Health Canada warns people with allergies to COVID-19 vaccine ingredients

0
47


                    <br/>Jacob Serebrin, La Presse canadienne       



            <br/><span class="date">

              Publié le samedi 12 décembre 2020 à 12 h 39 HNE
            </span>

            <br/><span class="date">

                Dernière mise à jour samedi 12 décembre 2020 14 h 08 HNE
              </span>
                                          </p><div>
             <p>

Santé Canada a averti samedi que les personnes allergiques aux ingrédients du vaccin COVID-19 devraient renoncer à se faire vacciner, quelques jours avant le début des vaccinations dans ce pays.



L'avertissement de l'agence fédérale intervient après que deux personnes au Royaume-Uni ont subi de graves réactions au vaccin Pfizer-BioNTech et se sont rétablies.  Les deux avaient des antécédents de réactions allergiques graves et portaient des épi-stylos, a déclaré Santé Canada dans une déclaration écrite.



«Santé Canada a examiné les preuves disponibles et a conclu que les (renseignements posologiques) et les directives de santé publique disponibles sont appropriés et ne recommande aucun changement à l'utilisation du produit pour le moment», indique le communiqué, ajoutant qu'il faudra action si de nouveaux problèmes de sécurité sont confirmés.



Mais il est averti que les personnes souffrant d'allergies graves devraient parler à leur médecin avant de recevoir une injection.



«Au Canada, tous les vaccins comportent un avertissement sur le risque de réactions allergiques graves, y compris l'anaphylaxie», indique le communiqué.  «Les cliniques de vaccination sont équipées pour gérer ces événements rares.»



Le ministère de la Santé du Québec a annoncé son intention de commencer à vacciner les résidents de deux foyers de soins de longue durée - un à Montréal et un à Québec - lundi, tandis que plusieurs autres provinces devraient commencer à vacciner les travailleurs de la santé mardi et mercredi. .



Dans l'état actuel des choses, les soldats canadiens se préparent à l'arrivée du vaccin, a déclaré la ministre de l'Approvisionnement Anita Anand sur Twitter.



Elle a tweeté des photos de soldats chargeant une grande boîte dans un avion, qui, selon son attaché de presse, contenait des congélateurs de vaccins destinés au Nord.



Pendant ce temps, le ministère de la Défense nationale a déclaré samedi qu'il envoyait des renforts dans une Première nation éloignée du nord du Manitoba, en proie à une épidémie de COVID-19.



Environ un quart de la population de la Première Nation de Shamattawa a été testé positif au COVID-19.



Onze soldats sont arrivés dans la communauté par avion plus tôt cette semaine après l'arrivée d'un groupe de Rangers canadiens, a déclaré le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.



Les troupes sont là pour fournir un soutien logistique et aider à distribuer les biens nécessaires, a indiqué le département.



«Nous augmentons le soutien existant en fournissant du personnel médical des Forces canadiennes et plus encore pour aider la Première Nation de Shamattawa dans sa réponse au COVID-19», a déclaré le ministre de la Défense Harjit Sajjan dans un tweet.



Les cas de COVID-19 ont encore augmenté de manière significative à travers le Canada samedi.  À l'échelle nationale, 6 772 infections ont été signalées à partir de 81 481 tests effectués vendredi, pour un taux de positivité de 8,3%.



Les autorités de la santé publique de l'Ontario ont signalé samedi 1 873 nouveaux cas et 17 décès supplémentaires.  La région de York, au nord de Toronto et Windsor-Essex devraient entrer dans la phase de «verrouillage» du plan d'intervention à plusieurs niveaux de la province en cas de pandémie lundi.



Ces mesures impliquent que les bars, les salles de restaurant et les installations sportives intérieures doivent fermer, tandis que les rassemblements privés et les événements publics en salle sont interdits.  Les achats non essentiels seront limités au ramassage en bordure de rue.



Au Québec, les responsables de la santé ont signalé 1898 nouveaux cas du nouveau coronavirus et 40 décès supplémentaires.



Le Manitoba a signalé 358 nouveaux cas et 18 décès supplémentaires associés au COVID-19.



La province a déclaré qu'elle espérait commencer mercredi à vacciner environ 900 agents de santé dans les unités de soins critiques, aigus et de longue durée.



La Saskatchewan a signalé 274 nouveaux cas de COVID-19 samedi et 11 décès associés au virus.



Les autorités de la province ont déclaré qu'il y avait près de 120 personnes à l'hôpital, dont 23 en soins intensifs.



Terre-Neuve-et-Labrador a signalé trois nouvelles infections, tandis que les fonctionnaires du Nouveau-Brunswick ont ​​signalé un nouveau cas, 72 personnes toujours actives dans la province et quatre personnes hospitalisées.



En Nouvelle-Écosse, les autorités sanitaires ont exhorté les résidents près d'une usine de volaille à Berwick à se faire tester pour le COVID-19.  L'usine d'Eden Valley Poultry a fermé pendant au moins deux semaines après la détection de quatre cas de virus.



La province des Maritimes a signalé sept nouvelles infections samedi, avec 61 cas actifs.



Les responsables de la santé publique de l'Île-du-Prince-Édouard ont signalé cinq nouveaux cas.



Tous ces cas étaient liés à des voyages, a déclaré le meilleur médecin de la province.



Il y a actuellement 17 cas actifs dans la province.



L'Agence de la santé publique du Canada a déclaré samedi qu'il y avait actuellement 73 297 cas actifs au Canada, avec une moyenne de 6 543 nouveaux cas par jour signalés entre le 4 et le 10 décembre.



Il a déclaré qu'en moyenne 2 900 personnes étaient traitées à l'hôpital, dont 565 en soins intensifs, chaque jour entre le 4 et le 10 décembre.



Le Canada a signalé en moyenne 100 décès associés au virus chaque jour au cours de cette période, a-t-il déclaré.



«À l'échelle nationale, nous restons dans une trajectoire de croissance rapide.  Les dernières prévisions à plus long terme, utilisant un modèle de l'Université Simon Fraser, prévoient que nous pourrions avoir 12 000 cas par jour d'ici début janvier. »  dit l'agence.


<em>Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 12 décembre 2020.</em>
          </div>

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here