiqué aucun plan pour apporter des modifications à la réglementation actuelle. <span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span>frontière</span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span>  restrictions qui sont en place.



Ce déséquilibre ne manquera pas d'aggraver les tensions politiques internes autour de la <span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span>frontière</span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span>  problème aux États-Unis, où un nombre croissant de législateurs du Congrès ont fait pression sur le président Joe Biden et ses fonctionnaires pour qu'ils embrassent le succès de leur vaccination à ce jour et assouplissent les restrictions de voyage internationales.



Le représentant Brian Higgins, le membre du Congrès de New York qui a dirigé la campagne américaine, a dit autant dans un communiqué lundi qu'il a applaudi les mesures canadiennes.



« Il est extrêmement frustrant que le gouvernement américain n'ait pas rendu la pareille aux exemptions familiales actuelles déjà autorisées par le gouvernement canadien et n'ait pas fait preuve d'un manque d'urgence pour progresser de ce côté <span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span>frontière</span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span>  vers la levée des restrictions », a déclaré Higgins.



« Les États-Unis ont négligé de rouvrir le nord <span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span>frontière</span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span>  l'attention sérieuse qu'il mérite, et il n'y a aucune excuse.  Ne pas coordonner cette annonce de manière binationale ne fera que semer la confusion parmi les voyageurs. »



Les observateurs politiques des deux pays ont souligné l'apparition de la variante Delta aux États-Unis, les taux de vaccination tenaces et le défi toujours présent des États-Unis et du Mexique. <span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span>frontière</span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span>  comme certains des facteurs en jeu dans l'apparente réticence américaine.



Peu de temps après l'annonce du plan du Canada lundi, l'attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a tenté de minimiser toute suggestion selon laquelle les États-Unis devraient se sentir obligés de faire de même.



"Je ne le regarderais pas à travers une intention réciproque", a déclaré Psaki lors du briefing quotidien.



« Nous continuons de revoir nos restrictions de voyage ;  toute décision concernant la réouverture des voyages sera guidée par nos experts en santé publique et médicaux.  Nous prenons cela incroyablement au sérieux, mais nous regardons et sommes guidés par nos propres experts médicaux. »



Les responsables canadiens affirment que l'exigence de quarantaine de 14 jours sera levée à partir de la deuxième semaine d'août pour les voyageurs éligibles qui résident actuellement aux États-Unis et ont reçu un cycle complet d'un vaccin COVID-19 approuvé pour utilisation par Santé Canada.



Le déménagement intervient deux semaines après le Canada <span><span><span><span>Frontière</span></span></span></span>  L'Agence des services a commencé à déroger aux règles de quarantaine pour les citoyens canadiens et les résidents permanents entièrement vaccinés – une décision qui a provoqué une augmentation sans surprise du nombre de voyageurs cherchant à entrer dans le pays.



Mais le Canada est loin d'être sorti du bois pour l'instant, a déclaré la ministre de la Santé Patty Hajdu, qui a saisi l'occasion d'encourager davantage de Canadiens à se faire vacciner.



« Cela a été agréable de pouvoir voir des amis et de la famille cet été, mais nous voyons des preuves internationales que la pandémie n'est pas terminée », a déclaré Hajdu.



« Grâce au travail acharné des Canadiens, les choses vont beaucoup mieux ici au Canada, et nos progrès ont été durement gagnés.  C'est très important, et nous ne pouvons pas le risquer.



Les enfants de moins de 12 ans accompagnés de membres de la famille entièrement vaccinés et éligibles seront également exemptés de quarantaine, à condition qu'ils portent un masque dans les lieux publics et évitent les lieux de groupe intérieurs, tels que les salles de classe et les camps d'été.



Tous les voyageurs devront toujours soumettre un résultat de test COVID-19 négatif et une preuve de vaccination avant leur arrivée via l'application pour smartphone ou le portail Web ArriveCAN, mais les résultats des tests après le voyage ne seront plus nécessaires.



Canada <span><span><span><span>Frontière</span></span></span></span>  Les responsables de l'Agence des services soumettront également des voyageurs aléatoires à un test moléculaire obligatoire à leur arrivée.



À compter du 9 août, les aéroports d'Halifax, de Québec, d'Ottawa, de Winnipeg et d'Edmonton seront également ajoutés à la liste des villes canadiennes où les vols internationaux sont autorisés à atterrir.  Les voyageurs aériens ne seront plus tenus de passer les trois premières nuits de leur quarantaine dans un hôtel approuvé par le gouvernement.



Une interdiction des vols en provenance d'Inde, cependant – où la variante Delta de COVID-19 fait des ravages depuis des semaines – restera en vigueur jusqu'au 21 août au moins.



Tous les voyageurs seront toujours tenus de fournir un plan de quarantaine et d'être prêts à se mettre en quarantaine, s'il s'avère qu'ils ne répondent pas aux exigences nécessaires, a ajouté le gouvernement.



La réaction à la décision au Canada a été un rapide coup de pouce, en particulier de la part des intervenants commerciaux, des autorités aéroportuaires et des dirigeants de l'industrie du voyage - à condition que les changements n'entraînent pas de problèmes logistiques et de longs retards à <span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span>frontière</span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span>  traversées.



« L'établissement de lignes directrices et de dates claires insufflera la confiance et permettra aux particuliers et aux entreprises de faire des plans.  Il fournira également un espoir bien nécessaire pour les secteurs du voyage, du tourisme et de l'accueil du Canada durement touchés », a déclaré Goldy Hyder, président et chef de la direction du Conseil canadien des affaires.



Perrin Beatty, qui dirige la Chambre de commerce du Canada, a déclaré qu'il était grand temps que le Canada modernise ses <span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span>frontière</span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span>  des mesures de contrôle avec un système bilatéral sécurisé d'échange d'informations d'identification de santé numériques - en particulier si les retards entraînent moins de visites accidentelles plus courtes.



"Nous craignons que les procédures coûteuses et lourdes qui restent pour les voyageurs entièrement vaccinés découragent les visites de courte durée, y compris de nombreux voyages d'affaires", a déclaré Beatty, qui a signalé <span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span><span>frontière</span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span>  la congestion, les mineurs non vaccinés et la décision éventuelle des États-Unis comme questions en suspens.



Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois le 19 juillet 2021.
          </div><script type="text/javascript">

var addthis_config = {services_exclude: « facebook,facebook_like,twitter,google_plusone »};
jQuery(document).ready(
function(){
window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({
appId : ‘117341078420651’, // App ID
channelUrl : ‘https://static.ctvnews.ca/bellmedia/common/channel.html’, // Channel File
status : true, // check login status
cookie : true, // enable cookies to allow the server to access the session
xfbml : true // parse XFBML
});
FB.Event.subscribe(« edge.create », function (response) {
Tracking.trackSocial(‘facebook_like_btn_click’);
});

  // BEGIN: Facebook clicks on unlike button
  FB.Event.subscribe("edge.remove", function (response) {
    Tracking.trackSocial('facebook_unlike_btn_click');
  });
      };
          requiresDependency('https://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js#async=1', function(){ addthis.init(); });
            var plusoneOmnitureTrack = function () {
  $(function () {
    Tracking.trackSocial('google_plus_one_btn');
  })
}
    var facebookCallback = null;
    requiresDependency('https://connect.facebook.net/en_US/all.js#xfbml=1&appId=117341078420651', facebookCallback, 'facebook-jssdk');

});

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here