Dow gains nearly 300 points as Coca-Cola delivers bullish results, but tech sector takes hiatus after record

0
128



U.S. stock indexes mostly rose on Tuesday afternoon as investors turned to battered energy and financial stocks as investors scanned a list of corporate earnings reports, including quarterly results from Coca-Cola, Lockheed Martin.

Market sentiment was optimistic after the positive results of International Business Machines on Monday evening and after the European Union forged a historic tax package, intended to mitigate the economic impact of the effects of the COVID-19 pandemic.

Le Dow Jones Industrial Average DJIA,
+ 1,08%
were up 290 points, or 1.1%, to 26,967 ″, hitting an intrasession peak at 27,025.38, fueled by Chevron Corp. CVX,
+ 7,21%
and Boeing Co. BA,
+ 3,25%.
L’indice S&P 500 SPX,
+ 0,47%
gained 14 points, or 0.4%, to 3266, with the energy sector SP500.10,
+ 6,43%
up 6.4% and the financial sector SP500.10,
+ 6,43%
up 2.2%, leading the 11 benchmark broad market sectors.

Meanwhile, the Nasdaq COMP Composite Index,
-0,55%
rebounded and was down 24 points, or 0.2%, to 10,742, on final check, after briefly touching an intraday high of 10,839.93 near Tuesday’s open.

  Lundi, le Dow Jones a ajouté 8,92 points, soit moins de 0,1%, pour terminer à 26 680,87.  Le S&P 500 SPX, 
    + 0,47%
  a augmenté de 27,11 points, soit 0,8%, pour terminer à 3 251,84.  et la fin de la session positive pour 2020. Le Nasdaq Composite a bondi de 263,90 points, ou 2,5%, pour se terminer à un record de 10767,09, enregistrant son plus grand gain quotidien en pourcentage depuis le 29 avril, selon Dow Jones Market Data.  Le pic de fermeture absolu de lundi pour le Nasdaq représentait également son 28e de 2020.
  
