Five million Canadians now have at least one dose, as vaccine rollout accelerates

0
22
Five million Canadians now have at least one dose, as vaccine rollout accelerates


                    <br/>Mia Rabson, La Presse canadienne       



            <br/><span class="date">

              Publié le jeudi 1 avril 2021 à 16 h 48 HAE
            </span>

            <br/><span class="date">

                Dernière mise à jour jeudi 1 avril 2021 17 h 08 HAE
              </span>
                                          </p><div>
             <p>

OTTAWA - Le Canada a atteint un nouveau record quotidien et a franchi une nouvelle étape pour les vaccinations cette semaine, mais devra améliorer son jeu pour offrir une dose unique à chaque personne admissible d'ici la fête du Canada.



C'est faisable sur papier, mais des barrières potentielles surgissent.  Les contrôles des exportations en Europe et en Inde et le risque de problèmes de production pour les nouveaux vaccins en font partie, ainsi que les craintes persistantes que les Canadiens anxieux rejettent le vaccin Oxford-AstraZeneca en difficulté.



Le nombre de personnes vaccinées avec au moins une dose a dépassé cinq millions jeudi matin, laissant environ 27 millions de personnes de plus de 16 ans encore besoin d'une première dose.  Environ 1,4 million de doses sont nécessaires pour ajouter des enfants entre 12 et 15 ans, qui devraient bientôt être éligibles au vaccin Pfizer-BioNTech après un essai réussi conclu cette semaine.



Selon les projections actuelles, le Canada recevra entre 32 et 36 millions de doses de Pfizer, Moderna et Oxford-AstraZeneca avant le 30 juin.



Les provinces et les territoires ont injecté près de 220 000 doses de vaccin mercredi, battant leur précédent record de 217 000 établi cinq jours plus tôt.  Ils ont pris en moyenne plus de 185 000 doses par jour au cours des sept derniers jours, la moyenne la plus élevée sur sept jours à ce jour.



Ils devront en moyenne entre 310 000 et 330 000 doses par jour pour administrer une dose à tous les Canadiens de 12 ans et plus au cours des trois prochains mois.



Le Dr Howard Njoo, administrateur en chef adjoint de la santé publique, a déclaré que près de trois Canadiens sur quatre âgés de plus de 80 ans ont maintenant reçu au moins une dose, de même que près d'un tiers des personnes âgées de 70 à 79 ans.



«Ce que nous voyons en termes de déploiement de vaccins est encourageant», a déclaré Njoo.



Mais les risques de problèmes persistent.  La livraison de 590 000 doses de vaccin Moderna a été retardée de près d'une semaine après un retard dans les contrôles d'assurance qualité en Europe.  Ces doses devaient arriver le 27 mars, mais n'ont pas quitté l'Europe par avion avant le 1er avril. Fortin a déclaré que les provinces devraient commencer à les recevoir samedi.



Le renforcement des contrôles à l'exportation de l'Europe n'a pas encore empêché les expéditions vers le Canada, mais la Commission européenne a besoin d'approbations chaque semaine pour que les expéditions se poursuivent.  Cela comprend 17,8 millions de doses de Pfizer et 12,3 millions de doses de Moderna attendues au cours des trois prochains mois.



Joelle Paquette, directrice générale chargée des vaccins à Services publics et Approvisionnement Canada, a déclaré jeudi que l'interdiction par l'Inde d'exporter du Serum Institute of India retarderait l'expédition du Canada en avril du vaccin AstraZeneca à partir de là.  Le Canada s'attend à un million de doses en avril et à 500 000 en mai.  Paquette a déclaré que les doses viendraient éventuellement, mais ne peut pas y mettre de date maintenant.



Elle a déclaré qu'elle ne s'attendait pas à un impact d'un problème avec la fabrication de Johnson & Johnson qui a forcé l'entreprise à jeter 15 millions de doses cette semaine après une confusion dans une installation de production du Maryland.



Paquette a déclaré que le Canada ne savait pas encore où ses doses de J&J étaient fabriquées, mais a déclaré que le problème américain n'aura pas d'incidence sur le Canada.



Fortin a déclaré que les 300 000 premières doses du programme international d'échange de vaccins connu sous le nom de COVAX sont attendues la semaine prochaine et que le Canada est censé en recevoir 1,6 million d'ici la fin juin.



Les doses de COVAX sont le vaccin AstraZeneca fabriqué en Corée du Sud, et s'ajouteront aux 1,5 million de doses d'AstraZeneca que les provinces ont commencé à recevoir jeudi des États-Unis.



Santé Canada a autorisé les installations de fabrication pour ces doses mercredi, ouvrant la voie à leur distribution.



Il reste à voir combien de Canadiens seront impatients de les obtenir après les montagnes russes de confusion entourant ce vaccin.  Cela comprend la décision prise cette semaine par chaque province de cesser de l'utiliser sur les personnes de moins de 55 ans pendant que Santé Canada attend plus de données sur le risque de caillots sanguins.



Les provinces ont déjà distribué plus de 85% des 500 000 premières doses d'AstraZeneca du Serum Institute expédiées en mars, et Fortin a déclaré qu'il pensait que toutes les doses expirant vendredi avaient été utilisées.



Certaines provinces ont signalé des problèmes avec les annulations de rendez-vous pour les vaccins après la pause d'AstraZeneca, mais il y a aussi des signes que les donner ne sera pas si difficile.



De longues files d'attente se sont formées à l'extérieur des pharmacies de la région de Vancouver mercredi lorsque les injections d'AstraZeneca ont commencé là-bas pour les personnes âgées de 55 à 65 ans.



L'Ontario accélère son déploiement d'AstraZeneca ce week-end, doublant le nombre de pharmacies qui l'obtiendront et faisant passer l'âge de 60 à 64 ans à 55 à 64 ans.



Un rapport positif jeudi est que les provinces n'ont eu aucun mal à obtenir six doses de chaque flacon de Pfizer au lieu de cinq.  Santé Canada a ajusté le nombre de doses par flacon à la demande de Pfizer en février, mais pour obtenir les doses supplémentaires, il faut utiliser une seringue spéciale qui permet de gaspiller moins de vaccins.



Selon M. Fortin, les provinces ont reçu jusqu'à présent 15 millions de ces seringues et déclarent être en mesure d'obtenir la sixième dose plus de 98% du temps.


<em>Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 1er avril 2021.</em>
          </div><script type="text/javascript">

var addthis_config = {services_exclude: « facebook,facebook_like,twitter,google_plusone »};
jQuery(document).ready(
function(){
window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({
appId : ‘117341078420651’, // App ID
channelUrl : ‘https://static.ctvnews.ca/bellmedia/common/channel.html’, // Channel File
status : true, // check login status
cookie : true, // enable cookies to allow the server to access the session
xfbml : true // parse XFBML
});
FB.Event.subscribe(« edge.create », function (response) {
Tracking.trackSocial(‘facebook_like_btn_click’);
});

  // BEGIN: Facebook clicks on unlike button
  FB.Event.subscribe("edge.remove", function (response) {
    Tracking.trackSocial('facebook_unlike_btn_click');
  });
      };
          requiresDependency('https://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js#async=1', function(){ addthis.init(); });
            var plusoneOmnitureTrack = function () {
  $(function () {
    Tracking.trackSocial('google_plus_one_btn');
  })
}
    var facebookCallback = null;
    requiresDependency('https://connect.facebook.net/en_US/all.js#xfbml=1&appId=117341078420651', facebookCallback, 'facebook-jssdk');

});

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here