Some worry after patients brought to Stella Maris test positive for coronavirus

0
85


                Le coronavirus suscite de nouvelles inquiétudes de la part de certains membres de la famille qui ont des proches à l'établissement de soins de longue durée et de soins infirmiers Stella Maris à Timonium. Ces prêtres ont finalement été testés positifs pour le coronavirus. avec le virus dans l'établissement, étant donné que tous ceux qui y vivent sont à haut risque. "Je pense que c'est un abus de confiance envers les familles des résidents de Stella Maris", a déclaré David Seawell, le fils d'un résident. et sa famille ne pouvait pas croire les nouvelles. "Je ne comprends pas le raisonnement derrière cela", at-il dit. Seawell a déclaré que lui et d'autres familles avec des proches de Stella Maris ont reçu un e-mail indiquant que quatre prêtres jésuites de Philadelphie avaient été amenés dans l'unité de traitement des coronavirus de l'établissement, décrits comme des "personnes sous enquête", puis "confirmés comme positifs au COVID-19". "" ( La question est de savoir pourquoi n'ont-ils pas été emmenés à l'hôpital ou ailleurs que dans une maison de soins infirmiers? " Demanda Seawell. Seawell a déclaré que l'e-mail était la seule correspondance que lui et sa famille avaient reçue. Sa famille avait beaucoup de questions, mais n'a reçu aucune réponse. "Il aurait dû y avoir une discussion, peut-être même un e-mail qui a été envoyé demandant à ceux qui ont des parents à Stella Maris s'ils étaient d'accord avec cela, et je suis sûr qu'aucun des nous l'aurions été ", at-il dit. WBAL-TV 11 News a contacté Stella Maris pour lui demander pourquoi elle introduirait d'éventuels cas de coronavirus dans un établissement de soins infirmiers. Ils n'ont pas répondu à cette question en déclarant la vie privée des patients; cependant, ils ont publié une déclaration qui se lit en partie: "La sécurité, la santé et le bien-être de nos résidents et de notre personnel sont notre priorité absolue. Nous prenons les mesures nécessaires pour empêcher la propagation de COVID-19 en suivant les actions recommandées comme suit: décrit par le CDC. "La lettre aux familles a également dit que les prêtres sont maintenus dans une unité loin du reste du bâtiment et un personnel dévoué s'occupe d'eux. Seawell a dit qu'il était préoccupé." Ils ont été intentionnellement amenés là à un maison de soins infirmiers. Il défie la logique, et je ne pense pas que je suis le seul à penser comme ça ", a déclaré Seawell. Les représentants de Stella Maris n'ont pas dit si les prêtres seraient transférés dans un autre établissement ou s'ils contacteraient davantage les familles.Les représentants de Stella Maris ont envoyé une copie du certificat de besoin du bureau du gouverneur Larry Hogan à 11 News. Le certificat désigne l'établissement pour créer une unité de 18 lits pour le coronavirus, cependant, il indique que l'unité est destinée aux résidents qui tombent malades ou aux patients sortis de l'hôpital qui ont le virus et ont encore besoin de soins supplémentaires. Le certificat n'indique pas spécifiquement quoi que ce soit lié à l'introduction de toute personne malade, en particulier d'autres États. WBAL-TV 11 News a contacté le bureau du gouverneur et un représentant a qualifié la situation de "très inhabituelle" et a dit à 11 News de tendre la main au Département de santé du comté de Baltimore.
            

Il y a de nouvelles préoccupations concernant le coronavirus de certains membres de la famille qui ont des proches à l'établissement de soins de longue durée et de soins infirmiers Stella Maris à Timonium.

These family members were informed that four priests, known to be sick, had been brought into the establishment. These priests ended up being positive for the coronavirus.

Family members 11 News spoke to said they were shocked by this, given what has happened in other state and country nursing homes.

Their question is why the facility would even consider bringing people with the virus into the facility, given that everyone living there is at high risk.

“I think it is a breach of trust in the families of the residents of Stella Maris,” said David Seawell, son of a resident.

Seawell said he and his family couldn’t believe the news.

“I don’t understand the reasoning behind this,” he said.

Seawell said that he and other families with relatives of Stella Maris received an email stating that four Jesuit priests from Philadelphia had been brought into the facility’s coronavirus treatment unit, described as “persons under investigation ”, then“ confirmed as positive for COVID-19 ”.

“(The) question is why weren’t they taken to the hospital or somewhere other than a nursing home? Asked Seawell.

Seawell said the email was the only correspondence he and his family had received. Her family had many questions, but received no answers.

“There should have been a discussion, maybe even an email that was sent asking those who have relatives in Stella Maris if they agreed with this, and I’m sure none of us would not have been, “he said.

WBAL-TV 11 News contacted Stella Maris to ask her why she would introduce possible coronavirus cases to a nursing home. They did not answer this question by declaring the privacy of patients; however, they released a statement that reads in part: “The safety, health and well-being of our residents and staff is our top priority. We are taking the necessary measures to prevent the spread of COVID-19 by following the recommended actions as follows: described by the CDC. “

The letter to the families also indicated that the priests are kept in a unit distant from the rest of the building and that a dedicated staff takes care of them.

Seawell said he was worried.

“They were intentionally brought to a nursing home. It defies logic and I don’t think I’m the only one who thinks like that, “said Seawell.

Representatives of Stella Maris did not say whether the priests would be transferred to another establishment or whether they would contact the families more.

Representatives from Stella Maris sent a copy of the certificate of need from the office of Governor Larry Hogan to 11 News.

The certificate identifies the facility to create an 18-bed unit for the coronavirus, however, it indicates that the unit is for residents who fall ill or hospitalized patients who have the virus and still need care additional.

The certificate does not specifically mention anything related to the introduction of any sick person, especially from other states.

WBAL-TV 11 News contacted the governor’s office and a representative described the situation as “very unusual” and told 11 News to contact the Baltimore County health service.

                                

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here