Qu'est-ce qui anime le marché?
Les investisseurs avaient hâte de répandre l'amour à d'autres parties du marché après que le Nasdaq Composite, chargé de technologies, a livré lundi son 28e record à la fin de 2020, les acheteurs prenant des parts dans des domaines du marché, y compris les banques et les producteurs de pétrole et de gaz , qui ont été battus au milieu de cette crise de santé publique. Les gains de mardi ont aidé à sortir le S&P 500 et le Nasdaq d'une fourchette qu'ils négocient depuis début juin, ont déclaré des experts. «Le S&P 500 sort de la fourchette de négociation», a déclaré Crista Huff, fondateur du fonds spéculatif Freedom Investment Partners, à MarketWatch. «Nous commençons une course haussière. De toute évidence, nous avons d'énormes problèmes dans l'économie et il y a tellement de personnes qui sont au chômage et 10 ou 20 millions n'auront pas la peine de trouver un nouvel emploi », a-t-elle noté. Jusqu'à présent, les investisseurs ont réagi aux résultats trimestriels et aux conseils qui ont jusqu'à présent été meilleurs que craint malgré l'impact de la pandémie de coronavirus. Un accord de l'UE sur un fonds de secours contre les coronavirus de 750 milliards d'euros (860 milliards de dollars) après quatre jours d'intenses négociations entre les responsables du bloc des 27 pays a ouvert la voie à l'optimisme mardi. Le plan de relance comprend 390 milliards d'euros de subventions et le reste sous forme de prêts dans le cadre d'un compromis avec le Danemark, la Suède, l'Autriche et les Pays-Bas, qui hésitaient à faire pression pour un ensemble de fonds plus important via des subventions. Les dirigeants se sont également mis d'accord sur un budget pluriannuel de l'UE de plus de 1 billion d'euros qui s'étendra de l'année prochaine jusqu'en 2027. Aux États-Unis, les investisseurs attendaient les développements sur un autre plan de relance budgétaire par le Congrès alors qu'un programme fédéral de chômage de 600 $ par semaine expirera à la fin du mois. Le chef de la majorité au Sénat américain, Mitch McConnell, et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin devaient discuter des détails de l'aide supplémentaire aux Américains à la Maison Blanche mardi. Mnuchin a suggéré que 1 billion de dollars représenterait un montant minimum en fonds de récupération, les démocrates soutenant un paquet dépassant 3 billions de dollars. Les rapports viennent alors qu'un certain nombre de sociétés font rapport, y compris Coca-Cola Co. KO, + 2,88% qui a présenté des résultats meilleurs que prévu mardi matin. L'action à Wall Street intervient alors que le décompte mondial des cas confirmés de coronavirus responsable du COVID-19 est passé à 14,7 millions mardi, selon des données agrégées par l'Université Johns Hopkins, et que le nombre de morts est passé à 610292. Le nombre de morts aux États-Unis s'élève à 140 909, selon les données agrégées par l'Université Johns Hopkins, le plus élevé au monde. Quarante-quatre États et territoires américains affichent une augmentation du nombre de cas au cours des 14 derniers jours, selon un tracker du New York Times. Lundi, sept États et Porto Rico - la Floride, la Géorgie, le Nevada, le Kentucky, le Dakota du Nord, l'Arkansas et le Montana - ont signalé des hospitalisations record d'une journée, selon le Washington Post. Voir: Mise à jour sur le coronavirus: le nombre de cas aux États-Unis dépasse 3,8 millions; Le président Trump semble avoir changé d'avis sur les masques faciaux Sur le front économique, l'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago pour juin, composé de 85 indicateurs, est passé à un nouveau record de 4,11, marquant un record depuis 2000, passant de 3,5 en mai - ce qui représente un niveau relevé par lecture précédente de mai. Une valeur nulle pour l'indice indique que l'économie nationale se développe à son taux de croissance tendanciel historique.Le rapport souligne que certains aspects de l'économie tentent de sortir de ses creux de coronavirus. Le vice-président Joe Biden, quant à lui, devait dévoiler cet après-midi dans le Delaware un plan de 775 milliards de dollars, appelé «21e siècle Caregiving and Education Workforce», qui sera investi sur 10 ans pour fortifier la protection universelle des enfants et des personnes âgées aux États-Unis. Pendant ce temps, les participants au marché peuvent regarder l'audience du Sénat à 14 h HE pour la nomination controversée de la Réserve fédérale, Judith Shelton. Shelton, qui était un conseiller informel de Trump pendant sa campagne présidentielle, défend depuis longtemps le lien entre la valeur du dollar et l'or. Le comité votera également sur un deuxième candidat à la Fed de Trump, Christopher Waller, directeur de la recherche à la Fed de Saint-Louis, qui devrait être confirmé facilement. Rapport Capitol:Kennedy du GOP dit qu'il votera pour la candidate de la Fed Judy Shelton, s'attend à une action rapide
Quels stocks sont ciblés?
  • Actions de Coca-Cola Inc. a augmenté de 2,3% mardi matin, après que le géant des boissons et des collations a annoncé un bénéfice du deuxième trimestre supérieur aux attentes, mais un chiffre d'affaires un peu timide, au milieu des défis résultant de la pandémie de coronavirus
  • International Business Machines
    IBM,
    + 0,63%
    Shares rose 0.9% after the tech giant reported another drop in revenue, but produced more profit and sales than Wall Street expected amid the COVID-19 pandemic.
  • Actions of Lockheed Martin Corp. LMT,
    + 2,87%
    rebounded 2.6% on Tuesday, after the aerospace and defense company reported second-quarter earnings and sales that exceeded expectations and raised its outlook for the full year.
  • Philip Morris International Inc. PM sharing,
    + 3,80%
    rose 4.7% in trading on Tuesday after parent company Marlboro reported second-quarter earnings and revenue that beat expectations.
  • Investors are also waiting for the results Synchrony Financial
    SYF,
    + 2,12%
    and United Airlines parent United Airlines holdings inc. UAL,
    + 2,99%
    • Tapestry Inc.
      TPR,
      + 5,52%,
      Parent of the Coach brands, Stuart Weitzman and Kate Spade, said chief executive Jide Zeitlin was stepping down from his post and board of directors for personal reasons. The company has appointed CFO Joanne Crevoiserat as interim CEO. Its stock increased 3.7%
    • Job networking site LinkedIn is cutting around 960 jobs, or 6% of its workforce, as it aligns with the new COVID-19 world. In a message posted on the Microsoft Corp.owned by MSFT,
      -0,91%
      Company website, chief executive Ryan Roslanksy said LinkedIn was not immune to the effects of the pandemic. Microsoft shares lost 1.2%.
    • Small cap stocks Moleculin Biotech Inc. MBRX,
      + 20.56%
      soared on Tuesday, after the company said a second round of lab tests confirmed the antiviral activity of WP1122, its candidate as a treatment for COVID-19. Its stock jumped 22%.
    • EBay Inc. EBAY,
      -4,02%
      said he was selling his classifieds business to Norway Adevinta
      ADE,
      + 25,91%
      for $ 9.2 billion in cash and stocks. EBay shares edged down 4%, while Oslo-listed Adevinta shares closed up 26%.
    • Actions of Custom Brands Inc.
      TLRD,
      + 11,01%
      rose 6.4% on Tuesday, after the parent company of clothing retailers Men’s Wearhouse and Jos. A. Bank said it plans to cut its workforce by around 20% and close up to 500 stores.
    • Amazon.comle stock AMZN,
      -2,27%
      fell 2.2% on Tuesday, after jumping on Monday.
    • Exchange traded funds with exposure to energy, the SPDR Energy Select Sector ETF
      XLE,
      + 6,43%
      and the SPDR S&P Oil and Gas Exploration and Production ETF
      XOP,
      + 7,61%
      On Tuesday, investors bet on undervalued sectors amid soaring demand for crude oil, driven by hopes that stimulus measures implemented by governments in developed countries will increase demand for crude and oil. its by-products.
    • Actions of Immuron Ltd.
      IMRN,
      + 59,46%
      nearly doubled on Tuesday, but fell sharply from previous highs after the Australia-based biopharmaceutical company announced a registered direct offer of 1.07 million U.S. depositary shares.
    • Wells Fargo & Co. WFC,
      + 5,69%
      appointed Mike Santomassimo as Chief Financial Officer starting in the fall, replacing John Shrewsberry, who is retiring.
    How are other markets traded?

