As pandemic restrictions lifted, Montreal comes alive for the Canadiens’ unlikely playoff run – .

0
11
As pandemic restrictions lifted, Montreal comes alive for the Canadiens’ unlikely playoff run – .


div id= » »>

After a long winter spent largely under strict public health rules, Montreal is undergoing a transformation: flowers are blooming, restaurants and bars are open again and small gatherings are allowed.

And the Canadiens – in the midst of a decades-long playoff streak – are at the center of it all.

But the team’s success this time around has taken on greater significance as the city emerges from the dark days of the pandemic.

Kristina Millett, who has been cheering for the Habs (despite protests from her family at home) since leaving Ontario in 2007, says the team has been “a lifeline for me and potentially a lot of people there. -low ”.

“It was really tough for me, just like I know it was tough for the others,” Millet said of the past year. “Hockey actually saved me from sinking into a very deep black hole. “

With COVID-19 cases declining and vaccination rates rising, Quebec Premier François Legault has, in recent weeks, lifted many of the restrictions that limited gatherings to watch games.

The bar’s closing hours have been extended to allow late departures to Las Vegas, and the capacity of the Bell Center in Montreal has been slightly increased to 3,500.

<p>Pourtant, de nombreuses personnes, y compris Millet, continuent de profiter des jeux dans le confort de leur foyer.  Autrefois habituée d'un pub du centre-ville, elle a installé l'année dernière un rétroprojecteur chez elle à l'est du centre-ville.</p>  <p>Millet a regardé de nombreux matchs avec un ami proche, recréant une atmosphère de bar à l'aide de collations soigneusement planifiées et d'un écran de 80 pouces.</p>  <div><span><figure class="imageMedia image full"><div class="placeholder"><img loading="lazy" alt=""   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/06/Alors-que-les-restrictions-pandemiques-sont-levees-Montreal-sanime-pour.jpg"/></div><figcaption class="image-caption">Kristina Millett fait partie des nombreuses Montréalaises enthousiasmées par l'improbable course des Canadiens en séries éliminatoires.<!-- --> <!-- -->(Alex Leduc/CBC)</figcaption></figure></span></div>  <h2>Adopter le statut d'outsider</h2>  <p>Jeudi, elle prévoit avoir quelques personnes de plus pour un match contre les Golden Knights de Vegas qui pourrait mettre Montréal en finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 1993.</p>  <p>Le Tricolore, qui mène la série de sept matchs 3-2, a adopté son statut d'outsider perpétuel. </p>  <p>Ils ont été retenus par la grande majorité des experts pour être évincés par les Maple Leafs de Toronto, puis les Jets de Winnipeg et maintenant les Golden Knights.</p>  <p>Millett dit que le travail d'équipe affiché face à tout cela et la performance de sa joueuse préférée, la gardienne vedette Carey Price, ont été inspirantes.</p>  <p>"Cela continue de se construire. J'avais confiance que nous pourrions arriver ici et cela semble très surréaliste."</p>  <p><strong><em>REGARDER |  Le vainqueur de la Coupe Stanley 1993 Stéphan Lebeau sur les chances de cette équipe </em></strong></p>  <div><span><span class="mediaEmbed"><div class="player-placeholder-ui-container  "><div class="player-placeholder-video-ui" title="All about the team play" role="button" tabindex="0"><div class="player-placeholder-ui  "><div class="video-item video-card-overlay" aria-labelledby="1912774723789-metadata-" title="All about the team play"><div class="thumbnail-wrapper"><div class="thumbnail-container"><img   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/06/Alors-que-les-restrictions-pandemiques-sont-levees-Montreal-sanime-pour.777xh:h;*,*&downsize=510px:* 510w".jpeg" alt="" class="thumbnail" loading="lazy"/></div></div></div></div></div></div><span class="media-caption">L'attaquant des Canadiens de Montréal de 1989 à 1994 Stéphan Lebeau dit qu'ils sont peut-être des outsiders, mais le niveau de jeu du Tricolore en tant qu'équipe dans ces séries éliminatoires est ce qui est le plus frappant, et cela lui rappelle son équipe de 1993.<!-- --> <!-- -->1:49</span></span></span></div>  <h2>Une pleine lune et un script</h2>  <p>Le jeu de jeudi soir coïncide avec la Fête nationale de Québec, célébrée chaque année le 24 juin, ainsi que le premier jour des vacances d'été pour plusieurs enfants d'âge scolaire.  C'est aussi la pleine lune.</p>  <p>« Le décor est planté. Le scénario est fait », a déclaré David Gow, un fan de longue date du Tricolore qui vit à Saint-Lazare, à l'ouest de Montréal.</p>  <p>« Ils sont allés si loin. Même les partisans du Tricolore ne pensaient pas qu'ils iraient aussi loin.</p>  <p>Avi Goldberg, sociologue au Collège Vanier à Montréal qui donne un cours sur la sociologie du sport, a déclaré que la confluence des événements est impossible à ignorer.</p>  <p>Le Tricolore, souvent assimilé à une religion au Québec, déferle alors que le brouillard pandémique se lève. </p>  <p>"C'est une sorte de sentiment de libération sociale, même si nous n'y sommes pas encore totalement", a déclaré Goldberg.  "Le sport est puissant." </p>  <p>Montréal a une histoire d'émeutes après le succès des séries éliminatoires, et la mairesse Valérie Plante a déclaré que la police serait plus présente pour la soirée de match.</p>  <p>Plante a exhorté les gens à respecter les mesures de santé publique toujours en place pour éviter une augmentation des cas de COVID-19.</p>  <div><span><figure class="imageMedia image full"><div class="placeholder"><img loading="lazy" alt=""   src="https://www.fr24news.com/fr/a1/wp-content/uploads/2021/06/1624532844_278_Alors-que-les-restrictions-pandemiques-sont-levees-Montreal-sanime-pour.jpg"/></div><figcaption class="image-caption">Le Centre Bell a une capacité réduite de 3 500, mais les fans n'en sont pas moins enthousiastes.<!-- --> <!-- -->(Graham Hughes/La Presse Canadienne)</figcaption></figure></span></div>  <p>La vente d'équipement du Tricolore, sans surprise, a augmenté depuis la fin mai, lorsque le Tricolore a bouleversé les Leafs lors du septième match. </p>  <p>Santana Enrique, gérante d'un magasin de sport au centre-ville de Montréal, a déclaré que les drapeaux, les t-shirts et les chandails des jeunes étoiles de l'équipe, dont Cole Caufield et Nick Suzuki, ont été particulièrement populaires.</p>  <p>"Nous couvrons une grande partie de ce que nous avons perdu au cours des mois précédents", a-t-il déclaré. </p>  <p>Avant le grand match, Mark Bourgeois, un autre partisan du Tricolore, a déclaré que la course aux séries éliminatoires « commence à s'infiltrer ».</p>  <p>"Ce que j'espère, c'est que ça accélère, ça va aider les entreprises, ça va stimuler cette chose."</p></div>

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here