Canada denounces death penalty after conviction of second Canadian in China this week

0
79


                    
La presse canadienne
Publié le vendredi 7 août 2020 07:08 AM EDT
Dernière mise à jour vendredi 7 août 2020 12:52 PM EDT

OTTAWA - La vice-première ministre Chrystia Freeland dit que le Canada dit à la Chine qu'il s'oppose fermement à la peine de mort, après qu'un deuxième Canadien a été condamné à mort pour drogue par un tribunal chinois cette semaine. Ye Jianhui a été condamné vendredi par le tribunal intermédiaire municipal de Foshan dans la province méridionale du Guangdong après avoir été reconnu coupable de fabrication et de transport de drogues illégales. Cela survient un jour après que le Canadien Xu Weihong a également été condamné à mort par un autre tribunal de la même province. Freeland affirme que le Canada s'oppose depuis longtemps à la peine de mort en tant que forme de punition cruelle et inhumaine et que les autorités canadiennes continueront de le dire clairement à la Chine. Elle n'a cependant pas établi de lien entre ces deux affaires et les tensions diplomatiques en cours entre le Canada et la Chine au sujet de l'arrestation du dirigeant de Huawei, Meng Wanzhou. Elle a précédemment décrit la détention par la Chine des Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor comme des représailles apparentes pour l'arrestation.

Previous articleGermany, France and Poland call for free and fair elections in Belarus | World | News

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here