CDC report says number of deaths from coronavirus in New York could be much higher

0
58


                La dernière: il y a eu plus de 1,3 million de cas de coronavirus aux États-Unis, selon le décompte de l'Université Johns Hopkins.Le nombre de morts aux États-Unis a dépassé 80000 personnes, selon Hopkins.Dr. Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses et membre du groupe de travail sur les coronavirus de la Maison Blanche, devrait témoigner à distance lors d'une audience du comité sénatorial sur le coronavirus mardi. Le Dr Brett Giroir, secrétaire adjoint de la Santé et des Services sociaux, a déclaré que le gouvernement fédéral accordera 11 milliards de dollars aux États pour les efforts de dépistage des coronavirus.La Maison Blanche exige que tous ceux qui entrent dans l'aile ouest portent un masque, l'Associated Press Deux nouveaux rapports publiés par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis brossent un tableau épouvantable de la préhension et de la propagation des coronavirus dans certaines parties des États-Unis. Publié lundi, les rapports font partie d'une série publiée par l'agence alors que les experts l'ont couru pour comprendre le virus, ses effets et la réponse du pays à la crise.Les rapports de lundi indiquent le nombre de morts à New York et le dépistage des virus dans les aéroports de Californie.À New York, le virus peut avoir tué directement ou indirectement beaucoup plus Selon un des deux rapports, le bilan officiel des morts de la ville montre que, alors que la ville a signalé 24172 décès de plus depuis la mi-mars par rapport à ce qui normalement, seulement 19 000 d'entre eux étaient directement liés au virus. Et bien qu'il soit difficile de savoir pourquoi les 5 000 autres décès se sont produits, le rapport indique qu'une des raisons peut être que «les pratiques de distanciation sociale, la demande des hôpitaux et des prestataires de soins de santé et la peur du public liée à COVID-19 pourrait entraîner des retards dans la recherche ou l'obtention de soins vitaux. "Ces résultats s'ajoutent à un nombre croissant de preuves soulignant comment la pandémie peut tuer des Américains sans jamais les infecter. Par exemple, les experts ont également déclaré qu'une baisse des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux signalés à travers le pays est probablement le résultat de personnes évitant les salles d'urgence.Dans le deuxième rapport, les chercheurs disent que le contrôle des voyageurs en provenance de Chine et d'Iran dans les aéroports n'a pas empêché la propagation de le virus, du moins en Californie. Plus de 11 500 voyageurs ont été dépistés et surveillés, mais seulement trois se sont révélés positifs, selon une équipe du California Department of Public Health. L'efficacité du programme a été limitée par «des informations incomplètes sur les voyageurs reçues par des fonctionnaires fédéraux et transmis aux États, le nombre de voyageurs nécessitant un suivi et le potentiel de transmission présymptomatique et asymptomatique ", indique le rapport. Ces rapports arrivent un jour avant que les principaux responsables de la santé - dont le directeur du CDC, le Dr Robert Redfield -, ne témoignent à distance devant un comité sénatorial sur la manière dont les dirigeants locaux, étatiques et fédéraux ont aidé à rouvrir l'économie du pays. Les dirigeants vont de l'avant avec la réouverture Au début de la semaine prochaine, 48 États auront assoupli au moins certaines mesures au fur et à mesure que le pays s'achemine vers la réouverture - mais un débat animé reste autour de la question de savoir s'il est sûr de commencer à ouvrir la voie à la normalité pour le moment. pendant des semaines, a prévenu qu'une publication