Like Saskatchewan. prepares to end COVID-19 restrictions, businesses must set their own rules – .

0
6
Like Saskatchewan. prepares to end COVID-19 restrictions, businesses must set their own rules – .


div id= » »>

As Saskatchewan officially enters summer, the province is just weeks away from dropping all of its public COVID-19 restrictions.

This means that from July 11, there will be no limit on the size of gatherings, no mandatory masking, and no social distancing requirements.

After nearly 16 months of a global pandemic, the news has been greeted by many and despised by just as many who say Saskatchewan is moving too fast.

Caught somewhere in the middle are business owners, who have been among the hardest hit by COVID-19 and are eager to see customers return.

Jim Bence is the CEO and President of Hospitality Saskatchewan, an association representing approximately 400 hospitality companies in the province.

“Everyone knows the virus is here to stay. And we’re going to be fighting this for a while. But really, it’s that feeling of disbelief that it’s coming to an end in so many ways, ”he said.

LISTEN | Blue Sky is exploring the ways in which downtown businesses are working to keep things safe during the pandemic:

Blue sky46:20What to do for city centers in difficulty?

When the province’s restrictions fall, companies will have to decide whether to institute their own rules or adopt the new standard, Bence said.

This could mean accommodating customers or employees who are afraid to interact with each other without a mask.

“Operators can put in place all the rules they want. You know, no shoes, no shirt, no service, ”Bence said.

He said none of the business operators in his association were planning to implement restrictions beyond the province’s schedule.

