The icon of the Flames Jarome Iginla on the top of the class 2020 of the Temple of the hockey hall of fame

0
4


                    
Joshua Clipperton, La Presse canadienne
Publié le mercredi 24 juin 2020 à 6 h 07 HAE
Dernière mise à jour mercredi 24 juin 2020 21:20 EDT

TORONTO - Jarome Iginla s'est fait prendre en photo avec Grant Fuhr alors qu'il était enfant à Edmonton. Ils ont posé pour une autre lorsque l'ancien gardien des Oilers a disputé sa dernière saison en tant que coéquipier d'Iginla avec les Flames de Calgary. Les deux joueurs noirs auront bientôt autre chose en commun: une place au Temple de la renommée du hockey. Iginla a titré la promotion de 2020 annoncée mercredi dans sa première année d'admissibilité, et se joindra à Fuhr, Angela James et Willie O'Ree, membre de l'équipe nationale féminine canadienne, qui est entrée en tant que bâtisseuse, en tant que quatrième Noir à être inscrit. "C'est un honneur incroyable", a déclaré Iginla lors d'une conférence après l'annonce. «Je ne me voyais pas au hockey mineur comme un joueur de hockey noir, mais je savais aussi que je l'étais. «J'ai vécu beaucoup d'expériences positives et merveilleuses, mais une question qui m'a souvent été posée était:« Quelles sont les chances d'arriver dans la LNH? Et il n'y a pas beaucoup de joueurs noirs dans la LNH. C'était toujours très important pour moi. J'avais foi. Enfant, je voulais être comme Mark Messier et j'aimais Wayne Gretzky, comme les autres enfants. Mais aussi c'était vraiment spécial pour moi de voir les joueurs noirs qui étaient dans la LNH - de voir Grant Fuhr jouer, de pouvoir dire à d'autres personnes: «Regardez Grant Fuhr. C'est une star. «C'était très, très important pour moi de poursuivre mes rêves.» La triple championne de la Coupe Stanley, Marian Hossa, également dans sa première année d'admissibilité, accompagnera Iginla dans la salle dans la catégorie des joueuses avec une paire de défenseures qui ont attendu longtemps - Kevin Lowe et Doug Wilson - et une Canadienne nationale gardien de but d'équipe Kim St-Pierre. Ken Holland, quant à lui, sera intronisé comme constructeur pour compléter la classe de six personnes votée par le comité de sélection de 18 membres. Iginla rejoindra bientôt Fuhr comme l'un des deux seuls joueurs noirs honorés pour leurs réalisations sur la glace dans la LNH. James a été un pionnier dans le match féminin, tandis qu'O'Ree a été le premier joueur noir de la LNH en 1958, mais n'a joué que 45 matchs. "S'il y a d'autres enfants, d'autres minorités, d'autres enfants noirs qui grandissent et voient que c'est possible ... Je sais que c'était spécial pour moi", a déclaré Iginla. «Ce sera peut-être spécial pour les autres enfants de la même façon que pour moi. «Je n'ai pas eu à vivre quoi que ce soit près de ce que (O'Ree) avait à faire et (je suis) très reconnaissant pour son courage.» Ancien capitaine et icône de la franchise avec les Flames, Iginla a inscrit 525 buts et 1095 points en 1219 matchs de 1996 à 2013 avec Calgary avant des arrêts à Pittsburgh, Boston, Colorado et Los Angeles. Il a terminé sa carrière avec 1 300 points en 1 554 matchs de saison régulière, avec 37 buts et 31 passes en 81 matchs éliminatoires. Comme d'habitude, le président du Hall, Lanny McDonald, a informé Iginla et le reste de la classe 2020 par téléphone. Le seul problème était qu'Iginla, qui avait prévu de répondre avec sa famille à ses côtés, s'était trompé de timing. Il a blessé la première tentative de McDonald et a répondu seul à la seconde dans sa voiture. "Quelque chose que je n'oublierai jamais", a déclaré Iginla. "Cela vous fait tellement réfléchir." Bien qu'il n'ait pas connu une tonne de succès d'équipe dans la LNH, Iginla a remporté deux médailles d'or olympiques - il a été le premier athlète noir à remporter l'or dans n'importe quel sport aux Jeux d'hiver - et a joué un rôle clé dans l'une des plus emblématiques moments de l'histoire du hockey canadien, aidant au but en or de Sidney Crosby 2010 contre les États-Unis à Vancouver. "La pression dans ces jeux, dans les jeux à faire ou à mourir en particulier, est assez impressionnante", a déclaré Iginla, qui a également atteint le podium olympique en 2002 et a également joué pour son pays en 2006. "Vous êtes sur le banc