prématurée de mesures pourrait faire augmenter le nombre de morts aux États-Unis par milliers.Mais les propriétaires d'entreprise et certains responsables locaux à travers le pays ont exigé que les ordonnances de séjour à domicile soient levées pour éviter un effondrement de l'économie - au milieu d'un processus déjà sans précédent montant des demandes de chômage dans de nombreux États. En Californie, où le gouverneur a créé la semaine dernière des directives pour que les régions se rencontrent avant de commencer à rouvrir, les responsables de San Diego ont déclaré que leur ville était prête à reprendre les affaires. "J'admire le gouverneur et le travail qu'il a fait, mais Je pense que la norme qu'il a établie la semaine dernière, pour ne pas autoriser la réouverture des entreprises à moins que les comtés ne soient morts deux semaines sans décès, est irréaliste dans n'importe quel comté urbain ", a déclaré le superviseur de San Diego, Greg Cox. "Nous voulons certainement travailler avec lui dans une veine coopérative, mais nous devons avoir des normes qui soient réalisables." En Louisiane, le gouverneur John Bel Edwards a annoncé lundi qu'il lèverait l'ordre de séjour à la maison de l'État vendredi, ajoutant que l'État entrer dans la phase un de son plan de réouverture.Les restaurants, les casinos, les églises, les salons de coiffure et les gymnases sont quelques-unes des entreprises qui peuvent ouvrir avec des restrictions pendant cette première phase, mais sont limitées à 25% d'occupation et doivent pratiquer la distanciation sociale. à Hawaï, les responsables de l'État envisagent de commencer à prendre des photos de tous les visiteurs qui se rendent dans l'État, car ils continuent de traiter avec les contrevenants à la quarantaine obligatoire de 14 jours actuellement en place pour les voyageurs. "Si nous savons que quelqu'un a enfreint la quarantaine, nous ( actuellement) n'ont pas de photo que nous pouvons distribuer et demander aux gens de nous aider à identifier qui ils sont ", a déclaré lundi le gouverneur David Ige sur un forum Facebook avec le journal Honolulu Star-Advertiser. Le gouverneur du Dakota du Sud exige la suppression des postes de contrôle des coronavirus Au Dakota du Sud, où aucune ordonnance de séjour à domicile n'a jamais été émise, deux tribus amérindiennes ont refusé de supprimer les points de contrôle qu'elles ont mis en place pour protéger leurs réserves contre la propagation du virus, malgré la pression de le gouverneur. Vendredi, Kristi Noem a donné aux tribus 48 heures pour supprimer les points de contrôle des autoroutes américaines et nationales. Les deux chefs de tribu ont refusé et le gouverneur a accusé les communautés lundi d'arrêter le trafic essentiel et les premiers intervenants. "Les livraisons de gaz, de fournitures médicales et de nourriture sont incroyablement importantes pour s'assurer que cela soit facilité dans ces zones", a déclaré Noem, ajoutant que certains les tribus ont contesté les allégations à CNN et le gouverneur a déclaré lundi qu'elle ne "donnerait pas d'histoires spécifiques aujourd'hui". "Nous ne recevons pas de plaintes et le gouverneur n'a partagé aucune plainte spécifique. avec nous ", a déclaré à CNN Remi Bald Eagle, porte-parole de la tribu des Sioux de Cheyenne River, ajoutant" qu'il est difficile de répondre au ouï-dire. "Dimanche, le président de la tribu des Sioux de Cheyenne River, Harold Frazier, a déclaré à CNN que" 99,9% des les automobilistes sont arrêtés pendant peut-être une minute ou moins et ils sont autorisés à passer. "Il a dit que si les voyageurs" venaient de points chauds sans raison d'être ici - faisant des voyages non essentiels "alors la tribu a "refoulé les gens". 
            