    DAX 188658 German,
    + 0,84%
    Finished 1% higher on Tuesday after the EU forged its historic stimulus package, index gains for Europe’s largest economy helped wipe out most of the current year’s losses for the gauge.
    Stoxx 600 Europe SXXP Index,
    + 0,31%
    gained 0.3%, while the UK’s FTSE UKX,
    + 0,13%
    rose 0.1%, but European benchmarks ended their best levels.
    And Asia, le Nikkei NIK,
    + 0,73%
    closed 0.7% higher, while China’s CSI 300 000300 gauge,
    + 0,22%
    added 0.2% after jumping nearly 3%. Kospi 180721 from South Korea,
    + 1,39%
    rose 1.4% and Hang Seng HSI from Hong Kong,
    + 2,30%
    gained 2.3%.
    Futures sur l’or GCQ20,
    + 1,43%
    climbed $ 18.60, or 1%, to $ 1,836 an ounce on the New York Mercantile Exchange, trading around its highest level since 2011 and approaching its second highest closing level since 2014. Futures August for the US crude benchmark CLQ20,
    + 2,27%
    rose 3.3%, a gain of $ 1.33, to $ 42.25 a barrel, after trading at a four-month high at the intraday high.
    10-year Treasury bill yields TMUBMUSD10Y,
    0,598%
    was down 2 basis points to around 0.60%. Bond prices move in the opposite direction of yields.
    In currency markets, the dollar softened for a second session this week, down 0.1%, against its six main rivals based on trading the ICE US dollar index. DXY,
    -0,64%

      

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here