et vous suis un fan. " Attaquant dominant, il a réalisé des chiffres impressionnants malgré une grande partie de sa carrière durant la soi-disant «ère de la rondelle morte», lorsque le jeu défensif régnait avant que la LNH n'institue un certain nombre de changements de règles après le lock-out de 2004-05. Iginla a remporté le trophée Art Ross en tant que meilleur marqueur de la ligue en 2001-02 et a remporté le trophée Maurice «Rocket» Richard avec le plus de buts cette saison et encore en 2003-04. Sélectionnée 11e au total lors du repêchage de 1995 de la LNH par Dallas avant d'être affectée aux Flames dans le cadre du commerce avec Joe Nieuwendyk, Iginla a laissé Calgary au match 7 de la finale de la Coupe Stanley 2004 avant de chuter à Tampa Bay, mais n'a plus jamais réussi à se rapprocher du prix ultime du hockey . Hossa deviendra le deuxième joueur de la LNH enchâssé bien qu'il soit toujours sur la liste de paie de la LNH, après Chris Pronger en 2015. L'ailier slovaque, qui ne s'est pas adapté pour un match depuis 2017 et ne devrait pas reprendre sa carrière en raison d'une grave maladie de la peau, s'est retrouvé avec 525 buts et 1134 points en 1309 matchs de saison régulière avec Ottawa, Atlanta, Pittsburgh , Detroit et Chicago. Pris par Ottawa avec le 12e choix en 1997, Hossa a ajouté 52 buts et 149 points en 205 matchs éliminatoires, remportant la Coupe avec Chicago en 2010, 2013 et 2015. Autre attaquant dominant, il a perdu lors de la finale de 2008 avec Pittsburgh et de nouveau en 2009 avec Detroit avant de finalement mettre la main sur la Coupe en 2010. "Il y avait tellement de pression", a déclaré Hossa. «J'ai encore une photo dans mon bureau lorsque j'ai touché la Coupe Stanley pour la première fois.» Hossa a été placé sur une réserve blessée à long terme par Chicago en octobre 2017 et a ensuite été échangé en Arizona dans le cadre d'un mouvement de plafonnement des salaires. Hossa restera dans les livres de l'Arizona jusqu'à la fin de la saison 2020-21. "Un coup de téléphone que je n'oublierai jamais le reste de ma vie", a déclaré Hossa au sujet de la nouvelle. "C'était un moment incroyable." Le comité de sélection de la salle s'est réuni pour la première fois via un forum en ligne à cause de la pandémie de COVID-19. Les membres résidant dans la région de Toronto se sont réunis, mais les autres se sont joints en utilisant un lien vidéo pour débattre et voter sur les candidats de cette année. La cérémonie d'intronisation de 2020 est prévue pour novembre à Toronto, mais cela pourrait être repoussé. Repêché par Edmonton 21e au total en 1979, Lowe a remporté cinq coupes en 13 saisons dans la capitale albertaine. Le natif de Lachute, au Québec, a ensuite décroché un autre titre avec les Rangers de New York en 1994. Devenue la huitième femme - et la première gardienne de but - intronisée dans la salle, St-Pierre a joué au hockey masculin jusqu'à ses 18 ans avant de se joindre à l'équipe féminine de l'Université McGill. Le produit de Châteauguay, au Québec, représenterait le Canada sur la scène internationale, aidant son pays à remporter trois médailles d'or olympiques et cinq championnats du monde. "Quel honneur", a déclaré St-Pierre. "C'est une énorme journée." Septième sélection générale en 1977, Wilson a disputé 14 saisons avec Chicago, remportant le trophée Norris en tant que meilleur défenseur de la ligue en 1982. Échangé à San Jose en 1991, le natif d'Ottawa a disputé ses deux dernières saisons sur la côte ouest avant de passer plus tard au front office de l'équipe, où il est directeur général depuis 2003. En 1 024 matchs en saison régulière dans la LNH, Wilson a inscrit 237 buts et 827 points. Après sa carrière de joueur, Holland a été éclaireur à Détroit avant de devenir assistant GM. Nommé directeur général du club en 1997, il a passé 22 saisons dans le poste et remporté trois coupes. «C'est une journée incroyable», a déclaré Holland, qui a été embauché comme directeur général d'Edmonton en mai dernier. «Je suis tellement honoré et humilié. «Cette classe incroyable avec laquelle je vais au Temple de la renommée en fait une journée encore plus spéciale.» Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 24 juin 2020.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here