City details plans for ‘inevitable’ second wave of COVID-19

0
48


                    
Chris Fox, CP24.com
Publié le lundi 31 août 2020 à 16 h 20 HAE
Dernière mise à jour lundi 31 août 2020 16 h 43 HAE

Le plus haut responsable de la santé publique de Toronto a déclaré qu'il ne faisait «aucun doute» qu'il y aura une résurgence du COVID-19 à l'automne et que tout, y compris un autre verrouillage, sera sur la table lorsqu'il s'agira de limiter la propagation du virus. La Dre Eileen de Villa a fait ce commentaire à l'hôtel de ville lundi après-midi alors qu'elle détaillait les efforts entrepris par Toronto Public Health pour se préparer à une deuxième vague. Elle a déclaré que même s'il «n'y a aucun moyen de savoir ce qui va se passer exactement» dans les mois à venir, les expériences d'autres juridictions suggèrent qu'une «résurgence à Toronto est inévitable». En fait, les cas peuvent déjà grimper. Plus tôt ce mois-ci, la moyenne mobile sur sept jours des nouveaux cas de Toronto a atteint un creux récent de 15,9, mais depuis lors, elle a augmenté régulièrement et se situe maintenant à 35. «Nous devons trouver un moyen de vivre avec le COVID-19 dans notre ville. Ce n'est pas une question de savoir si nous verrons plus de virus; à Toronto, c'est une question de quand », a averti de Villa lundi. De Villa a déclaré que dans le cadre des plans visant à limiter toute deuxième vague, la santé publique de Toronto déploiera des «équipes d'intervention rapide de sensibilisation communautaire» dans les parties de la ville où des niveaux plus élevés d'infections ont été observés. Elle a dit que le personnel travaillait également avec les représentants du gouvernement provincial pour soutenir davantage de sites de test pop-up dans ces quartiers. Toronto Pubic Health continuera également à avoir plus de 700 employés travaillant sur le traçage des contrats COVID-19 et la gestion des cas. De Villa a déclaré que des discussions avec le gouvernement fédéral pour créer un centre d'isolement pour les patients COVID-19 qui ne peuvent pas s'isoler en toute sécurité à domicile sont également en cours. «Je pense que nous devons considérer tout ce qui est nécessaire afin de mieux protéger les résidents de Toronto», a déclaré de Villa en réponse à une question sur la possibilité de fermer à nouveau les entreprises si les cas montaient en flèche cet automne. «Nous espérons certainement que cela n’arrivera pas à cela, mais je pense que nous devons suivre les meilleures preuves disponibles et cela inclut ce que nous avons appris de notre propre expérience et nous savons qu’il faut une série de mesures de santé publique pour apporter le virus se propage sous contrôle. » La ville est prête à suspendre à nouveau certains services si nécessaire Le directeur municipal Chris Murray a déclaré aux journalistes lors du briefing de lundi que la ville avait déjà procédé à un examen de sa réponse à la première vague de COVID-19 afin d'identifier ce qui fonctionnait bien et ce qui ne fonctionnait pas. Il a déclaré qu'il existe désormais plusieurs organes administratifs «conçus spécifiquement pour centraliser la prise de décision», notamment une table de commandement stratégique qui se réunit chaque semaine et un groupe de travail sur les équipements de protection individuelle (EPI). Pour l'avenir, Murray a déclaré que la ville continuera à fournir des services essentiels et critiques «dans n'importe quel scénario», mais qu'elle conserve la capacité de réduire ou de suspendre temporairement d'autres services si les défis posés par le COVID-19 le méritent. Murray a déclaré que la ville serait également prête à revenir immédiatement à l'exploitation de garderies d'urgence gratuites pour les travailleurs essentiels si les garderies agréées devaient fermer à nouveau. «La ville est prête à être agile et à agir rapidement», a-t-il déclaré. Murray a déclaré que les centres civiques, l'hôtel de ville et le Metro Hall de Toronto resteraient fermés au public pour le moment, le taux d'occupation des bâtiments de la ville étant plafonné à 30% afin de réduire le risque de propagation du virus.

Previous articleWest Nile virus detected in mosquitoes in Cache County

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here