A group of about 70 people have taken a spring break. Now 44 of them have tested positive for coronavirus

0
84


                Des dizaines de briseurs de printemps du Texas sont montés à bord d'un avion pour le plaisir et sont rentrés avec un coronavirus.Environ 70 personnes dans la vingtaine ont affrété un avion d'Austin, au Texas, au Mexique pour les vacances de printemps il y a deux semaines. Ils sont allés à l'encontre des conseils des responsables de la Maison Blanche qui ont demandé aux gens d'éviter de se rassembler en groupes de plus de 10 et de voyager en avion non essentiels. A déclaré à CNN mercredi. Un élu a adressé un message franc aux briseurs de printemps. "Dépassez-vous", a déclaré le président de Texas House, Dennis Bonnen, à l'affilié de CNN, KXAN. "Que vous pensiez que c'est un problème ou non, c'est le cas. Que vous pensiez que cela pourrait vous affecter ou non, c'est le cas. La réalité est que si je suis un étudiant qui va faire ses vacances de printemps au Mexique, vous ' "Ce qui est également alarmant, c'est que certains des passagers qui ont fait le voyage à Cabo San Lucas, au Mexique, ont pris des vols commerciaux pour rentrer chez eux", a déclaré le Département de la santé publique d'Austin. Des vols affrétés sont surveillés, ont déclaré des responsables de la santé publique. "Le virus se cache souvent dans des conditions saines et est administré à ceux qui risquent gravement d'être hospitalisés ou de mourir", a déclaré le Dr Mark Escott, responsable de la santé intérimaire du comté d'Austin-Travis déclaration. "Alors que les jeunes ont moins de risques de complications, ils ne sont pas immunisés contre les maladies graves et la mort de COVID-19." Le service de santé publique local et UT Health UT Health Austin et University Health Services ont contacté tous les passagers de l'avion en utilisant manifestes de vol des Centers for Disease Control and Prevention. L'Université du Texas à Austin travaille pour aider les responsables de la santé publique. "L'université travaille en étroite collaboration avec Austin Public Health pour aider à la recherche des contacts", a déclaré le porte-parole de l'université JB Bird. "L'incident est un rappel de l'importance vitale de prendre au sérieux les avertissements des autorités de santé publique sur les risques d'être infecté par le COVID-19 et de le propager à d'autres." Les élèves testés positifs se sont auto-isolés, ont déclaré les autorités sanitaires. . Le département d'État des Services de santé a été alerté.Vidéo associée: Un étudiant du Massachusetts qui a été testé positif au COVID-19 a averti les autres du coronavirus, le président de l'Université, Gregory L. Fenves, a exhorté les étudiants à faire preuve de bon jugement et à réfléchir à la façon dont leurs actions peuvent affecter les autres. "( Il est de notre responsabilité de suivre les ordonnances de santé publique locales, étatiques et nationales et de faire preuve de bon jugement pendant cette crise ", a déclaré Fenves dans un communiqué mercredi. "Notre conduite et les décisions que nous prenons ont des ramifications directes sur notre propre santé et celle de tous dans notre ville et au-delà. Nous devons faire tout notre possible pour limiter la propagation de ce virus - les conséquences des actions imprudentes à ce moment-ci pourraient Le maire d'Austin, Steve Adler, a rendu une ordonnance de séjour à domicile pour Austin le 24 mars. Le Mexique n'était pas sous le coup d'un avis de voyage fédéral lorsque cela s'est produit, ont déclaré des responsables de la santé. Les États-Unis ont annoncé leur intention de suspendre les voyages non essentiels le 19 mars. entre les deux pays en raison de la pandémie.
            

Des dizaines de briseurs de printemps du Texas sont montés à bord d'un avion pour le plaisir et sont rentrés avec un coronavirus.

About two weeks ago, about 70 people in their twenties hired a plane from Austin, Texas, Mexico for the spring break. They went against advice from White House officials who asked people to avoid gathering in groups of more than 10 and to travel by nonessential plane.

Today, 44 of these people have tested positive for the coronavirus – all students from the University of Texas at Austin, a university spokesperson told CNN on Wednesday.

An elected official sent a frank message to the spring breakers.

“Go above and beyond,” said Texas House president Dennis Bonnen. CNN KXAN Affiliate. “Whether you think it’s a problem or not, it is. Whether you think it might affect you or not, it is. The reality is that if I’m a student going to Mexico for spring break, you’re affecting a lot of people. Grow. “

What is also alarming is that some of the passengers who made the trip to Cabo San Lucas, Mexico, took commercial flights back home, said the Austin Department of Public Health.

Dozens of other passengers on the charter flight are being watched, public health officials said.

“The virus is often hidden in health and is given to those who are in serious danger of hospitalization or death,” said Dr. Mark Escott, Acting Health Manager for Austin-Travis County. “While young people are less at risk of complications, they are not immune to serious illness and the death of COVID-19. “

Local public health and UT Health UT Health Austin and University Health Services contacted all passengers on the plane using flight manifests from the Centers for Disease Control and Prevention.

The University of Texas at Austin works to help public health officials.

“The university is working closely with Austin Public Health to assist in contact tracing,” said university spokesperson J.B. Bird. “The incident is a reminder of the vital importance of taking public health authorities’ warnings of the risks of becoming infected with COVID-19 seriously and of passing it on to others. “

Students who tested positive self-isolated, health officials said. The Department of State Health Services has been alerted.

Related video: Massachusetts student who tested positive for COVID-19 warns others of coronavirus

University president Gregory L. Fenves urged students to exercise good judgment and think about how their actions can affect others.

“(It) is our responsibility to follow local, state and national public health ordinances, and to exercise good judgment during this crisis,” Fenves said in a statement on Wednesday. “Our conduct and the decisions we make have direct ramifications for our own health and that of everyone in our city and beyond. We must do everything we can to limit the spread of this virus – the consequences of reckless actions at this time could not be clearer. “

Austin Mayor Steve Adler made a home stay order for Austin on March 24.

Mexico was not the subject of a federal travel advisory when this happened, health officials said.

The United States announced on March 19 that it intends to suspend non-essential travel between the two countries due to the pandemic.

                                

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here