Confrontation on the “Islamo-left” in France: uproar around the minister’s investigation into university research

0
13


Published on:

                En plein milieu d'une pandémie, vient une guerre culturelle, avec le premier coup de feu tiré par le propre gouvernement d'Emmanuel Macron.  Quelque 600 universitaires français ont signé une lettre ouverte demandant la démission du jeune ministre de l'enseignement supérieur.  Pourquoi Frédérique Vidal a-t-elle appelé le centre national de recherche scientifique à sonder l'impact de «l'islamo-gauche» sur les cercles intellectuels?  Qu'est-ce que même «l'islamo-gauchisme»? 
            </p><div>

                                    <p>Nous nous interrogeons sur le moment choisi - après une nouvelle vague d'attentats terroristes, pendant une pandémie et avant les élections présidentielles de l'année prochaine.  Après la récente dispute sur le droit au blasphème et la réédition des caricatures du prophète, les Français débattent à nouveau de la liberté d'expression, de la pensée de groupe et de la pensée critique. 

The current term ‘Islamo-left’ was first used by a British left-wing activist and this new controversy exposes a long-simmering divide within the French left, which it may have said. act of class or race, class struggle or race relations. When the French president himself accuses ideas imported from American campuses of undermining the social fabric of secular France, the two camps accuse the other of excusing the morally inexcusable.

Produced by Yi Song, Juliette Laurain and Imen Mellaz.

            </div>


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here