Face covers must be made mandatory for TTC runners

0
62


                    
Chris Fox, CP24.com
Publié le jeudi 11 juin 2020 à 9 h 03 HAE
Dernière mise à jour le jeudi 11 juin 2020 à 9 h 51 HAE

La TTC obligera désormais les cyclistes à porter un couvre-visage. Le maire John Tory devrait annoncer la nouvelle politique lors d'une conférence de presse prévue à 10 h 30. Il fait suite à plusieurs politiques similaires annoncées à Brampton, Mississauga et Hamilton. On ne sait pas immédiatement quand la politique entrera en vigueur, mais ce détail est attendu lors de la conférence de presse de ce matin. . "Nous voulons nous joindre aux coureurs pour que cela se produise, car il s'agit vraiment de faire en sorte que les coureurs soient en sécurité et respectent la sécurité de leurs camarades", a déclaré Shelley Carroll, membre du conseil d'administration et conseiller municipal de TTC, CP24 jeudi matin. «Nous espérons vraiment que nous pourrons le faire de la manière la plus harmonieuse possible et que tout le monde, pardonnez le jeu de mots, se ralliera à cela.» Le nombre d'usagers de la TTC a chuté de près de 90% pendant la pandémie de COVID-19, mais à mesure que la province rouvre lentement, on craint une augmentation probable de l'achalandage entraînant une augmentation de la transmission du virus. S'adressant à CP24 la semaine dernière, Tory a déclaré qu'il sera difficile de maintenir une distance physique sur la TTC une fois que le système atteindra environ 35% de sa capacité et que les revêtements de visage seront un élément important pour limiter la propagation du COVID-19. «Même si nous mettons des X dans le métro pour garder les gens à six pieds l'un de l'autre, il y aura plus de gens qu'il n'y a de X, c'est pourquoi nous devrons avoir un plan pour échelonner le retour au travail et l'échelonnement du travail. heures, mais plus que toute autre chose, nous devons dire aux gens qu'ils doivent porter un couvre-visage », a-t-il déclaré à l'époque. Carroll a déclaré qu'il était initialement prévu d'offrir des masques aux cyclistes qui n'en ont pas, bien qu'elle ait déclaré que l'approvisionnement de la TTC finirait par s'épuiser et que les personnes qui essaient de monter à bord d'un bus, d'un tramway ou d'un métro sans en avoir un pourraient se voir refuser l'entrée. À Brampton, des responsables ont annoncé que 100 000 masques seront distribués aux usagers du transport en commun à partir du 22 juin. «Je pense que les masques devraient être portés pendant le transport, absolument. C'est tout à fait logique », a déclaré jeudi matin CP24, expert en maladies infectieuses. «Voici des situations où les gens vont se rassembler dans un environnement intérieur avec beaucoup de gens proches les uns des autres. Même avec nos meilleurs efforts pour se distancer physiquement en transit, cela pourrait ne pas être possible, donc je suis fermement convaincu de porter des masques là-bas. » L’annonce d’aujourd’hui intervient alors que la province publie ses directives officielles aux agences de transport en commun. Le document contient de nombreuses recommandations, notamment l'utilisation de barrières physiques entre les conducteurs et les passagers et de marqueurs physiques entre les sièges. Cependant, la province laisse le soin aux systèmes de transport en commun individuels de décider s'ils veulent ou non se couvrir le visage. «Les gens doivent continuer à faire preuve de prudence lorsqu'ils sont en transport en commun, car l'éloignement physique sera un défi», a déclaré la ministre de la Santé Christine Elliott dans un communiqué accompagnant les lignes directrices. «J'exhorte tout le monde à suivre nos directives de santé publique. Elles peuvent sembler simples, mais elles sont efficaces pour aider à prévenir la propagation de COVID-19. Et si vous êtes inquiet, vous avez le virus ou avez été en contact avec quelqu'un qui a le virus, veuillez vous faire tester. "

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here