France celebrates July 14 with mitigated celebrations | Voice of america

0
43


< div> PARIS – The annual Bastille of France on Tuesday will be very different this year, with the coronavirus pandemic shaping much more moderate celebrations – and a new concept of war.

The annual demonstration of France’s military might is still on the menu – from planes and helicopters flying over Paris to ground troops.

French troops descend the avenue des Champs Elysées during the July 14 parade in Paris, France, Saturday July 14, 2018.
Fichier - Les troupes françaises descendent l'avenue des Champs Elysées lors du défilé du 14 juillet à Paris, France, le 14 juillet 2018.
Mais la plupart des Français devront allumer leur téléviseur s'ils veulent le voir cette année. Les boules de pompiers traditionnelles sont annulées. Et tandis que les feux d'artifice de Paris sont toujours allumés, la maire Anne Hidalgo recommande aux habitants de la ville de les regarder de chez eux.
Military planes fly over the Arc de Triomphe during a rehearsal for the July 14 celebrations in Paris, France, July 9…
Des avions militaires survolent l'Arc de Triomphe lors d'une répétition pour les célébrations du 14 juillet à Paris, France, le 9 juillet 2020.
En France, le 14 juillet est une affaire atténuée. Seuls quelques milliers de personnes assisteront à la cérémonie principale dans la capitale française - qui se déroule place de la Concorde - au lieu des hordes qui regardent le défilé habituel sur les Champs-Élysées.
A member of the French army puts on his protective mask during the practice of their walking training before the month of July ...
Un membre de l'armée française met son masque protecteur lors d'une formation de marche pour le défilé du 14 juillet, Paris, 12 juillet 2020.
Et cette année, la nation rend hommage aux soins de santé et aux autres travailleurs de première ligne impliqués dans une nouvelle bataille - pas au Mali ou en Afghanistan, mais à domicile, contre COVID-19. Certains d'entre eux assistent au défilé de Paris. Il en va de même des ministres de la santé de quatre pays européens - Allemagne, Autriche, Suisse et Luxembourg - qui ont accueilli des patients coronavirus français.
The members of the Military School of paramedical weapons personnel practice their marching training before the month of July…
Les membres de l'École militaire du personnel paramédical des armes militaires français s'entraînent pour le défilé de la Bastille, cette année étant remplacé par un hommage aux agents de santé, Paris, 12 juillet 2020.
Tout cela reflète la pensée du président français Emmanuel Macron. Il a décrit à plusieurs reprises la lutte contre la pandémie comme une "guerre".
Waiters work on the terrace of a cafe in Paris, June 15, 2020, a day after the French President announced the reopening of…
Des serveurs travaillent à la terrasse d'un café à Paris, le 15 juin 2020, un jour après que le président français a annoncé la réouverture des salles à manger des cafés et restaurants parisiens.
Ces dernières semaines, la France - qui comptait jadis l'une des charges de travail les plus élevées au monde - semblait la remporter. Les cas quotidiens ont fortement diminué depuis plusieurs mois, ainsi que la mortalité.

But with the locking of a distant memory, health experts now fear a resurgence. The French lose their masks, head for the holidays and greet each other more and more with the traditional double-cheek kiss. The number of patients is declining. Worrisome traces of the virus were found in the wastewater of Paris.

Today, the government is considering making it mandatory to wear a mask in indoor spaces. On France-Info radio, the Minister of Health Olivier Verran warned against softening the guidelines on social distancing.

<

div data-embed-button= »wysiwug_image » data-entity-embed-display= »view_mode:media.large_embedded » data-entity-type= »media » data-entity-uuid= »d907d993-e8f1-4e39-b5fd-d874d0752e02″ data-langcode= »en »>

        
A photo taken on April 3, 2020 shows a banner indicating
FILE – A banner indicating “Emergency services suffer” above empty stretchers in the emergency services hall of the Aix hospital center in Aix-en-Provence, in the south of France, on April 3 2020.

With July 14, another French tradition promises to be observed. Some healthcare workers plan to demonstrate in Paris against the recently approved hospital reforms, which they say do not go far enough.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here