Le dernier:

  • Il y a eu plus de 1,3 million de cas de coronavirus aux États-Unis, selon le décompte de l'Université Johns Hopkins.
  • Le nombre de morts aux États-Unis a dépassé 80 000 personnes, selon Hopkins.
  • Le Dr Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses et membre du groupe de travail sur les coronavirus de la Maison Blanche, devrait témoigner à distance lors d'une audience du comité sénatorial sur le coronavirus mardi.
  • Le Dr Brett Giroir, secrétaire adjoint de la Santé et des Services sociaux, a déclaré que le gouvernement fédéral accordera aux États 11 milliards de dollars à utiliser pour les efforts de dépistage des coronavirus.
  • La Maison Blanche exige que tous ceux qui entrent dans l'aile ouest portent un masque, a rapporté l'Associated Press.

<

p class = “body-text”> Two new reports released by the United States Centers of Disease Control and Prevention paint a heartbreaking picture of the grip and spread of coronavirus in parts of the United States.

Released on Monday, the reports are part of a series released by the agency as experts ran to understand the virus, its effects and the country’s response to the crisis.

Monday’s reports reveal the death toll in New York and the virus screening at California airports.

In New York, the virus may have killed many more people directly or indirectly than the city’s official balance sheet shows, according to one of the two reports.

The researchers found that while the city reported 24,172 more deaths since mid-March than expected, only 19,000 of them were directly linked to the virus.

And although it is unclear why the other 5,000 deaths occurred, the report says that one reason may be that “social distancing practices, demand for hospitals and health care providers, and public fear of COVID-19 could result in delays in seeking or obtaining life-saving care. “

These findings add to a growing body of evidence highlighting how the pandemic can kill Americans without ever infecting them. For example, experts also said that a drop in reported heart attacks and strokes across the country is likely the result of people avoiding emergency rooms.

In the second report, the researchers say that screening of travelers from China and Iran at airports has not prevented the spread of the virus, at least in California.

More than 11,500 travelers have been screened and monitored, but only three have tested positive, according to a team from the California Department of Public Health.

The effectiveness of the program was limited by “incomplete information on travelers received by federal officials and transmitted to states, the number of travelers requiring follow-up and the potential for presymptomatic and asymptomatic transmission,” the report said.

These reports come a day before key health officials – including CDC director Dr. Robert Redfield – testify remotely before a Senate committee on how local, state and federal leaders helped reopen the government. economy of the country.

Leaders Advance With Reopening

By the start of next week, 48 states will have relaxed at least some measures as the country moves toward reopening – but intense debate remains over whether it is safe to start making its way to normality for now.

Experts and public health officials have been warning for weeks that premature publication of measures could lead to thousands of deaths in the United States.

But business owners and some local officials across the country have demanded the lifting of home support orders to avoid an economic collapse – amid an already unprecedented number of jobless claims in many states .

In California, where the governor created guidelines last week for the regions to meet before they start reopening, officials in San Diego said their city was ready to resume business.

“I admire the governor and the work he does, but I think the standard he set last week for not allowing businesses to reopen unless the counties have been dead for two weeks, is unrealistic in any urban county, “San Diego supervisor Says Greg Cox. “We certainly want to work with him in a cooperative way, but we must have standards that are achievable. “

In Louisiana, Governor John Bel Edwards announced Monday that he would lift the state’s house arrest order on Friday, adding that the state would begin the first phase of its reopening plan.

Restaurants, casinos, churches, hair salons and gymnasiums are some of the businesses that may open with restrictions during this first phase, but are limited to 25% occupancy and must practice social distancing.

And in Hawaii, state officials plan to start taking photos of all visitors to the state, as they continue to deal with 14-day mandatory quarantine offenders currently in place for The travellers.

“If we know that someone has quarantined their quarantine, we (currently) do not have a photo that we can distribute and ask people to help us identify who they are,” said Governor David Ige in a forum. Facebook with Honolulu Star-Advertiser newspaper. Monday.

South Dakota Governor Calls For Removal Of Coronavirus Checkpoints

In South Dakota, where no home stay order has been issued, two Native American tribes have refused to remove the checkpoints they had set up to protect their reserves from the spread of the virus, despite pressure of the governor.

Governor Kristi Noem gave the tribes 48 hours Friday to remove the checkpoints from US and national freeways. The two tribal leaders refused and the governor accused communities on Monday of stopping essential trafficking and first responders.

“Deliveries of gas, medical supplies and food are extremely important to ensure that this is made easier in these areas,” said Noem, adding that some travelers who simply wanted to pass through the checkpoints have been returned.

Tribes disputed CNN’s allegations and the governor said on Monday that she would “not give specific stories today”.

“We do not receive complaints and the governor has not shared any specific complaints with us,” Remi Bald Eagle, spokesperson for the Cheyenne River Sioux tribe, told CNN, adding that “it is difficult to respond hearsay ”.

On Sunday, Cheyenne River Sioux tribal president Harold Frazier told CNN that “99.9% of motorists are stopped for perhaps a minute or less and are allowed to pass. “

He said if the travelers “came from hot spots with no reason to be here – making non-essential trips”, then the tribe “drove people back”.

                                

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here