COVID-19: Police overturn fines for women who met to walk with a cafe five miles from their homes | UK News

0
16


Two women who were fined £ 200 after going to a reservoir for a walk about five miles from their home have had the penalties canceled.

Jessica Allen and Eliza Moore Said They “Thought Someone Was Murdered” following the officers’ “brutal” response to a trip to the Foremark Reservoir which they claimed was legal under COVID-19[feminine règles.

Et la gendarme en chef de la police du Derbyshire, Rachel Swann, a déclaré que la police s’était excusée auprès des femmes et avait annulé leurs avis de sanctions fixes après un examen.

« Je soutiens le fait que les officiers essayaient d’encourager les gens à rester sur place pour empêcher la propagation du virus », a-t-elle déclaré.

« C’est une responsabilité pour nous tous. Nous avons travaillé dur pour comprendre les directives et la législation en constante évolution et pour les communiquer à nos officiers de manière à indiquer clairement quelle est la bonne marche à suivre.

«À l’heure actuelle, il n’y a pas de limite claire quant à la distance que les gens peuvent parcourir pour faire de l’exercice, mais les directives du gouvernement demandent fortement aux gens de ne pas quitter leur région.

«Il est important de noter que la force a reçu des plaintes de résidents vivant dans certaines parties pittoresques du Derbyshire nous demandant de mener des activités pour empêcher les autres de se rendre dans la région car elle devient plus encombrée pour la population locale.

Mme Allen a déclaré à l’époque qu’un officier lui avait dit qu’un café qu’elle avait apporté avec elle était également contraire aux directives – car cela comptait comme un pique-nique.

Mais elle a déclaré dans un communiqué en réponse à la décision de la force qu’elle et son amie étaient désormais heureuses de « tracer une ligne sous cet événement ».

« Après avoir examiné notre dossier, nos amendes ont été annulées et nous avons reçu des excuses au nom de la gendarmerie pour le traitement que nous avons reçu », a-t-elle déclaré.

« Nous avons accueilli ces excuses et nous sommes heureux de tracer une ligne sous cet événement. »

Hardyal Dhindsa, commissaire de la police et de la criminalité du Derbyshire, a salué la décision d’annuler les amendes et a appelé à une « orientation plus claire » pour les agents sur la manière d’appliquer les règlements.

«Alors que la police fait de son mieux pour protéger la sécurité publique pendant ce qui est une période critique de la pandémie, le public devrait à juste titre s’attendre à une approche proportionnée et équilibrée, tenant pleinement compte des circonstances individuelles.

«Nous reconnaissons que des erreurs se produiront face à des directives et à une législation complexes et il est important que de telles situations soient résolues rapidement et équitablement, comme cela a été le cas ici.

« Il est certainement nécessaire d’avoir une orientation plus claire sur la manière dont les nouvelles réglementations devraient être appliquées dans le monde réel. »

Le député conservateur du nord-ouest du Leicestershire, Andrew Bridgen, a déclaré que la loi ne devait pas être « dépassée ».

« Mes deux électeurs qui ont été condamnés à une amende jeudi par la police du Derbyshire pour avoir tenté de se promener dans le réservoir de Foremark y ont été [sic] fines removed, ”he said in a tweet.

“Laws must be enforced, but not overridden. ”

Peter McCall, Police and Crime Commissioner for Cumbria, told Sky News he could not comment on the Derbyshire incident but admitted “there will be times when it doesn’t work out well”.

“We are dealing with human beings,” he said.

He added that the lack of clarity in some of the rules caused problems for police, but said officers had discretion to enforce restrictions.

“They generally apply this incredibly well,” he said.

“Of course there will be instances where someone can go over it or whatever, but that’s the position we’re in. ”

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here