Age of intolerance? Indignation in France after the beheading of a teacher

0
43


Published on:

                Rien de sacré?  Depuis le XIXe siècle, la France a envoyé des enseignants des écoles publiques aux quatre coins du pays avec pour mission d'incarner les valeurs de la République.  Décapiter un professeur de sciences humaines sur les caricatures de Charlie Hebdo du prophète dans le contexte soigneusement contrôlé d'un cours d'éducation civique sur la laïcité et la liberté d'expression défie la raison. 
            </p><div>

                                    <p>Nous posons des questions sur le réfugié tchétchène de 18 ans qui a été abattu après avoir commis le meurtre vendredi dernier près des portes de l'école de la banlieue parisienne, le père mécontent d'un adolescent de 13 ans qui a publiquement appelé au limogeage de la victime pour des raisons sociales. médias, le penseur radical accusé d'avoir attisé les flammes.

And the reaction of political leaders who, five years after the Charlie Hebdo massacre, still have more to do to make the fight against radicalism inclusive and effective. What to do when hate speech is too often unfiltered and critical thinking is too often attacked?

Produced by Alessandro Xenos, Juliette Laurain and Imen Mellaz.

            </div>

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here