Three COVID-19 treatment methods can save more lives

0
67


                Alors que le coronavirus cas sont en augmentation dans le Nord de la Californie, le Dr Vanessa Walker a dit que moins de gens sont en train de mourir de la maladie. Elle a déclaré que la baisse du taux de mortalité est en partie à cause de trois méthodes de traitement: Administration de steroidsAvoiding l'intubation à l'Aide de remdesivir -- un médicament qui est utilisé pour traiter la polyarthrite rhumatoïde arthritisWalker est un médecin en soins intensifs Pulmonaire Medical Associates et qui se soucie de COVID-19 patients. Le mardi, elle était d'exploitation de Sutter Roseville de l'unité de soins intensifs. “Nous savons exactement quoi faire, ce que les premières étapes sont à gérer cette maladie,” Walker a dit. Alors que l'aplatissement de la courbe avec le nouveau coronavirus est également présenter une courbe d'apprentissage pour les médecins, Walker a dit qu'elle a observé que les stéroïdes Decadron est d'aider les gens à survivre à la maladie. “Je tiens à souligner que cela ne signifie pas que vous voulez exécuter à votre médecin de soins primaires et de demander Decadron,” dit-elle. “C'est seulement pour les personnes qui sont hospitalisées à COVID-19 et qui répondent à certains critères. Ce sont ceux qui nous permettrait d'utiliser ce médicament pour l'.”Deuxièmement, elle a dit d'éviter l'intubation apparaît pour aider les patients.“Initialement, nous étions tous en pensant que nous avions à mettre tout le monde sur un ventilateur, d'" Walker explique. "Maintenant, nous sommes en tirant sur ce retour, la réalisation de patients n'ont pas réellement besoin de ventilateurs et ils le font beaucoup mieux avec de très hauts niveaux d'oxygène et un peu d'attente pour leur corps à récupérer sur son propre."Le dr Neal Kaushal est une médecine interne et gastro-entérologie médecin de Sonora. Il a dit une autre raison de la baisse des taux de mortalité peut être enracinée dans la démographie. “Les patients les plus vulnérables, ils y ont déjà succombé au virus, ou les personnes les plus vulnérables sont ceux qui vont se faire frapper en premier,” Kaushal dit. Mardi, le Dr Anthony Fauci, directeur de l'Institut National de l'Allergie et des Maladies Infectieuses, a déclaré un vaccin pourrait venir d'ici le début de l'année prochaine. “J'espère que j'espère que par la fin de cette année ou au début de l'année prochaine ou dès que possible, j'ai l'espoir que nous pouvons vraiment traverser le pont,” Kaushal dit. Dans l'intervalle, à la fois du Nord de la Californie médecins sont dire aux gens de ne pas laisser leur garde vers le bas. “Il y a un bel équilibre," Walker a dit. "Nous pouvons avoir une bonne économie et nous pouvons être sûrs que si nous ne les trois choses que nous savons de travail, et qui est (usure) des masques, la distance sociale et le lavage des mains."Kaushal convenu. “Même si les vaccins sont en cours et les essais sont en cours, il est toujours très important de se rappeler que c'est un virus qui se propage basée sur le contact humain," dit-il. "Tant et aussi longtemps que ce qui se passe à un certain niveau, il y a un risque de transmission d'une personne à l'autre.” 
            

Alors que le coronavirus cas sont en augmentation dans le Nord de la Californie, le Dr Vanessa Walker a dit que moins de gens sont en train de mourir de la maladie.

She said the decline in the death rate is partly due to three treatment methods:

  • Administering steroids
  • Avoid intubation
  • Using remdesivir – a drug which is used to treat rheumatoid arthritis

Walker is a physician in Intensive Care Pulmonary Medical Associates and who cares about COVID-19 patients. On Tuesday, she was operating from Sutter Roseville of the intensive care unit.

“We know exactly what to do, what the first steps are in managing this disease,” Walker said.

While the flattening of the curve with the new coronavirus is also presenting a learning curve for doctors, Walker said she observed that Decadron steroids is helping people survive the disease.

“I want to emphasize that that doesn’t mean you want to run to your primary care doctor and ask for Decadron,” she said. “It is only for people who are hospitalized with COVID-19 and who meet certain criteria. These are the ones who would allow us to use this medicine for it. ”

Second, she said to avoid intubation appears to help patients.

“Initially, we were all thinking that we had to put everyone on a fan,” Walker explains. “Now we’re pulling this back, making patients don’t really need ventilators and they do it much better with very high oxygen levels and a little wait for their bodies to recover from their clean. ”

Dr. Neal Kaushal is an internal medicine and gastroenterology doctor from Sonora. He said another reason for the decline in death rates may be rooted in demographics.

“The most vulnerable patients, they’ve already succumbed to the virus, or the most vulnerable people are the ones who are going to be hit first,” Kaushal said.

On Tuesday, Dr. Anthony Fauci, director of the National Institute of Allergy and Infectious Diseases, said a vaccine could come by the start of next year.

“I hope I hope that by the end of this year or early next year or as soon as possible, I have hope that we can really cross the bridge,” Kaushal said.

In the meantime, both Northern California doctors are telling people not to let their guard down.

“There is a nice balance,” Walker said. “We can have a good economy and we can be sure that if we do the three things we know work, and that is (wear and tear) masks, social distance and hand washing. ”

Kaushal agreed.

“Even though vaccines are in progress and trials are in progress, it is still very important to remember that it is a virus that is spread based on human contact,” he said. “As long as this happens at a certain level, there is a risk of transmission from one person to another.”

                                

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here