<h2>Grandir dans l'instant </h2>  <p>Dutch Growers, une maison familiale et un centre de jardinage avec des magasins à Regina et à Saskatoon, adopte une approche holistique.  </p>  <p>L'entreprise a été parmi les premières à ouvrir pendant la pandémie et a choisi de mettre en œuvre une politique de masque obligatoire bien avant que la province ne le fasse.</p>  <p>"Nous avons simplement senti que c'était ce que nous voulions faire pour assurer la sécurité de notre personnel, de notre famille … et de nos clients", a déclaré Nikki van Duyvendyk, copropriétaire.</p>  <div><span><figure class="imageMedia image full"><div class="placeholder"><img loading="lazy" alt=""   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/06/Comme-la-Saskatchewan-se-prepare-a-mettre-fin-aux-restrictions.jpg"/></div><figcaption class="image-caption">Van Duyvendyk affirme que l'entreprise familiale continuera d'utiliser certaines des politiques qu'elle a développées pendant la pandémie de COVID-19. <!-- --> <!-- -->(Don Somers/CBC)</figcaption></figure></span></div>  <p>Van Duyvendyk a déclaré que les producteurs néerlandais avaient initialement reçu beaucoup de recul, mais que de nombreux clients avaient salué cette décision. </p>  <p>Le mois prochain, l'entreprise abandonnera le masquage obligatoire dans les magasins, bien que tout client ou employé soit encouragé à en porter un s'il se sent plus à l'aise de le faire.</p>    <p>L'entreprise conservera également bon nombre des pratiques qu'elle a adoptées pendant la pandémie.  Cela comprend des stations de désinfectant pour les mains aux portes, la vaporisation de tous les vêtements essayés et un nettoyage fréquent.  Van Duyvendyk a déclaré que la décision résultait de consultations avec le personnel et les clients, et que les politiques avaient tout simplement du sens. </p>  <p>"Cela ne fait pas de mal d'être en sécurité", a-t-elle déclaré.  "C'est peut-être la nouvelle norme pour nous." </p>  <h2>« Meilleur pour l'organisation et pour les employés »</h2>  <p>Pour les entreprises qui ont des sièges sociaux ainsi que des opérations publiques en contact direct avec les clients, le passage à l'absence de restrictions signifie le développement de politiques pour les deux côtés de l'entreprise.</p>  <p>Conexus Credit Union, qui exploite 30 succursales dans toute la province, est l'une de ces entreprises. </p>  <p>Son siège social sur College Avenuue à Regina est conçu pour environ 200 employés, mais en avait beaucoup moins pendant une grande partie de la pandémie alors que le personnel passait au travail à domicile. </p>  <p>Tara McKeown, responsable de l'expérience des employés chez Conexus, a déclaré que ses plans sont informés par le plan de réouverture du gouvernement provincial, mais qu'il ne se précipite pas pour respecter des dates spécifiques. </p>  <div><span><figure class="imageMedia image full"><div class="placeholder"><img loading="lazy" alt=""   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/06/1624521116_926_Comme-la-Saskatchewan-se-prepare-a-mettre-fin-aux-restrictions.jpg"/></div><figcaption class="image-caption">Tara McKeown est la directrice de l'expérience des employés de Conexus Credit Union.  Elle dit que Conexus ne ramènera pas tous ses employés au bureau en même temps.<!-- --> <!-- -->(Soumis par Conexus Credit Union)</figcaption></figure></span></div>  <p>"Nous allons toujours nous assurer que tout ce que nous faisons fonctionne le mieux pour l'organisation et pour les employés", a-t-elle déclaré. </p>  <p>L'entreprise essaie maintenant de trouver un équilibre, ce qui, admet-elle, sera un processus d'apprentissage pour tout le monde. </p>  <p>McKeown a déclaré que Conexus ne ramènerait pas tous les travailleurs au bureau en même temps et que certains employés travaillaient mieux à domicile.</p>  <p>Les employés ou les clients seront autorisés à porter des masques si cela les met à l'aise, a-t-elle déclaré.</p>  <h2>Les municipalités se tournent vers la province</h2>  <p>Deux des plus grandes municipalités de la province ont déclaré qu'elles travaillaient toujours à déterminer quelle serait leur approche lorsque les restrictions disparaîtraient le mois prochain. </p>  <p>Quelles que soient les politiques choisies, elles régiront le fonctionnement des centres de loisirs. </p>  <p><em><strong>REGARDER |  Sask.  le docteur Hassan Masri décrit le regret qu'un patient COVID mourant avait de ne pas se faire vacciner :</strong></em></p>  <div><span><span class="mediaEmbed"><div class="player-placeholder-ui-container  "><div class="player-placeholder-video-ui" title="Saskatoon ICU doctor describes the regret of dying COVID-19 patient who didn't get vaccinated" role="button" tabindex="0"><div class="player-placeholder-ui  "><div class="video-item video-card-overlay" aria-labelledby="1910801987956-metadata-" title="Saskatoon ICU doctor describes the regret of dying COVID-19 patient who didn't get vaccinated"><div class="thumbnail-wrapper"><div class="thumbnail-container"><img   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/06/Comme-la-Saskatchewan-se-prepare-a-mettre-fin-aux-restrictions.777xh:h;*,*&downsize=510px:* 510w".jpeg" alt="" class="thumbnail" loading="lazy"/></div></div></div></div></div></div><span class="media-caption">Le Dr Hassan Masri, un spécialiste des soins intensifs basé à Saskatoon, a déclaré qu'un patient qui a fini par mourir de COVID-19 regrettait de ne pas avoir été vacciné contre le virus.<!-- --> <!-- -->0:45</span></span></span></div>  <p>La directrice de l'OMU de la ville de Saskatoon, Pamela Goulden-McLeod, a déclaré que la ville encouragerait toute personne souhaitant porter un masque à le faire.</p>  <p>« Nous voulons nous assurer que les gens se sentent en sécurité sur leur lieu de travail et sont en sécurité sur leur lieu de travail », a-t-elle déclaré. </p>    <p>Saskatoon cherche toujours à intégrer les règles de santé et de sécurité au travail de la province sur COVID-19 avant de dresser une liste définitive de règles, a déclaré Goulden-McLeod.</p>  <p>Dans un communiqué, la ville de Regina a déclaré qu'elle prévoyait de partager des plans finalisés pour la communauté et ses lieux de travail dans les prochains jours.</p>  <h2>Une demande d'être gentil</h2>  <p>Bence a déclaré que les membres d'Hospitality Saskatchewan ont déjà commencé à remarquer une augmentation des revenus et une augmentation du trafic alors que les résidents de la Saskatchewan sentent que le pire de la pandémie est peut-être enfin passé</p>  <p>C'est une bonne nouvelle pour les entreprises qui ont connu un ralentissement.  </p>  <div><span><figure class="imageMedia image full"><div class="placeholder"><img loading="lazy" alt=""   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/06/1624521118_640_Comme-la-Saskatchewan-se-prepare-a-mettre-fin-aux-restrictions.jpg"/></div><figcaption class="image-caption">Ashley Tressel s'occupe d'une fleur chez Dutch Growers à Saskatoon tout en étant masquée.  L'entreprise n'exigera plus le port de masques par le personnel ou les employés une fois les restrictions provinciales levées en juillet. <!-- --> <!-- -->(Don Somers/CBC)</figcaption></figure></span></div>  <p>Van Duyvendyk a déclaré qu'elle exhortait le public à faire preuve de patience pendant la transition des entreprises.</p>  <p>De nombreux clients et propriétaires d'entreprise sont nerveux, a-t-elle déclaré, et cela nécessitera de la coopération et de la gentillesse. </p>  <p>"Chaque jour, cela deviendra plus facile, mais je pense que nous devons juste être, par-dessus tout, très gentils et attentionnés les uns envers les autres. Nous avons tous traversé beaucoup de choses au cours de la dernière année et demie", a déclaré van Duyvendyk. </p></div>

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here